Que es regimen tributario simplificado bolivia

Ils peuvent encore être en train de se concentrer, ou de se diluer, très lentement. Dans ce cas la formule 4 donne une valeur limite supérieure des infiltrations, ce qui est aussi une donnée très utile.

Le tableau 1 présente quelques bilans hydriques de grands lacs de l'Altiplano. Pour le bilan hydrique de tels volumes sont.

Par contre, ce volume infiltré ne peut absolument pas être négligé pour le bilan chimique du lac. C'est lui qui détermine la salinité des eaux du lac.

Nous venons d'étudier le cas où la hauteur d'évaporation potentielle E est inférieure à l'épaisseur P' de la lame d'eau qui s'accumule la première année au fond de notre bassin imaginaire. Réduisons encore les pluies de telle sorte que P' soit inférieur à E. Dans ce cas le lac s'asséchera complètement à la fin de chaque saison sèche et déposera la totalité de ses constituants dissous en une mince couche de sel. C'est ce qu'on appelle un lac de type "playa". Il s'inonde et s'assèche chaque année en déposant une faible quantité de sel.

C'est partiellement le cas du salar de Coipasa ainsi que de plusieurs petits salars du Sud de l'Altiplano. La bordure sud du salar d'Uyuni, en aval du delta du Rio Grande, correspond partiellement à ce modèle. Il existe des lacs de type playa, notamment aux Etats-Unis, un peu plus complexes que le modèle très simple présenté ici. Il est fréquent qu'il ne pleuve jamais, ou très peu, sur le lac lui-même.

L'essentiel de son alimentation provient alors de pluies loin en amont sur les versants, lesquelles alimentent des nappes et des rivières qui se déversent au fond du bassin Eugster et Hardie, Supposons à présent qu'un changement climatique augmente sensiblement l'aridité dans une région où se trouve un lac salé permanent et assez profond. Celui-ci va s'assécher très rapidement quelques siècles en déposant une croûte de sel assez épaisse.

C'est le cas du salar d'Uyuni. Il provient de l'assèchement, il y a 10 ans, d'un lac salé de 70 m de profondeur. De cette brève étude il ressort plusieurs faits Risacher, :.

Cette condition est nécessaire, mais non suffisante. Contrairement menu minceur sans se priver rust une idée assez répandue, la température ne joue pas un rôle déterminant dans la formation des milieux évaporitiques. A l'échelle de la planète, cette condition climatique se rencontre dans quatre ceintures parallèles à l'équateur qui sont des zones de hautes pressions fig.

Cette fermeture doit être double. D'abord topographique : il faut une dépression. Ensuite lithologique : les pertes par infiltrations doivent être réduites. Il faut donc que le bassin se colmate. C'est là un processus sédimentologique naturel puisque les particules détritiques les plus fines s'accumulent dans les zones les plus basses. Plus le bassin se colmate, plus élevée sera la salinité des eaux qui le remplissent.

Mais il n'en va pas de même pour les masses de sels. Les plus grandes quantités de sels s'accumulent de préférence dans des lacs salés permanents assez profonds, donc pour des aridités faibles à moyennes, où l'évaporation potentielle n'est pas trop supérieure à la pluviosité. En climat non aride les sels sont éliminés par les effluents.

En climat très aride il y a peu d'eau disponible, donc peu d'apports par le bassin et peu de sels en solution, même si leurs concentrations sont élevées.

Libro thermomix regimen

A la limite, mentionnons le cas trivial de l'aridité absolue : s'il ne pleut jamais, aucune accumulation saline n'est possible. On peut faire le rapprochement entre le salar d'Uyuni et les énormes masses salifères du passé, comme celles du Zechstein et du Messinien.

Ces dépôts de sel proviennent de l'assèchement de mers entières suite, en partie, à une aridification du climat au Permien et au Miocène. Les eaux d'apports, une fois accumulées au fond du bassin, sont soumises à l'évaporation et vont précipiter une séquence de minéraux de solubilité croissante.

Le modèle que nous allons décrire et appliquer aux salars de Bolivie a été développé par Hardie et Eugster et Eugster et Hardie Nous présentons une version "didactique" légèrement simplifiée. Deux approches plus rigoureuses et différentes sont décrites par Risacher, a et Risacher et Fritz, a. Le premier minéral qui précipite est presque toujours. On peut écrire sa précipitation soit à partir des carbonates CO3soit à partir des bicarbonates HCO3 :. La loi d'action de masse s'écrit pour chacune de ces réactions :.

C'est une constante. Ki et K2 sont deux valeurs du produit de solubilité de la calcite. Ce sont des constantes qui ne dépendent que de la température et de la pression. Considérons tout d'abord une solution initiale dans laquelle les carbonates sont dominants. Nous négligerons ici les bicarbonates.

Ce sont donc la réaction 5 et l'équation 7 qui doivent être prises en compte. Aux faibles salinités qui correspondent à la précipitation précoce de la calcite, les activités varient dans le même sens que les concentrations et leur sont approximativement proportionnelles.

Si la concentration de l'un augmente, alors celle de l'autre doit diminuer. Si au dépari il y a plus de calcium que de carbonates, alors le calcium se concentrera et les carbonates diminueront. La solution évolue vers un faciès chimique pauvre en carbonates et riche en calcium, donc de pH neutre vers C'est la voie saline neutre. Par contre, si au départ il y a plus de carbonates que de calcium, alors l'évolution inverse se produit : la solution s'appauvrit en calcium et s'enrichit en carbonates.

Le pH se stabilise vers C'est la voie alcaline. Envisageons maintenant une solution initiale dans laquelle les bicarbonates dominent. On néglige ici les carbonates. On peut tenir le même raisonnement qu'avec les carbonates. Il est impossible de concentrer simultanément une eau en calcium et en bicarbonates.

La seule différence est qu'il faut cette fois comparer le double de la concentration en calcium à la concentration des bicarbonates pour déterminer laquelle des voies sera suivie par la solution au cours de l'évaporation.

Il suffit d'une faible variation de cette proportion pour modifier fondamentalement le chimisme de la saumure finale. Nous avons envisagé des eaux à carbonates, puis à bicarbonates dominants. En réalité on a souvent les deux espèces dans la solution initiale. C'est pourquoi, dans la pratique, on ne considère ni les carbonates ni les bicarbonates, mais l'alcalinité carbonatée de la solution :.

Les crochets représentent les concentrations. Considérons la voie saline neutre. Le calcium se concentre et les espèces carbonatées diminuent. Le prochain minéral qui précipite dans cette voie est en général le gypse : CaS On a alors la relation :. K3 est le produit de solubilité du gypse. Si au début de la précipitation du gypse il y a plus de calcium que de sulfates, alors. La solution évolue vers un faciès du type Na-Ca- Mg -Cl. Au contraire, s'il y a plus de sulfates que de calcium, alors la solution évolue vers un faciès du type Na- Mg -Cl-S Envisageons à présent la voie alcaline.

La solution s'enrichit en carbonates et s'appauvrit en calcium. Le gypse ne pourra donc pas précipiter. Mais on observe que beaucoup d'eaux, qui au départ s'engagent dans cette voie, modifient brusquement leur évolution et finissent par produire des saumures neutres. Cette déviation est due à la formation de silicates de magnésium, minéraux très fréquents dans ces milieux mal drainés. On peut écrire schématiquement le bilan de la réaction :.

La figure 4 résume cette discussion. Notons que la néoformation de silicates magnésiens n'est pas limitée à la voie alcaline. Ils peuvent aussi précipiter dans la voie saline neutre. Mais dans ce cas ils ne modifient pas fondamentalement cette voie évolutive. Par contre, ils pourront régir le comportement du magnésium dans cette voie évolutive. Le modèle que nous venons d'étudier est en fait très simplifié. On peut le compliquer à souhait.

