Toddler rides at nickelodeon universe

Perfect for families. City Pages Mai 10, This ride is an original from when Mall of America first opened. Zander Paananen Février 26, I think nickelodeon universe is the highlight of the mall of America and that the store is amazing and a lot of girls love it cause of the American girl store and it's also bad cause of kid napping. Andy Guinigundo Septembre 17, PCL Construction Mars 12, Wendy Johnson Février 7, If you want to ride more than 4 rides, get a wristband.

It will cost less than ride tickets. Greg W. Romney Edwards Mars 24, For adults Arielle Lenox Octobre 9, Theme park in the middle of Mall of America. Great for kids and adults alike!

Evan[Bu] Juillet 14, This place was once known as " Camp Snoopy " until Nickelodeon came in and took a giant orange crap on it. Will Knoll Août 21, If you are a Required Chaperone on a ride, always ask for your balance, after they scan your points, to make sure they didn't include you.

Caught them cheating me twice. Nickelodeon Universe Novembre 19, Height Requirement: 47" Points: 6Enjoy an exciting water adventure as you travel through a cavernous mountain ending with a 40 foot drop.

If your child isn't tall enough to ride by himself, the chaperone rides free. Jason Greenberg Septembre 5, Avatar is hands down the best ride, with Spongebob's Rock Bottom Plunge a close second. Danyel Brletich Mars 4, Great rides and attractions for all ages. Jammie Rehak Février 2, Caution to people buying tickets at the kiosks: don't buy from someone saying they pushed the button too many times and will sell then to you for cheap this is a SCAM they are gone before you know it.

Tracy Eggers Gibbons Novembre 23, Lacey Q. Octobre 24, Nikita Salovich Décembre 30, This will always be Camp Snoopy. Alex Doyle Novembre 12, Kids get fun play and there are multiple snack stands.

Candice Sherer Avril 8, Jake Smith Mai 21, Camera is on left of big waterfall after Babe the Ox and the mall food court. Subway has coupons for 5 bucks off unlimited wristbands or 10 bucks off 50 point passes. Cori Williamson Décembre 31, Joey Stern Janvier 17, Jessica Shallow-Miller Septembre 19, Pts don't expire and are transferrable.

Elsie Joy Mai 31, Toddler Tuesday discounted 25 point wristbands. Sonal Kumar Avril 7, Dylan Enderlein Mars 12, Al Jerom Décembre 2, Maria Lee Décembre 16, Jennifer Lee Mars 17, Gerald E. Obtenir l'itinéraire. Located at Mall of America, Nickelodeon Universe features seven acres of unique rides and entertainment.

Ouvert jusqu'à Plus d'informations lun. So nice" Ethan Pearson. Tu aimeras peut-être aussi. Ghost Blasters Parc d'attractions Nickelodeon Universe. Crazy Cars Parc d'attractions Nickelodeon Universe. La seule chose qui manque, c'est de l'airtime et ça c'est bien regrettable. Pas de gling aaah mais c'est pas passé loin car Renegade est lait de coco pousse cheveux frisés très bon crédit, à ranger dans le haut du panier des créations GCI!

Le parcours pourrait être sympa si seulement il n'était pas freiné tous les 20 mètres! Excalibur Ça ressemble à un Wooden mais ça n'en est pas un. C'est plutôt un très gros Mine Train avec structures en bois et rails en acier, dans le même genre que le Gemini de Cedar Point. Et vu que là aussi c'est du Arrow et qu'il y a plein de virages tordus partout, on avait un peu peur en montant dessus.

Certes de là à crier au génie, y a encore de la marge mais au moins on n'aura pas crié de douleur! Sinon c'est la classique grande descente avec petit cassure au début, les grosses bosses sans airtimes, l'immense spirale chiante à mi parcours, puis le coup de freins trop prononcé et les Bunny Hops privés du coup de toute substance.

Corkscrew Encore un! Ah mais y a un looping et une spirale en bonus, on est gâté! On a surtout été baffé en définitive… Mad Mouse Encore une! La différence à Valleyfair, c'est que le grand huit a tenu bon, l'occasion pour nous de nous prendre quelques coups bien violents sur ce qui est sans doute un des modèles les plus désagréables de Wild Mouse!

