Exercice pour perdre du poids eolienne industrielle

Découvrez 9 exercices pour maigrir et éliminer les excès des fêtes. Pas besoin de passer des heures à la salle de sport pour avoir une silhouette ferme et tonique. Voici une sélection des meilleurs exercices pour perdre du poidsfaciles à faire à la maison. Combinez-les et pratiquez-les deux ou trois fois par semaine — en tenue de sport ou même en pyjama, le matin avant de filer sous la douche! Vous avez vos règles? Rien ne vous arrête : avec les serviettes hygiéniques à ailettes Always Radiantvous restez au sec et à l'aise pendant votre entraînement.

Cet exercice est excellent pour perdre du poids et muscler les fesses, les jambes, les abdos et le dos. Tenez-vous debout, les pieds en alignement avec les épaules, le dos droit. Pliez vos genoux — ils ne doivent jamais dépasser vos orteils! Le poids de votre corps doit rester sur vos talons.

Une fois que vos cuisses sont parallèles au sol, remontez doucement. Faites trois séries de 20 mouvements. Vous avez mal au dos? Placez vos mains à l'arrière de votre tête pour vous forcer à rester droite. Le gainage est l'exercice de musculation idéal pour maigrir au niveau du ventre, mais aussi pour tonifier vos bras! Commencez comme si vous alliez faire des pompes, les mains sous les épaules. Dressez-vous sur vos pointes de pieds et serrez abdominaux et fessiers pour former une ligne droite.

Essayez de rentrer votre nombril à l'intérieur et veillez à garder le dos bien droit. Commencez par tenir la position pendant 20 secondes, puis augmentez au fil des entraînements. Placez vos mains sur le bord d'une chaise ou du canapé et les jambes devant vous. Faites descendre votre corps jusqu'au sol attention à ne pas bloquer vos coudespuis remontez à la force de vos bras.

Faites trois sessions de 10 répétitions, avec une pause entre chaque. Allongez-vous sur le dos, les genoux pliés et les pieds à plat au sol. Soulevez l'avant de votre corps jusqu'à vous retrouver assise. Placez vos mains sur vos tempes et regardez droit devant vous pour ne pas vous blesser les cervicales. Faites trois répétitions de Tenez-vous droit, les épaules en arrière et le menton haut.

Serrez vos abdominaux et faites un grand pas en avant avec une jambe, en avant ou en arrière. Baissez-vous jusqu'à ce vos genoux soient pliés à 90 degrés : l'un près du sol ; l'autre devant vous, aligné avec votre cheville. Veillez à bien garder le poids de votre corps sur vos talons lorsque vous remontez, puis changez de jambe.

Placez-vous en position allongée, les pointes de pieds ou les genoux au sol, les mains juste en dessous de vos épaules. Pliez vos coudes sur le côté et abaissez votre corps jusqu'à ce que votre poitrine touche presque le sol.

Marquez une pause, puis remontez. Faites trois sessions de 10 répétitions. Cette variante de la planche est aussi un excellent exercice pour perdre du poids car elle stimule les muscles profonds du ventre : les obliques.

Allongez-vous sur le côté, les jambes l'une sur l'autre. Dressez-vous au-dessus du sol à l'aide de votre bras et de votre coude. Vous pouvez rendre l'exercice encore plus difficile en levant l'autre bras à angle droit au-dessus de votre tête. Gardez les fessiers contractés et votre corps bien aligné. Essayez de tenir 20 secondes de chaque côté, puis augmentez progressivement le temps de gainage, au fur et à mesure des entraînements. Cet exercice permet de muscler les fesses, de renforcer les abdominaux mais aussi de travailler les muscles du dos.

Peut-on trouver plus merdique? Mais il se trouve que je ne crois plus aux contes de fée. Le Collectif de sauvegarde du plateau de Lacamp. Pour satisfaire leurs besoins actuels ils sont contraints de construire 23 centrales thermiques en dépit de leurs Comment les pays pollueurs vont-ils alors procéder pour lfg regime de bens 1977 bonne figure à la COP21?

Qui peut croire sérieusement que la Chine va remplacer ses énergies fossiles par des moulins à vent et des cellules au silicium? La Chine le fera en remplaçant quelques centrales thermiques anciennes, dont certaines de conception soviétique datent depar des centrales nucléaires.

On en aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel. Le Grand Cirque de Paris, avant tout spéculatif, est un enfumage pour rassembler le bon peuple autour de l'intérêt planétaire et permettre aux grands de ce monde de poursuivre leur business tout en se remplissant les poches. Les Français un tant soit peu réfléchis ont compris que nous sommes bien roulés dans la farine par des bonimenteurs pour qui les intérêts politiques et financiers ont priorité sur la sauvegarde du Monde.

Toujours est-il que la limitation des rejets de CO2 n'est pas inutile ne serait-ce que pour éviter de porter un masque à particules fines comme les habitants des provinces chinoises du Henan, du Hubei, ou du Sichuan, et de rester cloîtrés dans nos appartements lors des pics de pollution. Les éoliennes et le photovoltaïque couplés nécessairement au thermique vont cogénérer du CO2.

Ce ne sont pourtant pas des mensonges et de fausses solutions qui réduiront les émissions de dioxyde de carbone. Les énergies éolienne et photovoltaïque étroitement dépendantes du thermique sont une vraie poudre de perlimpinpin bien plus nocive qu'elle ne paraît.

Le Collectif de Sauvegarde du Plateau de Lacamp, 1er décembre Les énergies éolienne et photovoltaïque ne sont pas des énergies renouvelables contrairement à l'hydraulique. Ce sont des énergies intermittentes car elles ne sont ni continues, ni fiables. L'eau d'un barrage peut-être stockée et l'électricité produite disponible à la demande alors que le vent et le soleil ne se commandent pas.

L'électricité éolienne et photovoltaïque ne peut pas être stockée et n'est pas toujours disponible quand on en a besoin. On aura bien compris que les vertus du vent et du soleil pour la production d'électricité ne sont que de la poudre aux yeux pour séduire un public naïf. S'amuser à dire qu'avec des éoliennes et des panneaux solaires on va réduire notre bilan en CO2, est un mensonge.

Quand on l'analyse, en réalité, ça en produit plus que ça en économise. C'est un mensonge, mais les industriels s'en servent. Vous ouvrez la radio, la télé Et derrière cette communication, je crains que ce ne soit de l'électoralisme pour accaparer les voix des Verts. C'est lamentable. Et des panneaux photovoltaïques sur toutes les toitures, terrasses et champs en friche?

Quelques chiffres suffisent pourtant à démontrer le contraire. Ek comment perdre du poids urgent est le contexte? Il y en a trois principales: les barrages hydroélectriques, les éoliennes et le photovoltaïque. La production hydroélectrique est stable, et même adaptable en fonction de la demande.