Mais d'une part l'intérêt didactique disparaît sous l'enchevêtrement des voies intermédiaires envisagées, et d'autre part, bien que schématique, ce modèle décrit de façon très satisfaisante les traits majeurs de l'évolution d'un grand nombre d'eaux naturelles soumises à l'évaporation.

Si l'on souhaite davantage de précision, il faut alors se tourner vers les modèles informatiques Fritz, ; Risacher et Fritz, a. Ceux-ci calculent de façon rigoureuse, en se basant sur les lois de l'équilibre thermodynamique, et sans aucune approximation, l'évolution de la composition des solutions soumises à l'évaporation et déterminent la séquence des minéraux précipités. Ils tiennent également compte dans une large mesure des effets de température Risacher et Fritz, b.

Le chimisme des eaux d'altération et des saumures qui en dérivent est lié à la lithologie du bassin versant. Les roches cristallines et volcaniques, sans impuretés ni minéralisations, ne peuvent fournir aucun anion en quantité appréciable dans les eaux d'altération. L'anion majeur est alors HCOJ, lequel provient, comme nous l'avons vu, de l'atmosphère. Au cours de l'évaporation, ces eaux évolueront donc en suivant la voie alcaline.

En réalité, impuretés, inclusions fluides et minéralisations peuvent apporter certaines quantités d'autres anions, essentiellement du chlorure et du sulfate, ce dernier pouvant même dominer si les sulfures sont abondants dans le bassin.

En général, les lacs carbonatés sodiques se trouvent effectivement dans des bassins cristallins Sierra Nevada, Garrels et Mackenzie, ; natro-nières du Tchad, Maglione, ou volcaniques lac Magadi, Eugster, ; lac Natron, Gueddari, C'est là un motif d'étonnement fréquent pour le néophyte que de voir de telles quantités de carbonates au fond d'un bassin dont les versants en sont totalement dépourvus.

Les roches sédimentaires, par contre, apportent des quantités notables de chlorure et de sulfate. En général les eaux qui drainent les bassins sédimentaires évoluent vers des faciès neutres.

Theoretical flow sheet for evaporative concentration of dilute waters. Diagrama teorico de evoluciôn de aguas diluidas sometidas a evaporaciôn.

Deux exemples de salars boliviens sont donnés pour chaque faciès chimique terminal. Les saumures de Coruto et Mama Kumu appartiennent bien à la voie évolutive indiquée, mais ne sont pas assez concentrées pour précipiter l'antarcticite. Concentrations quoted for each mineral are very roughly those corresponding at this stage of brine evolution.

Two examples of Bolivian salars are given for each chemical fades. Coruto and Mama Kumu brines actually belong to the reported evolution path, but they are not enough concentrated to reach antarcticite saturation. Las concentraciones indicadas para cada mineral corresponden aproximadamente a este nivel de evolucion. Dos sa-lares bolivianos ilustran cada faciès qui'mico. Las salmueras de Coruto y Mama Kumu pertenecen efectivamente a la via evolutiva indicada, pero no estan suficientemente concentradas para precipitar la antarcticita.

A - Géologie. Le socle précambrien est de nature granitique et cristallophyllienne. Les forma. Geologie map of the Bolivian Altiplano. Mapa geoldgico del Altiplano Boliviano. Elles sont recouvertes par de puissantes séries volcano-sédimentaires, fortement plissées et faillées, d'âge crétacé, tertiaire et quaternaire, pouvant atteindre 15 m d'épaisseur grès, conglomérats, argilites, "shales", marnes, calcaires, évaporites.

De nombreux diapirs de gypse d'âge crétacé et tertiaire affleurent au Nord et au centre-Est de l'Altiplano, notamment le diapir de Tarcamaya fig. L'Altiplano central s'est affaissé en graben au cours du Crétacé et du Tertiaire, ce qui a permis l'établissement de lacs et de salars, au moins depuis le Pléistocène.

On ignore à quel moment l'Altiplano s'est fermé Ahlfeld, ; Martinez et Tomasi, La Cordillère Occidentale est essentiellement d'origine volcanique. Au cours du Cénozoïque une intense activité volcanique a affecté l'Ouest et le Sud de l'Altiplano.

Les volcans, les coulées de laves et les ignimbrites reposent en général sur les formations tertiaires. Ils délimitent au Sud de l'Altiplano, dans la région du Lipez, de nombreux petits bassins fermés d'altitude élevée m ; Pl. I, Les roches volcaniques sont. Corte geolôgico simplificado AB transversal a los Andes centrales ubicaciôn en la fig. Le soufre natif est abondant vers les sommets des volcans Pl. Les données météorologiques, relativement abondantes pour l'Altiplano nord, deviennent de plus en plus éparses et douteuses lorsqu'on descend vers le Sud désertique tabl.

On ne peut qu'extrapoler les rares données des zones voisines du Chili et de l'Argentine. Par ailleurs, des mesures de températures et d'évaporation ont été effectuées pendant les missions de terrain. Tableau 2 -Données climatiques de l'Altiplano bolivien. Climatic data of the Bolivian Altiplano. Datos climâticos del Altiplano Boliviano. Le climat est sec et froid, avec de fortes variations du Nord au Sud fig. Il est caractérisé par l'alternance d'une saison sèche et froide en hiver avril à novembre et d'une saison moins froide et pluvieuse en été décembre à mars.

La pluviosité décroît de mm au Nord, sur le bassin du lac Titicaca, jusqu'à mm à l'extrême Sud. L Evaporation potentielle est très difficile à estimer. C'est la hauteur maximale d'eau que peut évaporer l'atmosphère, par opposition à l'évaporation réelle qui est la hauteur d'eau effectivement évaporée, laquelle dépend bien sûr de la quantité d'eau disponible. Mais dans le cas d'eaux salées, la température de congélation s'abaisse notablement.

Le lac ne sera gelé que peu de temps ou même pas du tout. Cela devrait. Isotherms and isohyets of south-western Bolivia. Isotermas e isoyetas del sud-oeste de Bolivia. Mais un autre phénomène joue en sens inverse : la vitesse d'évaporation d'une saumure diminue régulièrement lorsque la salinité augmente.

On voit la difficulté à estimer l'évaporation, potentielle ou réelle. De toute façon, le point essentiel est que l'évaporation potentielle est toujours supérieure à la pluviosité, partout dans l'Altiplano, l'écart augmentant fortement du Nord au Sud.

Il est bien évident que l'aridité et les basses températures ne favorisent pas le développement des sols et de la végétation. A l'extrême Sud du Lipez, près de l'Argentine, le paysage est totalement minéral, sans la moindre trace de végétation.

C- Hydrologie actuelle. L'Altiplano est divisé en plusieurs bassins hydrologiques fig. Le fond du lac, à m de profondeur, est le point le plus bas de l'Altiplano.

Le bilan hydrique du lac est donné dans le tableau 1 Carmouze et Aquize Jaen, ; Carmouze et al. Une synthèse de toutes les données hydriques, chimiques et biologiques du lac Titicaca a été publiée référence dans l'introduction. Le lac Titicaca se déverse au Sud par le Rio Desaguadero dans le lac Poopo, un lac salé chloruré sodique de km2 situé à m d'altitude.

La profondeur maximale du lac est de 2,5 m. D'après les cartes topographiques le seuil de déversement du bassin du Poopo se situerait au Sud du lac entre et m d'altitude. Si ces valeurs sont exactes, il est peu probable que le lac puisse se déverser en saison des pluies.