Après un tour sur celle-ci, on en vient presque à regretter la version Mack! Steel Venom Deuxième et dernière vrille tordue du trip celle de Cedar Point, on l'a zappée. Sur cet exemplaire, le frein de retenu placé pates regime dukan avis la montée droite en arrière fonctionnait. Ben ça n'apporte absolument rien si ce n'est un gros à-coup, un peu à la manière des Sky Loop Maurer comme Sky-Wheel ou Absimo, lorsque le wagon se raccroche sur le lift.

Mild Thing Kiddie Coaster interdit aux adultes, circulez, c'est pas pour vous! Après les crédits, vous prendrez bien un peu de Flat Rides histoire de de continuer dans les sensations. Pour le reste, mais c'est déjà moins ma tasse de thé, y avait de l'Enterprise, du Chaos, du bateau renverseur, du Wipeout et bien plus encore Au rayon attractions aquatiques, c'est une trilogie plus originale que d'habitude puisque le Flume est ici remplacé par une descente en canoës pneumatiques.

Dans le lot, on n'a rien testé, c'est pas bien, vous avez raison, mais y avait d'énormes files bien dissuasives et, à voir la tête des parcours, on n'a rien raté si ce n'est de sortir complètement trempés! Reste maintenant les manèges divers Pas grand chose à signaler de ce côté là : carrousel, grande roue, train panoramique plus la zone pour enfants et ses Kiddie Rides.

Et voilà, on a fait le tour. D'accord, côté manèges, c'est pas le top du top. Y a Renegade qui est bien marrant, idem pour deux trois Flat Rides. Le reste est classique et vraiment pas exceptionnel.

Nickelodeon Universe®

Toutefois, ce qui distingue Valleyfair des autres parcs Cedar Fair, c'est que pour une fois, c'est propre et bien entretenu, à l'image des bâtiments sur lesquels on sent que la peinture est renouvelée régulièrement. Également, même si certaines zones sont bien moches je pense en particulier à celle où se trouve l'Impulse Coasterdans l'ensemble le parc est très vert et bien arboré. Au final, on a été positivement surpris, par un parc Cedar Fair, ce n'est pas tous les jours que ça arrive!

D'ailleurs, j'ai bien peur que la tendance s'inverse dès le chapitre suivant Le parc se trouve dans une forêt vive les arbres et comporte un peu de dénivelée, plus ou moins bien utilisé par certaines attractions. L'accès à l'entrée se fait depuis le parking par une grande route en macadam complètement pourri qui laisse présager que côté entretien, ça risque de ne pas être aussi bien qu'à Valleyfair! Enfin, jetons déjà un coup d'oeil aux manèges, l'état général du parc, on y reviendra à la fin du chapitre.

Certes la figure est jolie mais je ne pense pas qu'on ait perdu au change! Ah si, le Arrow était dans la forêt et pour mettre le Gerstlauer, ils ont rasé tous les arbres comme ils savent si regime bic ou micro bic le faire! Sinon côté sensations, c'est gentillet et surtout, déjà vu et revu sur les Tony Hawk et autre Pandemonium.

Patriot Un grand huit thématisés sur le patriotisme, ça ne pouvait venir que des américains. Comme ça, ça rappelle beaucoup le Talon de Dorney Park. La différence c'est que la version de Worlds of Fun est bien moins molle, voire même très intense, presque autant qu'un Batman! N'empêche, si pour monsieur lambda ça sera très bien, pour les vieux briscards du crédit que nous sommes, ça manque un chouilla d'originalité. Timber Wolf Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux aaaaaaaaaanniversaire Timber Wolf, joyeux anniversaire!

Oui bon, faut peut être pas exagérer, le circuit est long d'accord, mais la moitie, c'est du plat! Et même si ça ne vibre pas trop, on ne peut pas dire que ça soit spécialement stimulant! Mamba La même chose à quelques détails près que le Wild Thing de Valleyfair Ah et avec un seul train pour que le débit soit bien pourri! Boomerang Au contraire de la Mad Mouse de Michigan's Adventure, ce Boomerang a attendu qu'on ait fait notre tour pour tomber en rade et ne plus rouvrir!

Accessoirement un des Boomerang les moins désagréable qu'on ait testés. Pour autant, même de celui-là, je n'en referais pas un second tour! Prowler On finit par la nouveauté du parc, une montagne russe en bois GCI construite, comme à Valleyfair, en dehors du parc et, petit plus ici, utilisant le terrain accidenté.