Une éolienne de mètres de haut fournit une puissance de 3 mégawatts dans des conditions idéales, mais cinq fois moins en moyenne. Ajouter des panneaux photovoltaïques qui ne produisent rien la nuit ne résout pas le problème. Nos voisins allemands ont peu de barrages. Le risque de black-out serait considérable! Mais alors, à quoi bon cet exercice?

Cliquez ici pour accéder à cet article du Monde Economie. Voici les émissions de CO2 enliées directement au réchauffement climatique en Allemagne et en France. La production d'électricité en France a un impact très faible sur les émissions de gaz carbonique du secteur énergétique. Le secteur énergétique allemand est beaucoup plus polluant que le secteur énergétique français car il émet deux fois plus de CO2 Mt.

Cette différence provient essentiellement du secteur électrique. Emissions de CO2 en milliards de tonnes par an données Emissions mondiales : 36,1 milliards de tonnes 36 millions de tonnes Chine : 9,97 milliards de tonnes millions de tonnes Etats-Unis : 5,23 milliards de tonnes millions de tonnes Inde : 2,4 milliards de tonnes millions de tonnes Russie : 1,8 milliards de tonnes millions de tonnes Union Européenne : 3,5 milliards de tonnes millions de tonnes France : 0,31 milliard de tonnes millions de tonnes La France rejette 30 fois moins de CO2 que la Chine et 10 fois moins que l'Union Européenne.

Les émissions chinoises sont liées à la consommation de charbon 7,2 milliards de tonnes de CO2 ensuivie par celles du pétrole 1,3 milliard et par la production de ciment qui génère beaucoup de dioxyde de carbone 1,2 milliard.

En France, les émissions sont principalement liées à l'industrie, aux transports, à l'agriculture et au bâtiment. C'est pourquoi la France produit une des électricités les plus propres du monde. Pourquoi donc vouloir rendre propre ce qui l'est déjà? Et polluer davantage avec l'augmentation des parcs éoliens et photovoltaïques qu'il faudra coupler nécessairement au charbon et au gaz? Or, en France la question du CO2 est de loin - contrairement à la Chine ou à l'Allemagne pour qui le développement repose sur le fossile - une question d'économie d'énergie.

Même la Cour des Comptes critique le déroulement de la Transition énergétique et la stratégie de lutte contre les GES. Trompeur parce que la production d'électricité en France n'émet quasiment pas de CO2. Trompeur parce que l'énergie issue du vent et du soleil ne joue aucun rôle dans la réduction des rejets qui proviennent d'autres secteurs que celui de l'électricité.

Trompeur parce qu'on laisse entendre à grands renforts de boniments, de mensonges, d'images chocs, d'émissions télévisées et articles de presse bien ciblés que les EnR sont la panacée dans la lutte pour le climat. Trompeur parce que, en France, la véritable réponse au réchauffement climatique est dans les économies d'énergie et la réduction des GES dans les secteurs polluants. Mais les vraies questions sont occultées et on n'en parle guère ou pas du tout, et surtout pas aux heures de grande écoute dans les journaux du soir qui étalent en arrière plan des images d'éoliennes miracles et de panneaux photovoltaïques.

Les médias, journaux télévisés en tête, à bad botox lady solde du politique et des grands groupes financiers trompent le public sur la réalité du réchauffement climatique qu'on ne résoudra pas, bien au contraire, avec des moulins à vent et des cellules photovoltaïques. Le bon peuple est avant toute chose celui qui ne doit pas trop réfléchir.

Quant aux journalistes et autres présentateurs, on peut comprendre qu'ils ne doivent pas déplaire à leur direction pour conserver leur job Ce défaut d'information sur les véritables solutions n'est rien d'autre que de la désinformation.

Les mensonges et discours de charlatans des responsables politiques et autres décideurs servent avant tout la grande cause de l'argent et des intérêts particuliers, pas celle du climat. Sans compter qu'avec l'éolien, les consommateurs payent deux fois : pour l'énergie renouvelable, et pour les combustibles fossiles qu'ils continuent à consommer.

Il est impératif de concentrer nos efforts financiers hors de ce secteur, en particulier en redéployant les énergies renouvelables dans les domaines non électriques chaleur et transports. Le Collectif de Sauvegarde du Plateau de Lacamp, décembre Ou comment faire du neuf avec du vieux.

Article extrait du Mont Les complément alimentaire minceur, Mais c'est pourtant essentiellement un nouveau projet hydro-électrique qui fait naître cet espoir. Avouons qu'il est des présentations susceptibles d'entretenir certains amalgames chez des esprits déjà formatés et enclins à confondre durable et intermittent.

Pour voir la source, cliquez ici. On se doute aussi que les multinationales qui écument bien d'autres pays que ceux de la vieille Europe trouvent sur ces terres vierges et innocentes des marchés très juteux.

Une production dérisoire pour près de machines, avec des conséquences environnementales et économiques catastrophiques. Les pays qui ont déployé l'éolien Danemark, Allemagne, Espagne n'ont pas réduit leurs émissions de gaz à effet de serre mais les ont au contraire augmentées. Faut-il rappeler que nos voisins sont contraints de mettre en service 23 nouvelles centrales au charbon le lignite, le plus polluant de tous?

Au nom de quoi s'acharne-t-on alors à développer une énergie si peu efficace quand les économies d'énergie comme l'isolation du bâtiment ne dilapideraient pas l'argent public, créeraient des emplois durables, ne ponctionneraient pas le consommateur, feraient baisser la consommation d'énergie et bien évidemment la note d'électricité et les rejets de gaz à effet de serre? Au nom de quoi? Au nom d'intérêts financiers et politiques puisque cette énergie est développée contre toute logique économique et écologique.

Dans les communes d'implantation, l'état français a trouvé un moyen efficace pour convaincre les maires: fermer le robinet des subventions. Ainsi, pour amener de l'argent aux communes, des maires se laissent berner par des démarcheurs éoliens spécialisés dans le Tour de France des pigeons à plumer. Mais céder à l'illusion de l'argent c'est cautionner un système pervers, spécialement instauré pour vaincre les réticences.

Céder à ces tentations, c'est accepter la décadence de nos institutions. Certains maires -et il en existe fort heureusement- refusent ce genre de cuisine, préférant être à la hauteur de leur charge et honorer leur écharpe.

Cet exemple n'est pas isolé car de plus en plus de maires et de personnalités politiques intègres à droite comme à gauche ont compris les enjeux et repoussent ces marchés de dupes. Des démarcheurs spécialisés dans le Tour de France des pigeons à plumer. On ne peut que saluer l'honnêteté morale de cet élu et de son conseil municipal qui font honneur à leur fonction. N'oublions pas, en effet, que l'argent engrangé par les promoteurs éoliens, et dont une faible partie sert d'aumône aux communes, provient de la poche de tous les ménages français ponctionnés sur leur facture d'électricité.