Par contre, il est possible que les eaux du lac s'infiltrent et alimentent des nappes de bordure Carmouze et ai, ; bilan hydrique dans le tableau 1. Le bassin suivant, au SW du lac Poopo, le salar de Coipasa, à m d'altitude, contient une croûte de sel halite de km2 de surface. En saison des pluies décembre à mars le salar est entièrement recouvert d'une lame de saumure de quelques dizaines de centimètres d'épaisseur.

Au Sud du salar de Coipasa, la dépression centrale de l'Altiplano, à m d'altitude, est occupée par la plus grande croûte de sel du monde halite : le salar d'Uyuni. Sa surface de 10 km2 correspond à celle de deux départements français ou au tiers de celle de la Belgique. Le Rio Grande, au Sud, est le principal tributaire du salar. En saison humide le salar d'Uyuni est totalement inondé comme le salar de Coipasa. Enfin, au Sud de l'Altiplano, dans la région du Lipez, lacs salés et croûtes de sel occupent le centre des nombreux petits bassins fermés intravolcaniques situés à des altitudes comprises entre et m Pl.

Le chimisme des sels et des saumures est très varié : chlorures, sulfates, carbonates, borates de sodium et de calcium. N-S schematic cross-section through the Altiplano. Corte esquemâtico N-S a través del Altiplano. Les niveaux des paléolacs sont en pointillé, ainsi que les seuils hypothétiques entre l'Altiplano nord et l'Altiplano centred. Paleolake levelsand hypothetical thresholds between northern and central Altiplano, are shown as dotted lines.

Los niveles de los paleolagos, asi como los niveles de rebalse de los antiguos lagos del Altiplano norte, estan indicados con rayitas. D - Paléolimnologie de l'Altiplano. Plusieurs lacs ont successivement occupé l'Altiplano au cours du Quaternaire. L'Altiplano nord.

Cinq phases lacustres ont été reconnues dans le bassin du lac Titicaca. Une chronologie relative, basée sur les emboîtements des dépôts lacustres, a pu être établie Lavenu et al. Elle montre que le niveau des paléolacs s'abaissait d'une phase lacustre à la suivante. Le paléolac le plus ancien, Mataro, correspond au plan d'eau le plus élevé à m d'altitude, soit m au-dessus du lac Titicaca m. Le paléolac Ballivian est connu depuis le début du siècle Ahlfeld, Elles correspondent très vraisemblablement à deux phases lacustres qui ont pu être datées dans l'Altiplano central voir ci-dessous : les paléolacs Minchin avant 27 ans B.

Enfin, Lavenu et al. Il est presque certain que les plans d'eau de ces paléolacs ne s'étendaient pas vers le Sud. En effet, le seuil de déversement de l'Altiplano central se trouve vers m d'altitude à l'Est du salar d'Uyuni I. Ce seuil n'est pas soumis à une érosion active, comme c'est le cas du seuil du bassin du lac Titicaca entaillé par le Rio Desaguadero.

Il semble donc que les niveaux des cinq paléolacs ont été contrôlés par un. L'érosion de ce seuil par la rivière-exutoire des anciens lacs peut expliquer l'abaissement continu de leur plan d'eau.

Le lac Titicaca a atteint son niveau actuel, aux alentours de m, vers 10 ans B. Au cours de l'Holocène, entre et ans B. Le lac a ensuite repris son niveau antérieur défini par le seuil de déversement du bassin, vers m.

L'Altiplano central. De spectaculaires encroûtements algaires, parfaitement rectilignes, tapissent le pourtour du lac Poopo et des salars de Coipasa et d'Uyuni Pl. II, 2. Ils se développent souvent sur des terrasses d'abrasion littorales. Deux niveaux sont plus particulièrement marqués, à et m. Dès le début du siècle ces constructions récifales furent attribuées à un vaste paléolac qui recouvrait maigrir pour gagner episode 8 complet grande partie de l'Altiplano central : le paléolac Minchin Ahlfeld, Plus récemment, Servant et Fontes ont étudié d'anciens dépôts lacustres silts, argiles, diatomites le plus souvent situés dans des creux topographiques à l'écart des zones récifales.

Ils ont ainsi mis en évidence trois phases lacustres dans l'Altiplano central.

Perdre 6 kg en deux mois

Ni l'âge ni l'extension de la plus ancienne -Escara -ne sont connus. Les deux plus récentes, par contre, ont pu être datées. Ce sont les paléolacs "Minchin" avant 27 ans B. En baptisant "Minchin" le lacustre antérieur à 27 ans B. On ne dispose en effet, à notre connaissance, d'aucune datation de ces algues. Les tentatives faites au carbone 14 ont donné des résultats erratiques, vraisemblablement dus à des processus de recristallisation.

Bien que cela aille à l'encontre du principe d'antériorité, nous réserverons le nom de Minchin au paléolac identifié à partir des sédiments lacustres par Servant et Fontes avant 27 ans B. Il est en effet possible que les différentes lignes récifales correspondent à plusieurs épisodes lacustres et ne puissent ainsi justifier d'un nom unique.

Le paléolac Minchin aurait atteint m, mais cette valeur est sujette à caution, car elle correspond aux récifs algaires les plus élevés, lesquels ne sont pas datés. Le paléolac Tauca a atteint m, valeur établie à partir de sédiments datés.

Son extension est représentée sur la figure Les diatomées des sédiments lacustres ont clairement montré que les anciens lacs Minchin et Tauca étaient des lacs salés Servant-Vildary, Cela est confirmé par la présence dans les sédiments lacustres de coprolites d'Artemia, petit crustacé branchiopode, caractéristique des eaux salées. Les croûtes de sel des salars d'Uyuni et de Coipasa semblent donc bien provenir de l'assèchement, il y a 10 ans, du dernier lac salé qui a occupé l'Altiplano central : le lac Tauca.

Ces croûtes renferment actuellement une saumure sub-affleurante à cm sous la surface. Risacher et Fritz ont mis en évidence un abaissement important de la nappe dans la croûte après son dépôt, ce qui implique qu'un climat d'une aridité extrême a affecté l'Altiplano central au cours de l'Holocène.

L'Altiplano sud. Trois épisodes lacustres ont été identifiés dans les petits bassins intravolcaniques du Lipez Fernandez, Ce sont, du plus ancien au plus récent, les lacustres Hedionda, Ramaditas, et Honda.

La profondeur des lacs diminue progressivement de la phase la plus ancienne Hedionda à la plus récente Honda. Lors de chaque phase lacustre il existait plusieurs lacs indépendants et d'altitudes différentes. Les deux épisodes les plus récents, Ramaditas et Honda, correspondent vraisemblablement aux lacustres Minchin et Tauca décrits dans l'Altiplano central.

Ils se subdivisent chacun en deux phases de montée des eaux séparées par un abaissement du plan d'eau. Les lacs salés et les croûtes de sel actuels du Lipez sont les reliques des paléolacs de l'épisode Honda probablement 13 ans B. Un essai de corrélation des épisodes lacustres des trois grandes régions de l'Altiplano est présenté dans la figure Outline map of Paleolake Tauca, 13, yr B.

Extension del paleolago Regime pates methode lafay, 13, yr B. Attempt to correlate lacustrine episodes of the main Altiplano basins. Tentativa de correlaciön entre las fases lacustres de las grandes cuencas del Altiplano. E - Morphologie simplifiée des salars de l'Altiplano. La figure 12 présente une classification morphologique des salars de l'Altiplano bolivien.