Hélas non Pour tout vous dire, j'attendais beaucoup de ce grand huit : un parcours très proche du sol, des petites bosses comme sur le génial El Toro de Plohn et la proximité des arbres pour augmenter la sensation de vitesse, y avait de quoi faire un malheur! Sauf que finalement le parcours n'est pas si rapide que ça, que les éléments s'enchaînent moins vite qu'on aurait pu l'espérer et que l'airtime, ben y en a pas!

En définitive, même si ça reste le meilleur crédit de Worlds of Fun, de GCI on en attendait plus, surtout qu'ils en sont largement capables! Et on n'a pas le droit de la faire, c'est le drame! Les crédits c'était bof bof, alors qu'en est-il des autres attractions?

Les Flat Rides? Euuuh, c'est un peu le minimum syndical : un vieux Top Spin, un double Space Shot et quelques merdes vomitives genre Round Up, Enterprise et compagnie avec dans le lot toutefois une petite originalité : un Wipeout en intérieur, tellement inédit qu'on ne l'a pas fait! Par contre, ce coup-ci, on a testé les Water Rides, enfin le Flume et le Raft, le Shoot the Chute ne nous disait rien.

Pas grand chose de neuf sous le soleil du Missouri : une seule descente pas très haute pour le Flume et juste une cascade en plein milieu du passage pour les bouées, qui suffit néanmoins à mouiller tout le monde! A côté de cela, R. Une grande roue vieux modèle avec les petites nacelles deux places et une jolie vue sur Patriot, un gros train à vapeur, et puis des tacots, auto tamponneuses et autres petites bricoles du même genre. C'est donc maintenant l'heure de l'impitoyable verdict.

Vous ne serez pas surpris je pense si je vous dis que Worlds of Fun n'a pas été le meilleur parc du trip. Côté attractions, rien d'extraordinaire et pour ce qui est du parc, mis à part les arbres, y a rien à en tirer! Alors qu'à Valleyfair les bâtiments et rares décors était bien entretenus, à Worlds of Fun c'est tout le contraire, tout est clinique dietetique eure et loir organigramme, délavé et la plupart des allées sont complètement défoncées.

Pour ce qui est des opérations, c'était pas tellement mieux. Un seul train sur tous les grands huit mis à part Prowler. Du coup, une bonne demie heure d'attente pour Patriot, Mamba et Spinning Dragons qui tournait à 4 wagons alors qu'il n'y avait pas foule. Inutile de préciser que l'attente se faisait en plein soleil, ça serait trop beau d'avoir plein d'arbres et de s'en servir pour un peu mettre les files à l'ombre!

Conclusion, si Valleyfair nous avait bien plu, à Worlds of Fun ça a été la douche froide. Allez, on oublie tout ça et on passe au suivant, le déjà bien plus foune Kings Island! On va juste se contenter des nouveautés apparues depuis la dernière fois et des attractions qu'on n'avait pas faites parce qu'elles n'étaient pas ouvertes pour le visiteurs.

Le grand huit a été construit au fond du parc, en asséchant en grande partie un lac qui avait le malheur de se trouver sur son passage et en rasant le morceau de forêt qui servait à cacher le bâtiment du Top Spin indoor. Reste calme Julien, reste calme! Donc la bestiole Déjà elle débite très bien : trois trains, des employés qui se bougent le cul et du coup une file d'attente parc à bestiaux qui passe relativement vite. Ensuite gros lift, très belle première descente, bien raide tout ça, puis deux grosses bosses avec tout ce qu'il faut d'airtime, un fer à cheval bien intense et Aaaaaaaaarg y a plus de G négatif!!!!!!

Et pas un pet de G positif dans la spirale qui vient juste derrière. En fait, c'est tout le reste du circuit qui perd totalement de son intérêt oui parce qu'il y a encore un coup de frein sur le bloc de mi parcours : bosses toutes molles, spirales lentes au possible. Quant au splash, ben c'est comme sur Griffon, dans le train on ne le voit pas et quand on est dehors, on ne peut même pas s'en approcher.

En gros, il ne sert à rien! Quant aux trains panoramiques? Mouais, je préfère la configuration des sièges en ligne, beaucoup plus conviviale et pas tellement plus gênante en terme de visibilité. Au final, ce Diamondback ne restera pas dans les annales Si vous voulez une comparaison, je pense pouvoir dire que ça vaut à peu près Silverstar. C'est dommage parce que le parcours jusqu'au premier coup de frein est tout bonnement génial. Mais vu que ça n'en représente qu'un tiers, ça fait un peu mince pour lui donner le titre de gling aaah!