Que dire aussi des aides d'état sur fonds publics et autres subventions généreusement distribuées aux promoteurs éoliens? Que dire aussi des sommes colossales gaspillées dans le renforcement ou la mise en service de réseaux pour acheminer une électricité éolienne disséminée sur tout le territoire: c'est autant d'argent puisé dans le porte-monnaie des contribuables et qui manque dans les ressources des communes.

Seule une prise de conscience massive des populations peut infléchir les responsables politiques et les obliger à revoir leur copie. Encore faudrait-il que les médias fassent preuve d'honnêteté intellectuelle et se montrent à la hauteur de leurs responsabilités. Ce qui n'est pas toujours le cas en France, loin s'en faut.

Le Collectif de Sauvegarde du Plateau de Lacamp, 10 décembre Un monde sans éoliennes, sans nucléaire et sans charbon. Mais personne ne sait à quelle époque elle viendra. L'alerte vient d'être lancée par la Ligue de Protection des Oiseaux LPO qui demande au Préfet de l'Aude un moratoire sur l'implantation d'éoliennes industrielles dans le département.

On peut y lire notamment :. Vous imaginez le paysage! Et, après moi le déluge! En 6 mois à peine, dans l'Aude, pas moins de 23 permis de construire ont été déposés par les sociétés éoliennes. Les Hautes Autorités du département vont-elles enfin ouvrir les yeux et réagir? Contre le projet Valeco. Une série de panneaux tendant à mobiliser l'opinion publique contre la reprise du projet d'implantation d'éoliennes par la société Valeco sur la colline de Saint-Pierre- le- Clair, dans les communes de Bouriège et Tourreilles, a fleuri aux endroits stratégiques où la circulation est importante, dans la nuit de vendredi à samedi.

Cette initiative illustre la forte mobilisation de la population de Tourreilles, dont personnes sur ont signé une pétition affirmant leur désaccord.

La Dépêche du Midi. Des projets cahotiques veulent imposer plus de éoliennes. Guerre des nerfs à Bouriège, près de Limoux Une situation explosive. Deux à trois fois par semaine, les gendarmes sont appelés à l'accès du parc éolien de la Bruyère Alors que les travaux de terrassements ont débuté, la tension est persistante entre les opposants et le porteur du projet, les vigiles et les ouvriers.

La société Valeco a lancé bulldozers et pelleteuses à l'assaut de la colline menant à la Croix de Sainte-Pierre où doivent être montées 6 éoliennes Valeco s'est assurée le soutien d'une société de gardiennage au profil musclé pour éviter des dégradations sur les machines.

À chaque point du chantier, des hommes en gilet jaune, armés de caméras Go Pro, de bombes lacrymogènes, de radios et de chiens d'attaque muselés, interpellent sans ménagement tous les curieux, augmentant du même coup les risques d'escalade que la gendarmerie a pu contenir jusqu'à ce jour.

Il n'empêche, la situation est explosive. Ils sont arrêtés par les gendarmes, placés en garde à vue puis ils sont libres. Ils nous gênent. C'est un collectif qui les paie, ce sont des marginaux chargés de nous embêter. Le Figaro Magazine évoquait dans un article la "Guerre des villages". L'invasion de nos campagnes par des machines inutiles et ruineuses ne peut que soulever la désaprobation d'une large frange de la population, celle qui est informée et qui connaît les dessous nauséabonds de l'éolien.

Il faut espérer que les mouvements de résistance à l'encontre de cette escroquerie intellectuelle et financière ne déboucheront pas sur des actes malheureux. Guerre de position à Bouriège. Depuis 14 jours le convoi éolien de la société Valeco est bloqué sur la D52, entre la commune de Bouriège et le hameau de Saint Sernin.

Les opposants bloquent le passage des camions transportant les éléments des éoliennes. Trop larges pour cette route étroite, les poids-lourds doivent empiéter sur une propriété privée pour rejoindre le parc de Saint Pierre le Clair.

Le propriétaire de la parcelle et les opposants aux éoliennnes, forts de leur droit, font bloc et maintiennent les positions. Les camions et les habitants continuent de se faire face sur ce petit bout de terre de la Haute Vallée. Nous préservons ce qu'il nous reste, le tourisme, l'agriculture, contre l'industrialisation que l'on nous impose".

Le Département refile la patate chaude à la préfecture. Mais dans la mesure où il y a eu contestation du collectif, le président a considéré que nous étions dans une problématique qui relevait de l'ordre public et donc de la préfecture. L'État dira ce qu'il faut faire. Épreuve de force à Bouriège. Ils veulent défendre leur qualité de vie et leur tranquillité. Les habitants de Montagne-Fayel dans la Somme, regroupés au sein de l'Association SOS de nos campagnes 80ont décidé symboliquement de mettre leur village de habitants en vente.

Ils entendent ainsi protester contre les projets de parcs éoliens envisagés dans le secteur : 8 parcs, soit 58 éoliennes devraient voir le jour dans les prochains mois dans un rayon de 10 km autour de la commune. Les dossiers sont actuellement en cours et des enquêtes publiques sont menées alors que 50 éoliennes sont déjà en fonction sur le secteur.

L'invasion d'éoliennes dans notre département nous impose désormais de renoncer à ce choix de vie. Les adhérents de l'association dénoncent la pollution visuelle mais aussi le bruit que font les éoliennes. Ils estiment que la valeur de leur bien a également largement diminué et se sentent dépossédés de l'habitat dans lequel ils ont choisi de vivre.

Nous le vendons au promoteur d'éoliennes le plus offrant, comme le font les autorités. Le maire, lui, ne comprend pas cette levée de boucliers : ensa commune percevra 20 euros grâce à son parc éolien. Quelle affaire, en comparaison du désastre écologique et du drame humain. Comment l'argent peut-il à ce point faire perdre le sens des réalités!.

Exercice coach minceur weleda

Elles ne servent à rien! Ce lundi 18 au matin, une cinquantaine de personnes se sont retrouvées sur l'avenue principale du village pour soutenir l'action des opposants au projet éolien 8 éoliennes dont le chantier vient de démarrer, dans le but botox in raleigh area le retarder.

Et ils feront tout pour empêcher les éoliennes de sortir de terre. Différentes associations étaient invitées à cette manifestation de soutien. Le but était d'interpeller le maire d'Albine, Philippe Barthès, donner volume cheveux avec lisseur est arrivé vers 10 heures pour "écouter" les revendications des opposants.

Les gendarmes étaient présents. On essaye de faire disparaître des gens qui vivent et travaillent dans la Montagne Noire. Nous on n'y fait pas du fric et c'est ça qui nous révolte! Quand nous nous sommes installés là, c'était le choix de notre vie.