On peut distinguer quatre types principaux Pl. Les lacs salés correspondent exactement au modèle décrit précédemment. Les sels précipitent surtout en hiver juin à août. La solubilité de certains d'entre eux décroît très fortement avec la température. Les croûtes de sels sont en général très poreuses et renferment une saumure interstitielle. Le gypse CaS Les lacs de type playa sont un peu différents du modèle décrit ci-dessus.

Le centre du bassin est occupé par une épaisse couche de sédiments lacustres renfermant une nappe captive de saumure à quelques décimètres ou quelques mètres de profondeur.

En surface une petite mare salée alimentée par des sources recouvre une portion variable du salar. Les sels précipitent lors de la remontée capillaire des eaux de la nappe dans les sédiments lacustres où elles s'évaporent. Ils forment des lentilles aux contours irréguliers. En surface, le salar s'inonde et s'assèche chaque année, mais les sels qui se déposent sont soit redissous dans la petite mare superficielle, soit, plus souvent, exportés par les vents violents qui régnent dans cette région.

Fritz, a Risacher, Morphology of Bolivian salars. Les nappes sub-affleurantes s'observent lorsque le fond du bassin est constitué de sables ou de graviers.

La nappe se trouve au niveau de la surface topographique, ce qui produit un système très complexe de petites mares et d'îlots. Le fond du bassin n'a pas été colmaté par des sédiments lacustres imperméables. Les sels se forment soit par baisse des températures, soit par évaporation directe de la saumure. Ici aussi les sels sont entraînés par les vents et ne s'accumulent pas massivement. Ce type de salar n'a pas été envisagé dans la classification climatique, car nous avons supposé le bassin théorique imperméable.

Il est difficile à intégrer dans cette classification, car l'évaporation d'une nappe sub-affleurante est nettement plus faible que l'évaporation d'un plan d'eau libre. Beaucoup de salars sont en fait des combinaisons de ces quatre types. En allant des bordures vers le centre on passe souvent du type nappe sub-affleurante au type lac ou playa. La croûte de halite du salar de Coipasa ne provient que partiellement de l'assèchement d'un lac salé.

Une partie non négligeable du sel a vraisemblablement été apportée par le Rio Lauca depuis 10 ans. C'est donc un salar mixte : croûte-playa. Par contre, le salar d'Uyuni, bien que s'inondant et s'asséchant chaque année, ne peut pas être considéré comme un salar de type playa. En effet, ce sont surtout les pluies tombant directement sur la croûte qui sont à l'origine de la lame d'eau qui recouvre chaque année le salar.

Elles n'apportent quasiment pas de sels dissous. On peut distinguer deux grandes provinces de bassins à évaporites dans l'Altiplano : les petits salars du Lipez, dans la région volcanique du Sud, et les salars géants d'Uyuni et de Coipasa dans la dépression centrale de l'Altiplano.

Ces deux ensembles de bassins présentent des différences notables :. C'est pourquoi cette étude est divisée en deux parties : les petits salars du Lipez et les salars géants de la dépression centrale de l'Altiplano.

III - Les petits salars du Lipez : fonctionnement actuel de systèmes indépendants. Celui qui visite cette splendide région du Sud de l'Altiplano ne peut qu'être surpris de la grande diversité des salars que l'on rencontre au fond de presque tous les bassins intravolcaniques fig.

On trouve des salars à carbonates de sodium, à chlorure de sodium, à sulfates de sodium, à borates de calcium et de sodium, à sulfates de calcium. Et pourtant les bassins versants paraissent tous semblables. Pourquoi donc une telle diversité de faciès chimiques? Afin d'essayer de répondre à cette question, une trentaine de petits salars ont été étudiés Risacher, a ; Risacher et Fritz, a ; Risacher, A- L'origine des solutés. Les solutés apportés par les précipitations.

Les eaux de pluies qui ont été recueillies ont un pH variant de 4,4 à 7,9, avec une moyenne de 5,9. Ces valeurs suggèrent que l'acide. Location and classification of Lipez salars. Ubicaciôn y cîasificacion de los salares del Lipez.

Des quantités appréciables d'acides forts comme l'acide sulfurique ou l'acide nitrique entraîneraient un pH nettement inférieur à 4 et une alcalinité négative. Lorsqu'un lac permanent occupe le fond d'un bassin, il est possible d'estimer la proportion de sels dissous apportés par les pluies dans ce bassin par rapport aux quantités totales de sels qui entrent dans le lac central. En effetl'application de la formule 3 donne le volume annuel d'eau qui entre dans le lac :.

En multipliant ce volume par les concentrations moyennes des apports, on obtient la quantité de chaque constituant qui entre dans le lac chaque année. D'autre part, les quantités annuelles de matière apportées par les pluies s'obtiennent facilement en multipliant le volume des pluies par leur concentration en chaque soluté. Ces proportions sont typiques des eaux du bassin amazonien, ce qui est en parfait accord avec la venue des pluies par l'Est, qui est une donnée climatique aj rides immédiat de l'Altiplano bolivien Servant et Villarroel, Les solutés provenant de la dissolution d'anciennes évaporites.

La figure 14 présente la relation entre le chlorure et le sodium dans les eaux d'apport, douces et saumâtres, des salars du Lipez. On distingue nettement deux groupes de points. Lorsque la salinité des eaux d'apport augmente, leurs teneurs en chlorure et en sodium tendent à devenir égales sur l'échelle molaire.

Ce sont des eaux chlorurées sodiques. Cela suggère très fortement que l'augmentation de salinité de ces eaux d'apport est due à la redissolution de chlorure de sodium NaCl. Comme les bassins versants de ces salars sont presque exclusivement constitués de roches volcaniques, on en déduit la présence d'évaporites anciennes enfouies sous les formations volcaniques.

Les faibles teneurs en bicarbonates indiquent que ces évaporites ne sont pas de faciès carbonaté sodique, mais de faciès neutre. Ce sont essentiellement des eaux chlorurées sodiques. Les solutés liés à l'altération des roches volcaniques. Ce sont des eaux bicarbonatées sodiques. Les solutés liés aux sources thermales. Les proportions relatives des constituants dissous dans les eaux d'apport rivières, sources non thermales, sources thermales ne montrent aucune évolution lorsque la température augmente fig.

Une importante caractéristique des eaux continentales de Bolivie est leur grande richesse en lithium et en bore. La figure 16 présente les concentrations en ces deux éléments dans les eaux d'apport en fonction de.

Na versus Cl concentration for inflow waters in Lipez salars. Concentration en Na y Cl de las aguas de aporte en los salares del Lipez. Cercles vides : eaux dont les solutés proviennent essentiellement de l'altération des roches volcaniques. Cercles pleins : eaux dont les solutés ont surtout pour origine la dissolution d'évaporites anciennes. Open circles are waters whose ta regiments north west england stems mostly from the alteration of volcanic rocks.

Solid circles are waters whose solutes originate essentially from the leaching of ancient evaporites. Circulos vacios : aguas cuyos compuestos disueltos provienen sobre todo de la alteracion de las rocas volcânicas. Ci'rculos llenos : aguas cuyos compuestos provienen esencialmente de la lixiviaciôn de antiguas evaporitas. Fritz, a ; Risacher, Donc l'altération météorique et l'altération hydrothermale des roches volcaniques produisent des eaux de composition chimique voisine, notamment en lithium et en bore Risacher, L'activité thermale a un effet spectaculaire sur le salar de Pastos Grandes.

Des sources thermales salées émergent dans le salar lui-même, après avoir traversé une épaisse couche de sédiments lacustres et évapo-ritiques. Les eaux sont extrêmement chargées en gaz carbonique et saturées en calcite. Le dégazage très rapide du CO2 entraîne une très forte sursaturation des eaux par rapport à la calcite jusqu'à 40 fois. Cette calcite précipite en pisolites et concrétions sphériques qui peuvent atteindre 20 cm de diamètre dans des mares autour des griffons Risacher et Eugster, Application du modèle de Hardie et Eugster.