The Crypt De son ancien nom Tomb Raider the Ride, cette attraction consiste en un Giant Top Spin en intérieur, ouvert du temps de Paramount en et qui était resté désespérément fermé lors de notre précédente visite.

Ce coup-ci, il était ouvert et on n'a pu que constater à quel point l'attraction avait été vidée de sa substance. Les deux préshows, y a plus, et les effets spéciaux pendant le tour, eau, fumée et jeux de lumière, envolés.

Du coup, il ne reste plus qu'un gros Top Spin dans le noir avec un programme assez nul mais dont les mouvements sont beaucoup plus doux que les versions classiques ou Floorless, surtout lorsque la nacelle se bloque ou est relâchée. Allez, on dit tous merci à Cedar Fair d'avoir massacré une attraction qui devait être bien sympathique à l'origine!

Voilà, voilà, le reste, on avait fait en et on l'a d'ailleurs refait en partie cette année avec, pour finir la journée, l'indispensable tour de Beast de nuit au premier rang. An conclusion, et après les avoir tous visités, Kings Island reste notre parc Cedar Fair préféré. Ensuite, niveau attractions y a quelques bons crédits genre Beast, Firehawk, Invertigo, Flight Deck et, allez, Diamondback.

Ajoutez à cela du gros Flat Rides avec l'énorme Gyro Drop Intamin et le Giant Frisbee Huss, le sempiternel Dark Ride Scooby Doo, un Raft bien vicieux et pour ce qui ont envie de continuer le rafraîchissement, stephanie des marseillais perte de poids parc aquatique des plus corrects! De toute façon, rien que le fait qu'on ait pu tenir deux journées complètes dans ce parc prouve qu'il ne doit pas être si mal que ça.

A titre de comparaison, à Worlds of Fun on n'est même pas resté six heures et c'était notre première visite! Attendue parce qu'on a bien envie de glinger tous les crédits qu'on avait ratés la dernière fois, à commencer par Raptor et Maverick et aussi refaire quelques tours de ce qui nous avaient bien plu, en particulier le monstrueux Dragster. Redoutée ensuite parce que la météo annonçait des orages éparses pour l'après midi!

Et la pluie à Cedar Point, on ne sait que trop bien ce que ça donne, confère notre visite là bas en ! Bonne nouvelle, on a pu tout faire, y compris Dragster tout devant, ce au prix d'une attente de plus d'une heure et demie! Enfin Dragster, je vous avais déjà dit la dernière fois à quel point c'était génial Donc avant toute chose, commençons par les petits nouveaux!

Il possède un parcours très compact en forme de L, long de mètres, haut de 42 mètres et ponctué de 6 inversions.

Rien que là, ça s'annonce déjà pas mal. Pour couronner le tout, ajouter un excellent débit grâce à trois trains et des opérateurs qui ne chôment vraiment pas en gare! Alors, qu'est-ce que ça donne? Ah ça vous intéresse hein Pour toute la première partie, très bien, rien à redire : belle descente plongeante avec un énorme coup d'accélérateur à l'arrière, looping et Zero G Roll qui passent tout seul et Cobra Roll bien intense. Ensuite ça se gâte un peu Les deux spirales séparées par le frein de mi parcours ne sont pas très intéressantes mais c'est surtout l'énorme morceau de plat entre les deux Flat Spin qui casse complètement le rythme!

Au final, Raptor n'est pas un mauvais Inverted mais ce n'est largement pas le meilleur non plus, la faute tout d'abord à une deuxième partie de circuit très médiocre et aussi à une intégration totalement nulle. Je sais pas, un Inverted, faut que ça rase l'herbe, que ça frôle les arbres, y a rien de mieux pour augmenter la sensation de vitesse!

Sur Raptor, c'est à peine si une ou deux fois le train descend jusqu'au sol. Et puis pour la déco, faudra repasser, c'est pas l'immonde gare rose, jaune et verte qui sauvera la mise sur ce coup là!

Conclusion, pas la peine de trop baver sur ce grand huit, on en a déjà un bien mieux près de chez nous qui a su prendre le meilleur de Raptor en virant les mauvais passages et en ajoutant la déco, il s'appelle Katun!

Maverick Aaaaaah Maverick Plus encore que Raptor on avait été bien dégoûté de le rater celui-là! Faut dire qu'il a tout pour plaire, à commencer pour un circuit hors du commun, combinant à peu près tout ce qui se fait de mieux sur les montagnes russes actuelles en terme d'éléments. Du très grand crédit, aucun doute la dessus, beaucoup moins intense que je l'imaginais mais terriblement foune et refaisable encore et encore.