Il va y avoir des éoliennes partout. Elles ne servent à rien!. En un permis de construire de 7 éoliennes déposé par la société Valeco avait été refusé par le préfet. Gros soulagement pour les habitants, à l'époque. Mais voilà que le promoteur revient à la charge, avec cette fois l'autorisation de la Préfecture. L'affaire est trop juteuse pour que Valeco abandonne.

L'avocat du Collectif, Maître Moreau, se dit déçu par la légèreté de l'examen, le juge n'ayant pas considéré certains éléments défavorables, notamment l'avis contraire de la Direction Régionale de l'Environnement. Va-t-on continuer à dévaster les paysages de France dans l'indifférence et au seul et unique motif du profit? Dans le Haut-Languedoc, collectifs et associations se forment pour interpeler les élus.

Extrait de La Dépêche du Midi, Février Ils oublient aussi de préciser que la soi disant manne qui arriverait dans les caisses de la communauté est en fait payée par tous les consommateurs. Comment encore peuvent-ils annoncer aussi cyniquement du travail pour les entreprises locales sans évoquer la perte de la valeur du patrimoine paysager qui sera complètement détruit pour ces constructions: amputations de nos forêts pour créer des pistes d'accès aux sites, bétonnage des crêtes et perte de la valeur immobilière des habitations, handicap pour tous les prestataires de service développant des activités touristiques.

Les propos bassement mercantiles de la société Raz Energie séduisent le maire de Montjardin mais pas les adhérents de notre association qui restent vigilants. Communiqué de l'Association ''Le Cri du Vent''. La commune de Montjardin compte habitants comme Villerouge-Termenès. Plusieurs siècles après Simon de Montfort, une "Nouvelle Croisade" contre les populations a commencé, avec la complicité des politiques et le consentement d'élus égarés, aveuglés par une poignée d'euros.

Extrait de L'Indépendant du mercredi 7 juinpar Véronique Durand. L'écologiste aujourd'hui ministre déplorait publiquement les destructions massives des paysages et l'extraordinaire affaire financière qui permet aux promoteurs de se payer des budgets de communication considérables. Dans l'Aveyron, le Levezou a été littéralement colonisé par l'industrie éolienne dans les espaces ruraux de la région Occitanie. L'énergie produite part dans le réseau national et ne sert pas la commune concernée par le parc éolien.

C'est la seule industrie où toute la production est achetée d'avance à un prix garanti. Pour voir la vidéo de France3-régions, cliquez ici. Échos de presse du samedi 02 mai Aucune n'est à l'abri.

Les projets mijotés par les élus de communes et les sociétés éoliennes tombent comme un couperet. Dans les grosses bourgades comme dans les villages les plus reculés du département c'est souvent l'étonnement, la stupéfaction, l'incompréhension, l'indignation Des projets mis en place discrètement, parfois depuis des années et qui, dans de nombreux cas, n'ont pas figuré au programme des élections communales Des sujets à éviter et de multiples exemples de démocratie traitée à la légère ou tout simplement par dessous la jambe Un jour ici, un autre ailleurs : les aérogénérateurs viennent pourrir la vie heureuse des habitants.

Des villages jusqu'alors paisibles et dans lesquels le malaise désormais s'installe. D'un côté une terre qu'on aime et qui n'a pas de prix, de l'autre un gros paquet de fric qui fait baver d'envie et perdre la raison Le maire de Puichéric favorable au projet évoque des retombées financières pour la commune. Malgré les compensations apportées par le promoteur, les habitants de plusieurs communes réunis dans un collectif, s'opposent fermement à ce projet et ont bien l'intention de le faire capoter.

On vient d'apprendre encore qu'un autre projet menace l'Alaric : 6 éoliennes sur la commune de Moux en bordure de Douzens! Et toujours le fric pour faire avaler la pilule. Les élus semblent cependant avoir réalisé une chose : les couleuvres comme "la planète propre", "le vent gratuit", "les emplois locaux", "l'indépendance énergétique" ne couillonnent plus personne.

Tout le reste n'est que du vent! Et Merde pour les paysages! Reste alors à choisir son camp. Comme diraient certains, c'est le Diable ou le Bon Dieu! À l'adresse ci-dessous, vous trouverez une vidéo de France 3 tournée à Puichéric.

Quelle région est aujourd'hui à l'abri du business éolien? Si les parcs éoliens fleurissent dans nos belles régions de France, cela ne signifie pas que les populations y soient favorables. Il suffit que les maires des communes, séduits par les palabres et éblouis par l'argent cèdent aux instances des promoteurs à moins que, plus sournoisement, ils ne les aient eux-mêmes démarchés et que les habitants se voient imposer par " force d'élus " des machines qu'ils ne veulent pas.

Maires et habitants - réunis dans l'association Ferowell- sont vent debout contre le projet d'installation de 14 mâts sur leur territoire.

Les chiffres avancés par les sociétés ne sont basés sur rien. Surtout, elles vont brasser des millions et ne nous donner que quelques euros.

Ce n'est pas de l'écologie, mais une histoire de fric. Il aurait été plus intelligent de nous faire réduire notre consommation d'énergie. Au lieu de quoi, on nous demande d'installer des machines qui ne sont pas rentables. Et ces sociétés le savent. Quand on leur fait la remarque elles nous répondent qu'elles touchent des subventions. Mais les subventions c'est l'Etat. Et l'Etat c'est le contribuable. Ce n'est pas de l'écologie que de jeter l'argent public par les fenêtres.

La salle de la Maison du Territoire a accueilli tous les opposants au projet de parc éolien industriel sur les communes d'Aups, Salernes et Villecroze. Les intervenants ont dénoncé le manque d'information et le déficit démocratique pour un sujet qui risque de modifier nos paysages à tout jamais. L'éolien a plus d'une dizaine d'impacts négatifs : pour équilibrer son fonctionnement intermittent, il doit être compensé par des centrales à gaz ou à charbon, une énergie coûteuse pour le contribuable car l'Etat a mis en place divers mécanismes pour exonérer d'impôts les promoteurs éoliens et ce sont les factures EDF des particuliers qui sont majorées.

Sans parler des impacts sanitaires pour les riverains concernant les infrasons et les basses fréquences ou la dévaluation des biens immobiliers.

Bref, une énergie qui profite à l'Allemagne, à l'Espagne et au Danemark qui fabriquent les aérogénérateurs et aux promoteurs qui écument les campagnes à la recherche de communes et de propriétaires fonciers en échange de revenus complémentaires.

Une centaine de personnes se sont rassemblées ce lundi matin devant la mairie de Saint-Aulaye en Dordogne. Les opposants affirment que les éoliennes qui mesureront près de mètres de haut défigureront le paysage.

Une manifestation début août avait déjà réuni plus de personnes. Des manifestants qui ne sont ni cinglés, ni illuminés, mais des femmes et des hommes de toutes conditions, des citoyens qui disent NON à l'imposture écologique, au massacre de la France, à l'escroquerie organisée. Article extrait du Journal Charente Libre du 14 septembre Même outre-Rhin, les manifestations se multiplient.