Tableau 3 -Compositions moyennes des eaux d'apport des salars du Lipez, comparées aux eaux d'altération des roches volcaniques acides d'Amérique du Nord. Average composition of inflow waters in Lipez salars compared to North-American waters from similar volcanic environment. Composicion promedia de las aguas de aporte en los salares del Lipez, comparadas con aguas de alteracion de rocas volcanicas similares de Norte-America. Chacun de ces diagrammes est divisé en deux domaines par les droites d'équation :.

Les eaux dont les points sont situés en dessous de ces droites évoluent théoriquement vers des faciès alcalins, carbonatés sodiques. Celles dont les points sont situés au-dessus de ces droites évoluent au contraire vers des faciès neutres.

Or, sur la trentaine de salars étudiés, seuls six présentent effectivement ce faciès alcalin fig. On peut donc se demander si les néoformations argileuses expliquent cette divergence.

Badaut et al et Badaut et Risacher ont observé dans les sédiments de plusieurs de ces salars une argilisation, parfois très poussée, des frustules de diatomées fig. La silice est remplacée par un silicate magnésien de type stévensite. Les points représentatifs des eaux d'apports situés sous la droite D2 de la figure 17 sont moins nombreux que ceux situés sous la droite Dl du diagramme inférieur.

Il y a en contrepartie une augmentation correspondante des eaux évoluant vers la voie saline neutre. Ceci est dû au changement de l'évolution d'une partie des eaux par l'action des néoformations argileuses. Il subsiste cependant encore bien trop d'eaux dont les points sont situés dans le domaine de l'évolution alcaline, mais qui en réalité évoluent vers des faciès neutres.

Seules les eaux dont les points sont marqués d'une flèche évoluent "normalement" vers un faciès carbonaté sodique. Il y a très peu de salars carbonatés sodiques dans le Lipez. On peut également présenter ce problème en reliant le chimisme des apports à la lithologie des bassins versants. Elles évoluent "normalement" vers la voie saline neutre. Par contre, les eaux diluées provenant uniquement de l'altération de roches volcaniques sans soufre ont très souvent au départ une alcalinité supérieure à 2 Ca 4-Mg.

Elles devraient donc évoluer vers la voie alcaline. Le rôle du soufre éolien. La raison de cette différence majeure a été difficile à mettre en évidence. L'étude du comportement des espèces dissoutes, c'est-à-dire en se basant exclusivement sur la chimie des eaux, n'a pas permis de révéler les causes de l'anomalie. Il y a toujours plusieurs interprétations possibles aux données hydrochimiques.

La réduction de l'alcalinité peut tout aussi bien être rattachée à la précipitation de zéolites qu'à l'oxydation de sulfures ou de soufre, ou à des échanges d'ions entre la solution et des argiles.

Cela résulte de la loi d'électroneutralité qui lie tous les ions de la solution entre eux. Il faut absolument étudier les phases solides en contact avec les solutions. C'est ainsi qu'a pu être mis en évidence le rôle du soufre natif Pl. Erodé par le vent, il se dépose sur les sols et les plans d'eau. Le soufre S0 a été dosé dans neuf échantillons de colluvions provenant des bassins versants de divers salars.

Les teneurs en soufre de l'échantillon total et de la fraction fine sont notablement supérieures à celles de la roche volcanique initiale fig. Les formations superficielles sont nettement enrichies en soufre, celui-ci se concentrant dans la fraction fine.

En toxine botulique et piriforme des pluies, celui-ci peut donc être facilement entraîné par les eaux de ruissellement vers la dépression centrale du bassin. Le soufre natif au contact de l'eau et de l'air s'oxyde en produisant de. Les flèches indiquent les eaux qui évoluent effectivement dans la voie carbonatée so-dique.

Arrows indicate those waters that actually become carbonate-rich. Fritz, a. Risacher, Le lien entre la présence du soufre et l'acidification des eaux a pu être mis en évidence expérimentalement. Chacune des trois fractions des neuf échantillons de colluvions a été lixiviée dans de l'eau distillée dix minutes pour la fraction fine et deux heures pour l'échantillon total et les fragments de roches nettoyés. Les solutions de lavage ont ensuite été analysées.

Les eaux correspondant aux fractions fines et aux échantillons bruts sont nettement enrichies en sulfates et appauvries en bicarbonates par rapport à celles ayant été en contact avec les fragments de roches nettoyés fig. Les points figuratifs des eaux ayant lessivé les roches volcaniques nettoyées sont presque tous situés dans le domaine d'évolution vers la voie alcaline.

Sulfur content of surficial sediment fractions 9 analyses. Par contre, les points des eaux ayant été en contact avec la fraction fine, ou avec l'échantillon total, sont tous situés dans le domaine d'évolution vers la voie saline neutre.

Il semble donc bien que l'excès de soufre natif dans la fraction fine soit responsable de l'acidification, et par là de la réduction de l'alcalinité, des eaux de lavage. Conclusions sur les salars du Lipez.

Les constituants dissous dans les eaux d'alimentation des salars du Lipez ont une double origine :. Alpers et Whitemore ont également mis en évidence une origine mixte des solutés dans les eaux de certains salars du Chili. Or on n'observe que très peu de salars de ce type. La plupart sont de faciès chloruré sodique ou chloro-sulfaté sodique. Cette anomalie est très vraisemblablement due au dépôt dans le bassin de soufre natif érodé par le vent depuis les sommets des volcans.

L'oxydation de ce soufre au contact des eaux diluées bicarbonatées sodiques produit de l'acide sulfurique qui neutralise une grande partie des espèces carbonatées. Un mécanisme d'acidification similaire, basé sur l'oxydation des sulfures dans les sols, a été décrit dans le bassin du lac Tchad par Cheverry et Eugster et Maglione L'évaporation joue le rôle d'amplificateur des interactions eaux-sédiments. De telles anomalies dans l'évolution des solutions permettent de détecter des processus qui autrement passeraient inaperçus.

L'hydrologie des bassins joue un rôle majeur dans l'évolution des eaux. Les rares lacs carbonatés sodiques du Lipez sont alimentés par des sources situées tout en bordure des lacs. Les eaux diluées ne circulent pas sur les formations superficielles du bassin versant. Leur contact avec ces formations, et donc avec le soufre qu'elles contiennent, est très réduit. Par contre si les sources sont situées loin en amont du salar, alors leurs eaux diluées auront le temps de s'acidifier au contact des sols, ou même tout simplement par apport éolien direct de soufre.

Aujourd'hui le niveau de tous les lacs est très bas. Mais pendant le Quaternaire des lacs profonds ont occupé ces bassins. Les eaux de ruissellement avaient moins de trajet à faire pour pénétrer dans les lacs, ce qui réduisait leur contact avec le soufre des sols. D'autre part, le soufre déposé directement sur le lac n'était peut-être pas suffisant pour neutraliser assez d'espèces carbonatées dissoutes botox party ne demek ces grands volumes d'eau.

Il est donc possible que certains salars aient pu changer de chimisme au cours du Quaternaire. Des salars aujourd'hui de faciès neutres peuvent être les reliques d'anciens lacs carbonatés sodiques.

La variabilité des faciès chimiques des salars du Lipez est donc essentiellement due à la combinaison de trois facteurs fig.