L'ensemble est d'une fluidité exceptionnelle, les éléments s'enchaînent parfaitement, c'est long, varié, sans temps mort, un vrai bonheur! Le seul problème là dedans, ce sont les harnais. Enlevez-les et je crois que j'aurais un des mes cinq grands huit préférés! Pour résumer, Maverick est donc un très très bon grand huit, finalement plus accessible qu'il n'y paraît, à l'instar d'un Blue Fire ou du Air d'Alton Towers.

Mon nouveau crédit préféré à Cedar Point?

Virer Dragster et je vous réponds oui! Gemini Le première des montagnes russes de Cedar Point à avoir décroché le record de hauteur, c'était en et à l'époque 38 mètres suffisait. Aujourd'hui il reste un très gros Racer Coaster signé Arrow, qui offre un joli parcours ponctué de nombreux airtimes et de quelques beaux head choppers, le tout sans la moindre vibration s'il vous plaît.

Autre point positif, la très grande proximité des deux voies, à tel point qu'on peut attraper les mains des passagers du train voisin dans les virages! Une bonne surprise donc et venant d'Arrow, elles sont tellement rares qu'on les apprécie encore plus! Wildcat Ça c'était un peu moins la surprise En fait, je ne sais pas pourquoi ils gardent encore une vieillerie comme ça. C'est rigolo soit mais c'est quand même bien dépassé Enfin, dans l'ordre des grands huit à virer de Cedar Point, ils peuvent avant s'occuper du Corkscrew et de Disaster Transport.

Et puis d'Iron Dragon aussi! Voilà, ça y est, on a fait tous les crédits de Cedar Point, youpi! Ah non, manque encore Jr Gemini mais il est interdit aux adultes Il est temps maintenant pour moi de revoir ma copie quant à mon impression globale sur le parc. Ben en fait non Je pense mot pour le mot la même chose que la dernière fois.

Cedar Point c'est 17 montagnes russes dont quelques unes de géniales, c'est à la rigueur quelques bons gros Flat Rides mais c'est vraiment tout! Le parc est particulièrement moche, vieillot, cela allant des bâtiments pour lesquels une bonne couche de peinture serait la bienvenue aux gares des grands huit dont le design est tellement ignoble et rétro que même Walygator ou Bobbejaanland n'en voudraient pas je pense en particulier à celles de Raptor, Gemini ou Millennium Force.

Ajouter à cela des allées de béton larges comme les Champs Elysées avec très peu d'ombre, des files parcs à bestiaux toutes en plein cagnard et une politique d'ouverture des attractions sous la pluie qui n'a pas évolué! Ah oui, je ne vous ai pas dit, ce fameux orage annoncé, on se l'est pris sur la tronche Et là, on oublie les grands huit dès la première goutte! Pire, Maverick a carrément fermé 20 minutes avant que la foudre n'arrive, par mesure de prévention nous a-t-on dit!

Après, le parc est très propre et y a une zone qui sauve un peu la mise, c'est celle allant de Millennium Force à Maverick où, curieusement, il n'y a aucune attraction.

Mais je suis prêt à parier qu'une fois qu'ils en mettront une, on pourra dire adieu à tous les arbres du coin!

Sinon, autre point positif de Cedar Point, et je pense que c'est le plus important, ce sont les opérateurs. Rarement je n'ai vu des grands huit aussi bien opérés. Pas un train sur les freins de fin de parcours, des employés efficaces qui chargent et déchargent à une vitesse folle plutôt que de perdre leur temps à brailler dans les micros un employé de Knott's se reconnaîtra.

Là franchement, chapeau! Comme quoi les parcs de groupes peuvent nous surprendre sur des points où l'on ne s'y attendait pas du tout! Le parc est situé dans la banlieue de Toronto et a été conçu par Kings Entertainment, anciens propriétaires de Kings Island et Kings Dominion. Pas étonnant donc de retrouver la grande entrée composée de deux alignements de façades séparées par un plan d'eau et au bout, une réplique plus ou moins réussie de la Tour Eiffel.

Ah non, pas de Tour Eiffel au Canada, à la place une énorme montagne artificielle, Wonder Mountain, qui abrite d'ailleurs deux montagnes russes en plus de quelques très jolies chutes d'eau. Les montagnes russes justement, parlons-en, limite c'est un peu ça qui nous intéresse Canada's Wonderland en possède 15 d'un peu toutes les sortes mais hélas pas de tous les niveaux : pour ce qui est du tout pourri, y a ce qu'il faut, pas contre en matière de montagne russe méga top, c'est la dech' totale.