Au lieu de réduire les rejets de CO2, les éoliennes ont entraîné la construction de 23 centrales thermiques au lignite le charbon le plus pourri et accentué les rejets carbone, contrairement aux objectifs de la COP Le pays de Goethe présenté comme un modèle de l'écologie est maintenant le premier pollueur de l'Europe. Les Allemands pour qui le prix de l'électricité a explosé et dont l'environnement est fortement dégradé, manifestent leur ras-le-bol.

Et la France veut suivre ce modèle énergétique et écologique! L'expression 'marcher sur la tête' n'a jamais été autant d'actualité. La mairie de Soissons appelle à la mobilisation générale. Communiqué de presse, samedi 20 août Les éoliennes terrestres actuelles en provenance de Chine, Danemark, Allemagne Goldwind, Vestas, Enercontoujours plus hautes et plus bruyantes, délivrent désormais 3 mégawatts de puissance nominale, comme les machines 'Enercon E82' en projet sur Villerouge-Termenès.

Elles dépassent largement mètres de hauteur au moyeu pour atteindre mètres magasin dietetique wittenheim 68 plus en bout de pales.

Quand le saccage de la France par des irresponsables, s'arrêtera-t-il? Il y a mieux encore! Les éoliennes terrestres 'Enercon E' de 3 mégawatts atteignent mètres au moyeu et leur rotor a un dimamètre de mètres. Leur hauteur totale est de mètres.

Le préfet de la Côte d'Or a ainsi refusé, en décembrele permis d'implantation de 8 'Enercon E' sur les communes de Darcey et Corpoyer-la-Chapelle en région Bourgogne. Des monstres d'une telle démesure n'ont absolument rien à faire dans nos paysages de France! L'éolienne terrestre ci-dessus atteint mètres en bout de pales. Ce n'est pas la plus haute mais on imagine sa taille par rapport aux éléments environnants représentés à l'échelle pylône, arbre, maison d'habitation.

Un homme de 1,80 mètres ne peut pas être correctement affiché. Ces engins bien plus hauts qu'une cathédrale, sont visibles à des kilomètres à la ronde. D'après un schéma de 'French Monuments'. Avec mètres à la flèche, la Cathédrale de Rouen est la plus haute de France. La Cathédrale de Strasbourg atteint mètres, celle de Chartres mètres, d'Orléans mètres, d'Amiens mètres Notre Dame de Paris a 96 mètres à la flèche.

Fabuleux monuments qui sont la fierté de la France! Que dirait-il aujourd'hui des titanesques ferrailles qui souillent nos paysages?

Il faut oser!. Ou peut-être tout à la fois? Les personnes de mauvaise foi prétendent que ces machines ne dégradent pas nos paysages arguant que la Tour Eiffel est bien plus haute qu'une éolienne avec ses mètres et qu'elle reçoit chaque année près de 7 millions de visiteurs. Gustave Eiffel a relevé un défi architectural pour son époque avec un matériau de son époque, tout comme le Centre Pompidou est fait de verre et d'acier.

On appréciera ces subtilités du langage destinées à endormir les nigauds, endoctriner les naïfs, formater les jeunes esprits. On est prêt à le parier car devant le futur lycée en construction de Lézignan-Corbières dans l'Aude, se dresse déjà, sur la plaine rase, un impressionnant rideau de géantes de fer que nos enfants pourront contempler depuis les fenêtres de leurs classes.

Là commence l'apprentissage! La Chine est devenue depuis le numéro un mondial de l'éolien, dépassant le Danemark et l'Allemagne. Encinq des dix principaux fabricants mondiaux étaient chinois, dont le leader mondial, Goldwind, suivi par ses compatriotes Sinovel Wind, Guodian Wind Power, Myngyang Wind Power. La Chine fournit d'ailleurs nombre de pièces détachées pour les éoliennes allemandes et danoises. La Chine est aussi le premier fabricant et exportateur mondial de panneaux photovoltaïques.

Elle a en effet axé son avenir énergétique sur la réduction du charbon 1er pollueur mondial par ses émissions de CO2 et d' oxydes de souffre et le développement du nucléaire de substitution. La fabrication d'éoliennes et de panneaux solaires en Chine sert uniquement à faire tourner les usines, à donner du travail aux ouvriers chinois et à inonder le marché mondial.

Cet énorme et juteux business d'industriels et d'affairistes déséquilibre la balance commerciale de la France, aidé dans cette entreprise financière par l'Allemagne et le Danemark.

8 exercices pour perdre du poids : découvrez nos mouvements efficaces pour maigrir

En attendant, les Français "en prennent plein la vue et plein la gueule" en se voyant imposer ces gigantesques ferrailles parfaitement inutiles. Abbé de Pleaux dans le Cantal. Ne sont-ils pas prêts à "parquer" les populations de nos villages à l'ombre des machines, en les exposant à des nuisances qu'ils ne voudraient pas pour eux-mêmes?

Ne considère-t-on pas trop facilement nos campagnes comme des déserts, en oubliant qu'elles sont partout habitées par des personnes dont on se demande si elles ne sont pas encore de trop? N'est-on pas en train de s'emparer de leurs vastes espaces? Je crois que sans oublier l'atteinte à nos plus beaux paysages de France, le sujet constitue un drame sanitaire et social pour des populations rurales dont on tire profit de leur faiblesse économique, en même temps qu'une imposture écologique.

Je crois que nous sommes face à une situation grave et sans précédent qui nous prend par surprise et qu'une conscience citoyenne se lève de toutes parts et à tous les niveaux de la société pour dénoncer cette dérive. Aujourd'hui, les implantations d'éoliennes sont assez nombreuses pour permettre à chacun de mesurer l'importance de leurs nuisances en toute objectivité.

Les témoins sont nombreux et l'information ne manque pas. Il est temps que chacun ouvre les yeux et prenne ses responsabilités. Demain on cherchera les coupables. Prétendre rester neutre, c'est prendre le parti du plus fort. La réflexion ne peut que susciter la liberté. L'histoire jugera, mais ne sera-t-il pas trop tard? Cliquez ici pour écouter cette interview. Paul Deheuvels recevait dans son libre journal des sciences et des techniques Jean-Louis Butré, Christian Gérondeau et Olivier Belquet, pour évoquer et dénoncer le scandale des éoliennes, véritable escroquerie énergétique et écologique, mais juteux business mis en place grâce à un intensif travail de lobbying où personnels politiques et médias, en France comme ailleurs dans le monde, jouent un rôle prépondérant.

Et ça continue en Cliquez ici pour accéder au blog de Pascale Debord, Ingénieur agronome.

Voici 9 exercices parfaits pour se remettre au sport et affiner sa silhouette.