Il est dommage que les lacs carbonatés sodiques soient si rares sur l'Altiplano. En effet, leurs saumures peuvent concentrer fortement certains éléments métalliques, ce qui en fait de précieux indicateurs métallogé-niques.

Cela indique la présence de gisements, peut-être exploitables, dans les bassins versants Risacher et ai, Relation between drainage basins, dilute waters and chemical faciès of Lipez salt lakes.

Relacion entre cuencas de drenaje, aguas diluidas y fades quimico de los salares del Lipez. IV - Le système couplé des salars d'Uyuni et de Coipasa : fonctionnement actuel et quaternaire. La dépression centrale de l'Altiplano bolivien est recouverte par deux immenses croûtes de sel : le salar d'Uyuni, de km2 de surface à m d'altitude Pl. II, 1,2,3 et le salar de Coipasa de km2 de surface à m d'altitude. L'étude paléolimnologique de l'Altiplano central II, D, 2 a montré que ces croûtes proviennent vraisemblablement de l'assèchement, il y a 10 ans, d'un immense lac salé : le paléolac Tauca.

Ils sont rigoureusement plats, sans aucune entaille ou ravinement qui permettrait de les étudier en profondeur. L'étude des salars se base sur quarante puits à Uyuni, dont un jusqu'à m de profondeur, et trois puits à Coipasa jusqu'à 14 m de profondeur fig.

Le sondage profond à Uyuni a traversé 12 croûtes de sel séparées par des sédiments lacustres. A Coipasa aucune autre croûte de sel n'a été rencontrée sous la croûte superficielle. Celle-ci repose également sur des sédiments lacustres. Nous allons tout d'abord étudier les croûtes superficielles qui sont sensu stricto les salars d'Uyuni et de Coipasa. Puis nous nous intéresserons aux croûtes de sel en profondeur à Uyuni. Les premières études des salars d'Uyuni et de Coipasa sont celles de Ericksen et al.

Les résultats présentés ici sont principalement tirés de l'étude de Risacher et Fritz b. Location of the wells.

Poids bagages air france mexique

Ubicaciôn de los sondeos. Les puits dont le code commence par U ou Y ont été réalisés avec la sondeuse-carotteuse. Ceux dont le code commence par un R sont des sondages à la tarière à main dans le delta du Rio Grande. Le puits UA est le sondage profond m. U and Y series are drilled holes. R series are hand-dug holes in the Rio Grande delta. UA is the deep well m. Los côdigos U y Y corresponden a sondeos rota-tivos.

El côdigo R indica pozos manuales en el delta del Rio Grande. UA es el sondeo profundo m. Fritz, b. A - La croûte de sel du salar d'Uyuni. Les courbes d'iso-épaisseur de la croûte du salar d'Uyuni sont représentées sur la figure L'épaisseur maximale est de 11 m à l'Est du salar.

La bridesmaid dresses aliexpress SE, au contact du delta du Rio Grande, a un aspect irrégulier dû à Intercalation de niveaux fluvio-deltaïques dans la croûte de sel.

Isopachs of Uyuni salt crust in meters. Curvas de iso-espesor de la costra de sal del salar de Uyuni en métros. Ce petit crustacé branchiopode est caractéristique des eaux sursalées. II, 4. En saison sèche mars à décembre la saumure se trouve à cm sous la surface, sauf au SE du salar, à l'embouchure du Rio Grande, où elle est sub-affleurante, ce qui produit de nombreuses petites mares hypersalines chlorurées magnésiennes. En saison des pluies janvier-février le niveau de la nappe remonte et le salar est entièrement inondé fig.

C'est dans la saumure intracrustale que se trouvent dissous les éléments économiquement intéressants que sont le lithium Lile potassium Kle magnésium Mg et le bore B. Les réserves du salar d'Uyuni. Environ analyses de saumures dans tout le salar ont permis de tracer les courbes d'isoconcentration à diverses profondeurs pour tous les constituants dissous dans la saumure. La figure 28 présente les courbes d'isoconcentration du lithium dans la saumure intracrustale.

Il s'agit là d'une véritable anomalie géochimique. La grande quantité d'analyses disponibles nous permet d'estimer tabl. Les masses totales de halite et de gypse sont respectivement de 63 et de 5 milliards de tonnes. Les impuretés dans la halite ont également été analysées et leurs masses estimées. Le point le plus remarquable concerne les réserves en lithium dans l'ensemble du salar. Elles sont estimées à 9 millions de tonnes dans les saumures.

En la totalité des réserves connues du monde occidental n'atteignaient que 4,1 millions de tonnes USGS, Les réserves totales en potassium, environ millions de tonnes, sont le double de celles des Etats-Unis Searls, Artemia faecal pellets. Coprolitos de Artemia. Block-diagram of Uyuni salt crust. Diagrama de la costra de sal del salar de Uyuni. En saison sèche la nappe s'évapore à travers les centimètres superficiels de la croûte en précipitant de la halite secondaire. Celle-ci cimente la partie superficielle de la croûte en une dalle compacte.

In the dry season the brine evaporates through the top of the crust, precipitating secondary halite which cements the topmost centimeters of the crust into a very hard pavement. En época seca la salmuera intersticial se évapora a través de la parte superior de la sal, cementandola en una costra muy compacta. Le gisement de Rio Grande. Le Rio Grande est le principal tributaire du salar d'Uyuni. Son bassin versant, de 12 km2 de surface, comprend des formations volcaniques et sédiment aires, ce qui le différencie de la région voisine des salars du Lipez qui est entièrement volcanique fig.

Le delta du Rio Grande est un ensemble complexe de lits et de lentilles d'argiles, de silts et de sables. Il repose sur les mêmes sédiments lacustres que ceux que l'on observe sous la croûte de sel fig. Le delta est donc d'âge post-Tauca, c'est-à-dire Holocène. On a tenté d'estimer les ordres de grandeur des quantités de constituants dissous apportés par le Rio Grande depuis l'assèchement du lac Tauca, il y a 10 ans, en extrapolant les débits et les concentrations actuelles.

Bien sûr, ces valeurs sont grevées d'imprécisions sur les débits, sur la distribution des précipitations et sur l'état d'altération des sols du bassin versant pendant 10 ans. On ne peut comparer que de très. Tableau 4 -Masses des constituants du salar d'Uyuni et ordres de grandeur des apports par le Rio Grande depuis 10 ans.

Total amounts of components in the salar of Uyuni, and order of magnitude of Rio Grande inputs for the last 10, years. En millions de tonnes g. Les masses totales pour l'ensemble du salar sont obtenues en faisant la somme des colonnes 1, 3 et 4.

Les quantités contenues dans le gisement du Rio Grande sont incluses dans la colonne 1. In million tons lù 12 g. En millones de toneladas g. Las cantidades totales présentes en el salar se obtienen sumando las columnas 1, 3 y 4.

Las reservas del yacimiento de Rio Grande estan incluidas en la columna 1. Même en tenant compte d'une très grande marge d'erreur, un pareil écart semble bien être significatif et suggère que la croûte de sel ne provient pas, pour l'essentiel, de l'accumulation d'apports annuels de sel dans le bassin, mais bien de l'assèchement rapide d'un ancien et immense lac salé. En saison sèche, pendant la plus grande partie de l'année mars à décembrela rivière s'infiltre à une vingtaine de kilomètres en amont du delta et alimente une nappe souterraine qui s'écoule lentement vers le salar tout en s'évaporant à travers les sédiments deltaïques.

Cette nappe se concentre progressivement d'amont en aval et précipite de la calcite, du gypse et de l'ulexite, un borate de sodium et de calcium NaCaBsCVSIbOdans les sédiments du delta. C'est là que se trouve le plus important gisement de borates de Bolivie. Le bilan global de ce cycle hydrologique est une augmentation progressive des masses de constituants dissous apportés par le Rio Grande dans un volume restreint et constant de saumure intracrustalejuste en bordure du salar.