Mais voyons tout de suite cela en détail! Behemoth Le plus récent crédit de Canada's Wonderland et également celui qui se rapproche le plus du gling aaah. La raison? Un festival d'airtime sur les quatre gigantesques bosses qui constitue la première partie du parcours, en plus de l'habituel fer à cheval et d'une très belle première descente. Seul problème, la deuxième partie du circuit. Là on passe instantanément du génie à la catastrophe, la faute tout d'abord à un énorme coup de frein à mi parcours limite on aurait été étonné du contrairepuis à deux spirales désespérément molles.

Reste un petit camelback pour sauver la mise avant la fin du circuit. Sinon, c'est pile poil la même chose que dans les deux Kings, sympa et sans plus. Bat A Kings Island, ce nom a désigné l'espace de quelques années le tout premier Suspended Coaster de parc au monde.

A Canada's Wonderland, il désigne plus modestement un Boomerang, ni le premier, ni le dernier de la trop longue liste de ces merdes construites par Vekoma! Dragon Fire Même grand huit que le Demon de Great America, même douleur permanente depuis le sommet du lift jusqu'au freins de fin de parcours. J'ai dit stooooop alors arrêter moi ce truc et faites moi descendre!

Fly Après Arrow et Vekoma, qu'est-ce qui pourrait bien nous faire plaisir Ah oui, une petite Wild Mouse Mack. Avec un coup de frein tout les 20 mètres, c'est possible? Mais bien entendu. Trop cool Thunder Run Encore du Mack??? Non mais c'est bon là, on avait eu notre dose avec Fly! Enfin soit, de toute façon, on n'a pas trop le choix.

C'est quoi le menu? Un Powered? Ah mais c'est inédit ça, y en a quasiment pas de Powered Mack en Amérique. En plus, celui-ci est construit directement dans la grosse montagne à l'entrée du parc, trop la classe! Qu'est-ce qu'on ne s'invente pas pour éviter la déprime! Comble de bonheur, c'est le même Stand Up qu'à Kings Dominion, celui que j'avais qualifié de merde dont même un kamikaze ne voudrait pas. Alors, même verdict pour la version canadienne? Laissez-moi réfléchir Time Warp Un Volare Zamperla Genre vous m'auriez demandé quelle était la machine à déplaisir idéale pour compléter le tableau après le Boomerang, le SLC, le looper Arrow pourri et le Togo, je crois que je n'aurais pas trouvé mieux.

Pourtant j'aurais tellement aimé trouver mieux que ce calamiteux grand huit! On gling et on oublie… Wild Beast Beast!!!!!!!!!

Wild en plus, ça va être notre fête Parce qu'à part le nom, rien à voir avec l'illustre cousin de Cincinnati! Vortex Allez, j'en ai gardé un sympa pour la fin, Vortex, un Suspended Arrow clone à quelques centimètres près de celui de Kings Island, avec un circuit court mais efficace, sillonnant entre la montagne de l'entrée et un petit lac.

Aaah, ça fait du bien de descendre d'une montagne russe en ayant pris un peu de plaisir, après toutes les autres, on n'avait presque oublié que c'était possible!

Alors, que je résume. Behemoth presque tip top, Vortex pas mal du tout et pour tout le reste, mal partout! J'ai oublié les Kiddies? Mille excuse. Voyons, voyons, qu'est-ce qu'il y avait déjà Un Wooden Scooby Doo, trèèèèès original, un Junior Inverted Vekoma, pour une fois pas trop désagréable grâce à des harnais moins volumineux que d'habitude et un Taxi Jam qu'on n'a pas pu faire parce qu'on est trop grands, gnagnagna!

Donc voilà On enchaîne avec les Flat Rides. Celui qu'on avait bien envie de faire, c'était Sledge Hammer. Déjà parce qu'il a le même nom que le Giant Frisbee de Bobbejaanland mais surtout parce que c'est le seul exemplaire au monde du Jump2 de Huss.

Sauf que c'était pas ouvert pour le visiteur. Re gnagnagna! Reste donc une Freefall Intamin classique, un Giant Frisbee, un Top Scan et un drôle de Top Spin à deux nacelles tous trois signés Mondial puis toute une armada de vieillerie craignos : bateau renverseur, Round Up, etc. Ensuite les Dark Ride, y en a un, youpi!