Voici une information stupéfiante transmise par Pascale Debord de l'Association pour la Protection des Bassins du Bès et de la Truyère. La propagande des lobbies éoliens cible les enfants de nos écoles. Les manuels scolaires distribués aux élèves de classe de Troisième de collèges sont sans équivoque : le lavage de cerveaux commence dès le plus jeune âge.

Il ne manque plus qu'à illustrer savamment les prochaines couvertures des manuels de français, de mathématiques et de langue Va t-on imposer aux professeurs des écoles et de second cycle des visites obligatoires dans les fermes éoliennes? Voici une publicité pour une marque de biscuits. Tout en haut du château, une éolienne agite ses grandes ailes.

La stratégie commerciale consiste-t-elle seulement à promouvoir le gôuter des enfants? Vu à la télé et sur le site du fabricant. Sommes-nous enfumés par les éoliennes géantes? Le Sénateur socialiste a le courage de dénoncer le scandale éolien, une industrie inutile et non rentable qui a les poches pleines d'argent public.

Mais est-on si certain que les gens y soient favorables? Trois raisons peuvent être facilement avancées pour interroger le système actuel. Cela ne figure pas dans les plaquettes avantageuses qui présentent les éoliennes sur de jolis fonds bucoliques, au milieu des enfants et des vaches, ou sur de sympathiques dessins aux couleurs pastelles qui agrémentent des documents de travail. Des décotes très importantes sont observées, traduisant la diminution de la qualité de vie.

Le milieu rural apporte une qualité de vie incomparable. Ceux qui se plaignent de ces handicaps, sont les premiers à le reconnaître. Si les premières éoliennes ont pu susciter la curiosité au début, ce temps est révolu. Au contraire, quels sont parmi les urbains ou les périurbains, ultra majoritaires dans notre pays, ceux qui iront se détendre en face des éoliennes?

Les éoliennes pénalisent fortement le monde rural et le monde urbain dans leur relation de complémentarité qui doit être au contraire développée. Afin que des éoliennes aient une certaine utilité pour contribuer à la satisfaction des besoins courants des ménages et des entreprises en électricité, il en faudrait un nombre gigantesque, comme on peut en observer dans le désert algérien ou dans le désert américain, ou les placer dans des endroits régulièrement ventés et par ailleurs non peuplés comme dans le sud de la France.

Où, en France, en répartir le nombre jamais suffisant? On pourrait aussi parler des routes et de carrefours disproportionnés mais indispensables pour faire passer les engins spéciaux acheminant les éléments gigantesques des éoliennes, afin de les livrer, de les réparer ou de les démanteler. Sans compter, les tranchées nécessaires aux raccordements. Il y a là des contradictions flagrantes avec tous les efforts faits par ailleurs.

La physionomie de notre pays est en cause. Peut-on se le permettre? La réalité est que ce secteur creuse le déficit commercial et que localement un parc éolien ne créé pas un seul emploi. Il est aussi avancé aux élus locaux que les investissements nécessités par la pause des éoliennes créé des emplois au moins pendant un certain temps.

Mais pourquoi ne pas investir directement dans des travaux utiles, modernisant réellement le pays et favorisant pour le monde rural et périurbain la qualité de vie, les services et le tissu de PME? Parmi ces propriétaires séduits, on compte de nombreux élus locaux.

On est très loin de la démocratie de proximité. Les ZDE déjà validées devaient être respectées après le changement de loi. Les études avaient coûté cher aux collectivités. Le sujet transcende les clivages politiques.

Un reportage sur les manipulations des élus diffusé dans le journal télévisé de France 2 de 20h en octobre dernier a également été très remarqué.

Peut-on se permettre de créer les conditions économiques de la négligence? Ce serait vraiment écologique. Au Sénat, le 29 janvier Le député républicain Yves Censi s'emporte contre l'éolien. En cette période touristique, et alors que la loi sur la transition énergétique vient d'être adoptée, il en profite pour soulever tous les problèmes qui se rattachent à ces mâts qui font florès sur tout le territoire national et lance un appel à la suspension de tous les projets d'implantation.

Par ailleurs, les défenseurs du plateau de Saint-Victor vont être heureux d'apprendre qu'Yves Censi partage leur réticence concernant l'implantation du transformateur ERDF. Message du Collectif Villerouge-Termenès pour la protection du plateau de Lacamp. Il est réconfortant de savoir que des personnalités politiques de Gauche comme de Droite, ainsi que des maires de communes de plus en plus nombreux, ont le courage et l'honnêteté morale de dénoncer le scandale éolien. Merci à tous ces élus de France qui défendent les territoires ruraux et se préoccupent des citoyens victimes de cette énorme arnaque.

On trouvera ci-dessous quelques articles très instructifs et quelquefois édifiants. La conclusion vient de tomber : Google abandonne tout espoir dans les énergies renouvelables actuelles, non pas pour des raisons financières car ce secteur est encore juteux, mais parce que ça ne marche pas.

Les énergies renouvelables actuelles sont des leurres permettant de capter des subventions. La vérité est que, sous tous les aspects, nous avons sous-estimé la complexité de cette transition énergétique.

La noble aspiration d'un approvisionnement énergétique décentralisé et autonome est bien sûr une pure folie! Quoi qu'il en soit, la plupart des autres pays d'Europe pensent que nous sommes fous. Vestas, Gamesa, Siemens sont les premiers à tomber au tapis. La Chute de Vestas est impressionnante. La chute de Vestas est impressionnante. Les pots de vin se chiffrent en millions d'euros.

En Espagne, les aides au développement éolien ont engendré une dette pharaonique de 26 milliards d'euros. Depuisle gouvernement britannique a mis un frein au délire éolien. La France cependant continue à s'engluer dans la bulle verte. Dans quelques années l'éolien, non compétitif, ruineux et polluant, aura vécu.

Il restera dans les souvenirs comme l'une des plus grandes arnaques légalisée du XXI ème siècle. Décidément, quand il s'agit pour une minorité de se remplir les poches, les vérités sont difficiles à admettre Si on nous disait au moins. Il souffle quand il veut et pas selon nos besoins! La part de thermique fossile a encore progressé et les émissions de CO2 continuent de croître comme en Rappelons que depuis15 centrales à gaz ont été construites pour stabiliser la production erratique des éoliennes.

Les deux dernières construites sont Martigues et Bouchain. Continuons donc à saccager nos campagnes avec des machines à hélices qui ne permettront aucune fermeture de centrales nucléaires et préparons nous à rejoindre l'Allemagne, plus grand pollueur d'Europe au dioxyde de carbone. Mais ne nous laissons pas endormir par des discours d'affairistes et des palabres électoralistes pour une planète verte!

Quand les Français vont-ils prendre conscience de l'escroquerie intellectuelle dont ils sont victimes et du mensonge permanent dont nos responsables et autres subalternes nous rebattent continuellement les oreilles? Or, la production d'électricité éolienne et photovoltaïque est très instable, imprévisible, parfois en l'espace d'un temps très bref.