Notons que les teneurs de ces éléments dans le reste du salar sont parfaitement suffisantes pour justifier une exploitation n'importe où dans le salar. Mais bien entendu la zone la plus favorable est celle où les concentrations sont les plus élevées, c'est-à-dire à l'embouchure du Rio Grande.

Si le Rio Grande avait un débit moyen un peu plus élevé, un lac permanent s'établirait au SE du salar, exactement comme pour le Rio Lauca à son embouchure dans le salar de Coipasa fig. Dans ce cas les sels apportés par la rivière se répandraient dans une grande partie du salar, notamment. Southeastern shore of the salar de Uyuni, close to the Rio Grande mouth.

Orilla sudeste del salar de Uyuni, cerca de la desembocadura del Rio Grande. Si par contre le Rio Grande avait un débit plus faible, il s'infiltrerait bien en amont de la croûte de sel, et les éléments dissous se disperseraient dans des nappes diluées loin du salar. Là encore aucune concentration dans un volume très réduit de la croûte ne serait possible. C'est ce qui se produit pour plusieurs autres rivières du bassin versant. Ainsi donc, si le gisement de Rio Grande existe, c'est parce que la rivière a juste le bon débit, ni trop fort, ni trop faible.

C'est vraisemblablement une situation exceptionnelle. On dispose de beaucoup moins de données sur le salar de Coipasa que sur le salar d'Uyuni. La croûte de sel a une épaisseur maximum de 2,5 m. Elle est constituée, dans la partie supérieure, de halite qui passe progressivement à de la mirabilite Na2S Comme à Uyuni cette croûte repose sur des sédiments lacustres.

Le Rio Lauca draine un bassin essentiellement volcanique de km2 et alimente un lac permanent de saumure au Nord du salar. Dans le reste du salar la saumure intracrustale arrive juste au niveau de la croûte. Seuls peuvent être donnés des ordres de grandeur des masses des constituants du salar tabl.

Cela suggère que ces éléments ne sont pas conservés dans la saumure intracrustale, mais qu'ils diffusent ou s'infiltrent avec la saumure dans les sédiments lacustres sous-jacents. Le salar de Coipasa serait donc drainé. Tableau 5 -Masses des constituants du saîar de Coipasa et ordres de grandeur des apports par le Rio Lauca depuis 10 ans 10 12 g.

Total amounts of components of Coipasa salar and orders of magnitude of Rio Lauca inputs for the last 10, years g. Cantidades de componentes en el salar de Coipasa y estimaciön de los aportes por el Rio Grande en los 10, ultimos anos 10 12 g. Millions de tonnes. Million tons. Millones de toneladas. Reconstitution de la composition obtenue par dissolution de la croûte.

Puisque l'on connaît approximativement les quantités totales de tous les constituants stockés dans les salars d'Uyuni et de Coipasa, ainsi que l'ancien niveau du paléolac fig. A priori il suffit de redissoudre les masses de tous les constituants des deux salars dans le volume d'eau de l'ancien lac.

Mais cette approche, apparemment simple, présente quelques difficultés. Adoption : BRAM Se sancionan, entre otros delitos, el de negar u obstaculizar el empleo en una empresa privada, con pena de reclusión de dos a cinco años. Entre otros cometidos, el Instituto Jurídico de Tierras Rurales tiene el de promover la justa y adecuada distribución de la propiedad de la tierra rural, con vistas a la creación de nuevas unidades productivas.

Protocolo adicional sobre relaciones de trabajo y seguridad social relativo a los contratos de trabajo de los trabajadores de los contratistas y subcontratistas de obras y locadores y sublocadores de servicios. Incluye disposiciones sobre la aplicación de "las convenciones internacionales de trabajo ratificadas por ambas Altas Partes Contratantes", pero no se previó una comisión de conciliación de conflictos de trabajo. Se establecen "normas especiales uniformes" en materia de jornada de trabajo, trabajo nocturno, descanso y rescisión sin causa justificada del contrato de trabajo.

Se prevén comisiones de conciliación para atender conflictos de trabajo. Ley por la que se instituye el Código de la Propriedad Industrial y se provee a otros fines [arts. Bulgaria - Economic and social policy - Law, Act. Act of 5 February on regional development.

Provides for a national strategy of regional development and defines its main objectives inter alia in the field of social and economic relations, and ecology. Act of 12 June to amend and supplement the Trade Act. Adoption : BGRL Contains numerous modifications inter alia relating to reorganization of commercial companies. Bulgaria - Economic and social policy - Regulation, Decree, Ordinance. Decree No. Establishes the competences of the Council discussion and adoption of projects and programmes analyzing the social and economic development of Bulgaria, projects concerning the strategic targets and priorities for the national, sectoral and regional economic developmentits composition and the organization of work.

Authorised public subsidies: subsidies to small and medium sized enterprises, for the protection of the environment, for promoting employment, for the restructuring of enterprises, for regional developement and for education. Public Aid Act. Differentiates between acceptable and not acceptable public subsidies, establishes the conditions, procedures, control mechanisms and sanctions.

Act of 28 September to amend and supplement the Trade Act of Regulations of June on the creation and functioning of the Commission for the protection of competition. Adoption : BGRR Regulations for the implementation of the Act on small and medium enterprises, approved by Decree No. Establishes the Agency for small and medium enterprises and fixes its organization and functions, its information system, and organization of its activities.

Act of 1 March to amend and supplement the Act on transformation and privatization of State-owned and and municipal enterprises. Act of 9 September on small and medium-size enterprises, as amended. Establishes the public policy promoting the creation and the development of small and medium-size enterprises. Act of 18 March on protection of consumers and trade rules. Act on Regional Development. Act of 29 January to amend and supplement the Act on transformation and privatization of State-owned and municipal enterprises.

Act to amend and supplement the Act on State ownership. Act of 5 June to amend and supplement the Trade Act. Act of 29 April on the protection of free competition last amended in Act of 25 March to amend and supplement the Act on transformation and privatization of State-owned and municipal enterprises.

Regulations of 10 February on the establishment and activity of the Agency for foreign investment. Act of 16 October on foreign investments last amended in Act of 24 September to amend and supplement the Act on transformation and privatization of State-owned and municipal enterprises.

Act of 26 September to amend and supplement the Act on transformation and privatization of State-owned and municipal enterprises. Act of 18 September to amend and supplement the Trade Act. Adds to Section a third part concerning, inter alia, commercial operations, sale, leasing contract, transport and insurance contract, and bank fortifier cheveux ohana ophtalmologue. Act of 8 May on State ownership.

Act of 19 December on privatization funds. Concessions Act of 5 October last amended in Regulates the term and procedures for the granting of concessions. Consolidation of available in English. Ordinance No. Provides that the amounts necessary for the functioning of the Fund will be taken from the budget of the occupational training and unemployment Fund, and determines the roles of the Fund. Act to amend and supplement the Act on transformation and privatization of State-owned and municipal enterprises.

Act on environmental protection of 2 October last amended in Establishes liability for pollution and authorizes the Council of Ministers to issue regulations enforcing the anti-pollution provisions of the law. Environmental impact assessment is made a mandatory condition of certain activities. The Ministry of environment and its regional inspectorates exercise overall control and are responsible for specific tasks in the area of environmental protection.