Et devinez lequel? Scooby Doo, bingo! Bon, on ne l'a pas fait, trop de peuple. Idem pour les deux water rides locaux, un Raft et un Shoot the Chute plus classique tu meurs. Pour finir, tout ce qu'il faut de manèges familiaux, carrousel, Tow Boat Ride et autres ainsi qu'une énorme zone pour enfants qui sera transformée l'an prochain en Planet Snoopy.

Sur ce, je crois que j'ai tout dit. Non mais là on se serait presque cru à Kings Dominion! Heureusement qu'il y avait Behemoth pour remonter le niveau. C'est dommage parce que sinon le parc est plutôt joli, grand et bien entretenu. Y a des arbres, de beaux espaces verts, pas mal de files à l'ombre et, incroyable, même pas une seule énorme allée goudronnée, que des pavés partout! Eh oui, mais ça serait tellement mieux encore avec quelques bonnes attractions!

Tant mieux parce que je commençais à légèrement tourner en rond moi! Toujours les mêmes attractions, toujours les mêmes défauts, c'est pas évident de se renouveler chapitre après chapitre Donc là on passe aux parcs plus ou moins indépendants c'est suivant les cas qui se sont fait une spécialité du Wooden Coaster, un type de montagne russe bien plus répandu aux États Unis que chez nous!

Premier arrêt : Indiana Beach dont le nom résume tout : ça se passe en Indiana et le parc est construit au bord de l'eau. Enfin construit Entassé plutôt!

Genre vous connaissez Pleasure Beach à Blackpool? Ben c'est pareil mais sur deux fois moins de superficie! Le manque de place est tel à Indiana Beach qu'une bonne partie des attractions est construite directement au-dessus de l'eau, et si possible aussi au-dessus d'autres manèges. C'est un peu chaotique mais ça donne pas mal de charme à l'endroit.

Vu que les montagnes russes en bois sont à l'honneur dans ce chapitre, c'est par elles que l'on va commencer le passage en revue! Il est à noter avant de continuer que, malgré l'âge du parc 83 ans enles Wooden Coasters locaux sont tous assez récents puisque le plus ancien, Hoosier Hurricane, date de Également, et c'est plutôt bon signe, ils sont tous signés CCI.

Au programme, c'est de la bosse à la chaîne avec quelques jolis airtimes et un confort irréprochable. Idéal pour une mise en jambe. Cornball Express Après l'échauffement, on passe aux choses sérieuses. De l'extérieur il ne paie pas de mine ce grand huit. Et côté stats ce n'est guère mieux : mètres de longueur, 17 mètres de hauteur, pour un peu, on pourrait le confondre avec un Junior Coaster. Sauf que Cornball Express est tout sauf de la petite bière! Au contraire, c'est même du gling aah en bonne et due forme, grâce à un parcours bourré de bosses très raides et de virages bien serrés offrant airtime à tout va et surprises les unes après les autres, le tout sans un seul à-coup sur l'ensemble du circuit.

Comble de bonheur, Cornball Express est en plus un des très rares grands huit en bois de cette intensité à avoir des trains équipés uniquement de buzz bar, à savoir des barres à cran fixe, qui vous laissent quinze bon centimètres de liberté pour profiter au maximum de chaque coup de G négatif!

En un mot : excellent! Lost Coaster of Superstition Mountain Ça c'est du nom! Et ça c'est un crédit comme on n'en croise pas tous les jours! A la base, Superstition Mountain était un dark ride abrité dans une très moche montagne en carton pâte. En et avec l'aide des p'tits gars de CCI, Indiana Beach a transformé l'attraction en un grand huit, sans doute le plus tordu jamais conçu. Et en disant tordu, je pèse mes mots! Amis des virages de deux mètres de diamètres et des minis descentes méga raides, ce Lost Coaster est fait pour vous!

Quant à vous, ennemis des grands huit qui secouent dans tous les sens, aucun soucis à vous faire, car malgré sa sinuosité, la bestiole est très agréable. Merci les trains rembourrés de partout! Lost Coaster of Superstition Mountain est au final un très chouette crédit, original, mine de rien assez long et dont le parcours réserve son lot de surprises.

En effet, étant en grande partie dans la montagne et parfois même dans le noir total, il est impossible d'en anticiper les prochains éléments, ce qui ne rend que plus foune le tour! Un drôle de concept pour un résultat très positif, on n'en demandait pas plus! Steel Hawg, c'est son nom, est une évolution du Screamin' Squirrel, un type de montagne russe totalement oubliable dont on trouve un exemplaire à Gardaland.