Elle peut chuter brusquement, à la merci des caprices du vent ou d'un nuage imprévu Les centrales thermiques à flamme charbon, gaz et fioul sont donc maintenues en activité constante pour secourir à l'instant T les "fausses énergies vertes" complètement aléatoires.

Ces sources intermittentes ne peuvent espérer réduire la consommation du fossile qu'aux moments des pics de consommation où la demande est forte, mais à la condition expresse que le vent souffle à la vitesse requise, au moment opportun. Or, il est impossible de garantir la fourniture d'électricité de milliers de foyers en se fiant à des énergies aussi fluctuantes et imprévisibles.

Quant au prix de l'électricité, il y est maintenant deux fois plus cher qu'en France. Pourquoi continue-t-on, en dépit du bon sens, dans cette voie sans avenir? Qui les paiera?. La jeunesse sans aucun doute. Et malgré cela, il y aura toujours ceux qui, comme les autruches, mettront la tête dans le sable!

Au lieu d'investir en pure perte sauf pour les affairistes dans ces "fausses renouvelables", il serait plus intelligent de consacrer les milliards jetés par les fenêtres ainsi que l'argent ponctionné aux consommateurs dans la recherche de moyens de stockage et de véritables énergies propres fournissant de l'électricité en abondance.

En dépit de ses On installe même des éoliennes dans des zones non ventées uniquement pour toucher des subventions et encaisser des "certificats carbone". Combien de fric ça rapporte?

Cherchez l'erreur!. Cette prévision est principalement fonction de la température prévue qui est déterminée avec une bonne précision. À quoi servent les centrales thermiques à flamme CTAF et en premier lieu celles utilisant des turbines à gaz? À réguler les variations imprévues de la demande. La production d'électricité éolienne est intermittente et variable. On essaye bien de prévoir la force moyenne du vent pour prévoir la production augmentation mammaire tarifs lyon éolienne.

Cet argument est totalement bidon car les forces de vent et non la direction qui ne compte pas dans deux régions voisines sont presque toujours corrélées et de plus on ne peut pas réguler le vent du Nord-Pas-de-Calais avec le vent du Languedoc-Roussillon. L'éolien industriel ne produit l'équivalent à pleine puissance qu'au mieux le quart du temps : 1 MW éolien ne produit sur heures que 25 MWh et nécessite pour sa régulation 1MW thermique à flamme produisant 75 MWh.

Autre conséquence: Le surcoût du kW éolien est payé principalement par l'usager particulier car les entreprises grosses consommatrices d'électricité St Gobain, SNCF Ce montant 7 milliards par an vient toucher surtout les ménages à faible revenu qui en général n'ont pas d'habitations bien isolées et dans lesquelles, sans chaudières à mazout, on se chauffe uniquement par effet Joule. Ces ménages ont souvent des enfants qu'on ne laisse pas avoir froid pour faire leurs devoirs, etc. Ces ménages représentent une part importante des usagers qui ne peuvent pas épargner.

Le surcoût, quelques centaines d'euros par an, est donc pris directement sur la consommation de ces ménages environ 40 milliards par an. Conclusion : l'éolien industriel participe à l'accroissement du chômage! L'ancien président du SER syndicat des énergies renouvelablesMouratoglou a quitté la promotion immobilière pour l'éolien. En toute discrétion et sans publicité. La France a construit 16 centrales à gaz depuissans publicité, pour stabiliser la production erratique des éoliennes.

Les dernières centrales à flamme installées sont de Martigues et Bouchain. L'éolien pour réduire le CO2 et sauver la Planète? On prend vraiment les gens pour des C Posez à vos élus cette simple question : Pourquoi tenez-vous tant à mettre des éoliennes? Une belle escroquerie sous couvert d'une urgence pour la planète. Nigel Farage, député européen, dénonce la partialité des médias ainsi que l'arnaque écologique et financière de l'éolien industriel, lors de la conférence News Xchange à Copenhague, le 30 novembre Ce que l'on ne nous dit pas, c'est que lorsque le vent ne souffle pas, ça n'alimente même pas une bouilloire.

Ce que l'on ne nous dit pas, c'est que rien de tout ça ne peut marcher sans d'énormes subventions des contribuables. Ce que l'on ne nous dit pas, c'est que les renouvelables ont conduit à un transfert de richesses des pauvres vers les riches. Beaucoup de personnes se demandent pourquoi leurs factures d'électricité sont si élevées.

Je pense qe cette industrie doit appuyer sur le bouton de remise à zéro. Cliquez ici pour voir la vidéo. Le lac de Serre-Ponçon dans les Alpes françaises s'étend sur 20 km de longueur. Il est un atout important pour la production hydro-électrique, l'attractivité de la région, le développement du territoire et le tourisme de plaisance. L'électricité ne se stockant pas à grande échelle, l'équilibre du système électrique ne peut être maintenu qu'en ajustant en permanence la production à la consommation, c'est-à-dire en modulant instantanément la puissance produite et injectée sur le réseau.

Ces énergies sporadiques sont donc, par cogénération, émettrices de GES. On mesure alors toute l'étendue du mensonge qui les présente comme des énergies d'avenir.

On se demande donc comment des élus peuvent prétendre sauver la Planète 2 et développer le tourisme vert avec du vent! Le Collectif, 20 Novembre Sur les questions écologiques, nos gouvernants livrent généralement un message politiquement correct et convenu que l'opinion publique veut entendre. Par Claude Brasseur, chercheur et mathématicien, 23 novembre Le magma, roche liquide, alimente un échangeur qui produit de la vapeur sous pression. Après cette réussite technique, au départ un peu due au hasard, les Islandais tentent maintenant de réussir méthodiquement cette opération et de fournir 50 KW électriques de manière rentable, stable, prévisible et à la demande.

On peut espérer que les premiers succès de la géothermie, applicables un peu partout sur terre, mettront fin à cette hémorragie. La géothermie profonde, une énergie inépuisable et fiable. Cela pourrait changer. Le forage, qui pénètre une extension terrestre de la dorsale médio-atlantique, a débuté le 12 août Commentaire du Collectif : Ces nouvelles techniques pourraient changer le destin de l'Humanité en permettant à tous les habitants de la Planète l'accès à une énergie abondante, toujours disponible et peu onéreuse.

En attendant, l'industrie du vent, pour laquelle les jours sont comptés, doit faire très vite pour se remplir les poches en accélérant l'implantation de machines inutiles et en retardant au possible l'émergence de nouvelles sources d'énergie. La convoitise a bien quelque chose d'infini! Ces ouvrages, construits avec les impôts et les factures des Français, sont amortis financièrement depuis des décennies.