Available in English consolidation of Act on transformation and privatization of State-owned and municipal enterprises. A special fund is created by the Ministry of Industry, Commerce and Services in order to stimulate the development of small enterprises which employ less than 30 persons. Regulations on the creation and functioning of the Commission for the protection of free competition. Provides, inter alia, that an elected person, civil servant or manager of a State-owned or public firm cannot create an enterprise or work in it.

Act to amend and supplement the Decree No. Ordinance No 15 for the promotion of individual and private initiative in agriculture.

Decision No. Provides, inter alia, that the use of the resources is decided by the governing body of the firm on the proposition of its management collective body and of its trade union council.

Regulations on economic activities. The Regulations, effective 1 Jan. Comprised of 13 chapters, the Regulations go beyond the year in question. They govern "activities, rights, duties and responsibilities of self-managing economic organisations" s.

A large degree of flexibility is provided for in the application of these principles guidelines taking into account the volume and quality of production; bonuses and fines. The other chapters consist principally in financial provisions investment, banking relations, etc. Bulgaria - Economic and social policy - Miscellaneous circular, directive, legal notice, instruction, etc. Model rules for agro-industrial complexes. Adoption : BGRM VI:Organisation and remuneration of work; s.

Employment relationship with such complexes shall be governed by the Labour Code". Act of 18 December repeal the Act [of 6 Feb.

Bulgaria - Economic and social policy - International agreement. Convention avec protocole final modifiant la convention du 20 février concernant la collaboration dans le domaine de la politique sociale. Fait à Berlin. Conclu par l'ancienne République démocratique allemande. Resolution No.

Repeals the Regulations of 6 Nov. Property Act of last amended in A pour mission de répondre à des grandes préoccupations urgentes des populations, notamment en matière de santé; d'éducation primaire et supérieur ; d'emplois jeunes et femmes et d'infrastructures. Adoption : BFAR Burkina Faso - Economic and social policy - Miscellaneous circular, directive, legal notice, instruction, etc.

Adoption : BFAM Un pôle de croissance est une combinaison d'incitations publiques, d'entreprises, de centres de recherche publics ou privés et de centres de formation sur un territoire donné, ou une collectivité territoriale dont l'activité économique constitue un moteur de croissance économique.

Le dispositif institutionnel est le mécanisme d'orientation, de coordination et de supervision du développement de ces pôles. Un pôle de croissance est une combinaison d'entreprises et de centres de recherche publics ou privés sur un territoire donné, ou une collectivité territoriale dont l'activité économique constitue un moteur de croissance économique.

A pour mission principale de contribuer au développement du secteur privé par le soutien à la promotion d'une dynamique entrepreneuriale et à l'émergence d'un tissu de petites et moyennes entreprises burkinabé viables et compétitives. L'objectif général poursuivi à l'horizon par cette politique est d'assurer la protection et la promotion des groupes sociaux spécifiques et marginalisés et créer les conditions favorables à une consolidation de la solidarité au sein des populations.

Prévoit que le CNCPDR a notamment pour attributions de promouvoir une stratégie globale de mise en oeuvre de la politique de développement rural décentralisé, d'impulser les réformes et de mettre en place un système harmonisé de suivi et d'évaluation.

Ce dispositif est notamment chargé d'apprécier les directives en matière de lutte contre la pauvreté aux bx botox dangerous dans national, sectoriel et régional ou par domaine d'activité; de fixer le calendrier de formulation et d'ajustement de la politique nationale en la matière et de proposer des contrats d'objectifs avec le secteur privé et la société civile.

Prévoit que le PAPME a pour mission de contribuer au développement du secteur privé, de soutenir la promotion d'une dynamique entrepreunariale et de participer au renforcement et à l'émergence d'un tissu de petites et moyennes entreprises viables et compétitives.

A pour objectif de contribuer à la lutte contre la pauvreté. Contient des dispositions en matière d'enseignement, d'emploi et de formation et des dispositions relatives aux personnes handicapées. Prend en compte l'apport du secteur informel dans l'artisanat, notamment dans sa composante emploi et marché du travail. Prévoit notamment la révision du code du travail et de ses décrets d'application en ce qui concerne les modalités d'embauche, de licenciement et de congés payés.

Envisage également l'amélioration du niveau technique de la main-d'oeuvre locale par la mise en oeuvre de programmes de formation. Tout artisan, quelle que soit sa nationalité, est tenu de se faire immatriculer dans le registre des métiers. La carte professionnelle d'artisan peut être délivré à titre individuel ou à une personne morale.

Burkina Faso - Economic and social policy - Law, Act. Adoption : BFAL Les modifications concernent les avantages dont bénéficient les entreprises tournées exclusivement vers l'exportation.

Des dispositions particulières en matière de sécurité, d'hygiène et de santé sont prévues pour l'achat, la vente, le dépôt, le stockage et le traitement des produits dangereux et des matières radioactives. L'exercice de la profession de commissaire aux comptes est incompatible avec les statuts d'officier ministériel et de fonctionnaire de l'Etat sauf pour les sociétés à capitaux publics.

Sont exclues du bénéfice d'agrément d'entreprise prioritaire, les entreprises exerçant des activités exclusivement commerciales, de recherche et d'exploitation minière. Les entreprises tournées seulement vers l'exportation ou de prestations de services peuvent présenter un dossier de demande d'agrément ainsi que celles situées à 50 kms des villes principales. Les éléments constitutifs du dossier de demande d'agrément figurent en annexe. Concerne notamment les sociétés d'Etat et les sociétés d'économie mixte.

Vise, entres autres objectifs, la promotion de l'emploi et la formation d'une main-d'oeuvre nationale qualifiée, la réhabilitation et l'extension d'entreprises. Les différents régimes d'agrément portent sur les investissements facilitant les activités de production, de conservation, de transformation et de prestations de services, à l'exception des activités exclusivement commerciales ou minières.

Burkina Faso - Economic and social policy - International agreement. Les Etats membres permettront aux ressortissants de la Communauté d'exercer des activités commerciales et industrielles sur leur territoire art. Donne la définition des termes "établissement" et "entreprise". Prévoit que toute personne qui se propose d'ouvrir une entreprise ou un établissement public ou privé occupant des travailleurs doit en faire la déclaration à l'inspection régionale du Travail et des Lois sociales du ressort, sauf dérogations accordées à des activités énumérées.

En annexe: modèle de déclaration d'établissement. Loi no du 16 décembre relative au droit d'établissement et de prestation de services des étrangers en Haute-Volta. Donne la définition du droit d'établissement, des prestations de services et des sociétés de droit civil ou commercial. Enumère les conditions d'établissement et de prestation de services par des étrangers autorisations d'installation et relations spéciales avec les ressortissants CEE.

Abroge toutes dispositions antérieures contraires. Burundi - Economic and social policy - Law, Act. Le conseil économique et social est un organe consultatif ayant compétence sur tous les aspects du développement économique et social. Sa saisine est obligatoire pour tout projet de plan de développement et d'intégration régionale ou sous-régionale.

Adoption : BDIL Cambodia - Economic and social policy - Regulation, Decree, Ordinance. Provides for establishment of Council for Development composed of Movie world ride pictures representatives to assist in an operation of the Supreme Council for State Reform regarding social affairs.

Council shall be located at Ministry of Planning's Cabinet. Mission of Council is to initiate, promote, operate, facilitate and monitor implementation of social policies and programs as directed by the Supreme Council for State Reform. Available in English and French. Décision du 13 janvier créant l'Observatoire économique et social.

Cambodia - Economic and social policy - Law, Act. Law on the Chamber of Commerce. Adoption : KHML Makes provision for the organization, functions, duties and financing of the Chambers of Commerce. Cameroon - Economic and social policy - Miscellaneous circular, directive, legal notice, instruction, etc.