Ils produisent une énergie peu chère dans des conditions de sécurité optimales. Autrement dit, ils sont une proie de choix pour des financiers avides de profits sans risque! Les barrages français fonctionnent parfaitement et sont bien gérés. Contrairement aux éoliennes et au solaire, la production hydro-électrique module son rendement selon les besoins réels du réseau national.

Enla barrage italien de Bajont, mal conçu, a laissé échapper deux vagues qui ont emporté près de innocents. La France a été sa cible principale et les dégâts sont terribles. On ne le dit jamais, mais la France est le seul pays au monde à avoir respecté les engagements du protocole de Kyoto en baissant ses émissions de CO2 uniquement grâce à son modèle électrique. Considérablement affaiblie par le fanatisme de Bruxelles, EDF a également dû financer les subventions délirantes attribuées au développement des éoliennes et des panneaux solaires en France.

Une nouvelle soumission qui en dit long sur ceux qui nous gouvernent. Ils ont été payés par les Français, ils appartiendront aux Français. Point final. Tribune de Nicolas Dupont-Aignan dans Marianne — 16 novembre Friends-against-wind — 16 novembre Cliquez ici pour lire cet article.

Cette électricité vendue à perte a pourtant été payée au prix fort par le consommateur sur ses factures d'électricité. Quant au promoteur éolien, à l'abri de toute fluctuation des prix du marché, il a encaissé en toute quiétude et au tarif garanti une production éolienne parfaitement inutile dont il a fallu se débarrasser. Ce ne sont pas les gens de la Camora, de la mafia Russe, ni un coup des Anonymous. Mais il en a coûté au porte-monnaie du consommateur Qui a dit que le vent est gratuit et que les éoliennes sont une chance?

Une chance pour qui? Le Collectif, 10 avril Elle pose donc de sérieux problèmes de surcharge et d'accident sur le réseau électrique qui doit en permanence ajuter la production à la consommation puisque l'électricité ne se stocke pas. Le Danemark connaît une telle situation d'autant plus préoccupante que le pays dispose de 30 éoliennes.

Il doit évacuer son surplus vers ses voisins, notamment la Norvège et la Suède qui possèdent heureux pays d'énormes capacités hydrauliques leur permettant de fermer les robinets et d'acheter aux Danois, à prix négatifune électricité qui leur coûte moins cher que celle produite avec leurs propres barrages, déjà très économiques.

Ainsi, grâce aux vertueuses éoliennes, le Danemark produit l'électricité la plus chère d'Europe et rejette d'énormes quantités de CO2 par ses centrales au charbon nécessaires pour doubler le parc éolien. L'Allemagne où l'électricité coûte 2 fois plus cher qu'en France, lui emboîte le pas mais lui ravit la première place du pays d'Europe le plus pollueur par habitant.

Pour comprendre comment l'électricité éolienne est évacuée à perte, voici une explication très claire de Jean-Marc Jancovici, au Sénat. Les responsables et autres subalternes devraient d'abord apprendre avant de décider!

Article extrait de Boulevard Voltaire, 05 septembre L'escroquerie aux énergies renouvelables, véritable scandale légalisé par l'État, persiste sans que les Français n'en soient conscients. Avec le triplement annoncé du parc éolien au cours des prochaines années, le nombre de machines installées dans notre pays devrait passer d'ici de 7.

L'escroquerie aux énergies renouvelables, véritable scandale légalisé par l'État, et dénoncé depuis de nombreuses années par des scientifiques, des économistes et des écologistes de renom, persiste donc sans que la plupart des Français n'en soient informés, ni même conscients.

Face à la complicité entretenue par les promoteurs d'éoliennes et l'État, il est vrai que le citoyen ne pèse pas lourd. En effet, bien peu de ces derniers - les nombreux procès pour conflits d'intérêts ou corruption en attestent - résistent aux fortes pressions de l'argent facile! Porté par un message mensonger des constructeurs et de l'État, selon lequel l'éolien serait une alternative énergétique crédible, et donc porteur d'avenir pour la planète, notre territoire voit ainsi apparaître ici et là des machines de plus en plus hautes mètres aujourd'hui et de plus en plus dangereuses pour notre environnement.

L'Allemagne, qui a fait depuis longtemps le choix de l'éolien, a donc dû développer de nombreuses centrales de ce type, ce qui fait aujourd'hui de ce pays un des premiers pollueurs d'Europe. Par ailleurs, qui sait que pour soutenir chaque éolienne, tonnes de béton et 40 tonnes de ferraille sont nécessaires.

Et que même lorsqu'elle sera démontée - pour la modique somme de À défaut de battre des records en termes d'énergie renouvelable, notre ministre de l'environnement battra certainement celui du bétonnage.

Avec 30 millions de tonnes de béton nécessaires à l'ancrage des Article de Boulevard Voltaire - 5 septembre La fondation Nicolas Hulot reconnaît que les moulins à vent sont une illusion. Rapporté à la consommation mondiale, l'ensemble de ces énergies joue donc un rôle secondaire. Admettons que l'on décide de remplacer le pétrole, le charbon, le gaz par des énergies renouvelables. On multiplie par 3 ou 4 l'utilisation du bois?

Il faudrait massivement déforester, ce qui aggrave les émissions de CO2. On mise sur les biocarburants? Pour produire l'équivalent du pétrole consommé par les transports en France, il faudrait planter du colza ou des betteraves sur 50 millions d'hectares l'Hexagone en compte 55 millions.

On parie sur les éoliennes? Pour nous fournir en électricité avec cette seule technique c'est excessif, mais ça permet de fixer les idéesnous devrons alors couvrir notre territoire implant mammaire forum 4chan centaines de milliers de ces machines.

Les moulins à vent font rêver. L'Allemagne, qui vient juste après le Danemark pour la production éolienne a aussi des émissions de gaz à effet de serre par habitant bien au-dessus de la moyenne européenne. Plus généralement, si notre première priorité est de minimiser notre impact sur l'environnement, penser qu'il suffit de mettre des éoliennes partout pour y parvenir est hélas un rêve. Au niveau actuel de consommation d'énergie que nous avons, miser beaucoup d'argent et de discours sur l'éolien servira juste à nous précipiter un peu plus vite vers les ennuisparce que, hélas pour nous, le monde est fini et donc le temps pour mettre en oeuvre les "vraies" solutions aussi!

Elle ne peut vivre qu'en milieu hospitalier, sous perfusion, sous assistance artificielle de la part essentiellement des énergies fossiles. Supprimez les énergies fossiles, et il n'y a plus d'énergie éolienne ni photovoltaïque possible. Pierre Yves Morvan, Ingénieur, " Écologie, mythes et réalités ".

Magazine Der Spiegel25 octobre Si nous continuons à implanter des aérogénérateurs, voici ce qui nous attend, comme en Allemagne! Voulons-nous vraiment transformer nos campagnes et notre littoral en zones industrielles? Eine ökologische Katastrophe.