Du coup, place à de nouveaux éléments, pour la plupart inédits comme ce virage incliné vers l'extérieur ok il y en a aussi sur le Formule 1 Coaster du Parc St Paul mais pas incliné à ce point ou cet Heartline Roll en descente.

Au final, c'est pas mal sans pour autant être le plus génial crédit jamais créé. Disons que par rapport à sa modeste taille, Steel Hawg offre quelques bonnes sensations et un circuit bien varié. Dommage qu'à côté de cela le débit soit à ce point catastrophique! Une demie heure d'attente en plein cagnard avec à peine une cinquantaine de personnes devant nous, c'est un peu difficile à digérer.

Faut dire que d'une part les employés étaient aussi mou qu'un grand huit Mack mais qu'aussi le système de chargement est particulièrement mal pensé. En effet, pour faire embarquer les passagers d'un wagon, il faut attendre que le suivant ait fini son tour et est été déchargé.

Super pratique… Galaxi Pour celui-ci ils ne se sont pas trop pris la tête sur le nom puisqu'il s'agit d'un Galaxi de chez SDC. Correct mais d'un autre âge. Comme Galaxi c'est sympa mais un tour suffit, surtout quand à côté il y a un petit bijou comme Cornball Express! Après les crédits, on continue dans les sensations avec les Flat Rides. Pas de très gosses machines à Indiana Beach, tout au plus un Double Shot bien punchy.

Pour le reste c'est des vieilleries avec bien sûr dans le lot un Scrambler, un Tilt-A-Whirl et un Monster. Pas de Monster?? Y a des parcs US qui n'en n'ont pas! Dingue ça A force d'en voir partout, je commençais à en douter! Les attractions aquatiques pour continuer. De ce côté là R. On finit par les attractions diverses, variées et plus si affinité. Dans cette catégorie on trouve tout d'abord un Dark Ride interactif Sally puis tous les grands classiques style carrousel, grande roue et consort.

A noter également qu'Indiana Beach possède un petit parc aquatique, malheureusement pas inclus dans le prix d'entrée. Pour finir, côté restauration, je pense sans me tromper que c'est ce parc qui nous a offert le meilleur repas, sous la forme d'un énorme et très bon buffet, dans la salle surclimatisée du Skyroom Restaurant!

Conclusion à présent? Pas de problème! Ensuite il y a encore quelques autres attractions rigolotes genre le Dark Ride Sally et le Double Shot ainsi que tous les grands classiques indispensables à n'importe quel parc qui se respecte. Ajouter à cela une jolie situation au bord de l'eau et un petit côté rétro qui ne donne que plus de charme aux lieux. Côté points négatifs, il a cet aspect rétro justement, qui vire parfois un peu trop au vieillot.

Également on pourra regretter l'absence d'arbres et d'ombre. Je sais, je sais, y a pas la place et puis entre la jeté bien étroite et le lac, c'est pas évident de trouver de la place pour faire pousser quoi que ce soit! Non, le plus gros défaut d'Indiana Beach est à chercher du côté des opérations Entre les opérateurs lents et mous et les attractions qui n'ont déjà pas une bonne capacité, c'était un peu limite. Encore heureux qu'il n'y avait pas un chat lors de notre visite!

Mais bon allez, on oublie ces petits défauts car Indiana Beach est tout de même un chouette endroit avec de bonnes attractions, et surtout un vrai gling aaah qui, parc parfait ou pas, vaut de toute façon à lui seul la visite!

Encore une de ces villes champignons à l'image de Pigeon Force ou Branson, où les motels à la thématisation ringarde alternent avec des salles de spectacles produisant de vieux artistes oubliés et des attractions qui ne donnerait même pas envie à un fan de la Terror House de Walygator! Toutefois, si on est là, c'est tout de même parce que dans tout ce foutoir il y avait quelque chose qui a réussi à nous y attirer Et ce quelque chose, je vous le donne en mille, c'est du crédit!!!

Si le nom a changé c'est parce que les proprios, d'origine grecque, ont voulu transformer tout cela en parc à thème et ont pour se faire ajouté plein de déco de temples genre Parthénon et autres. De loin ça rend pas mal mais quand on colle le nez dessus, on se rend bien vite compte que c'est du polystyrène bien moche avec des trous partout et de la mousse qui gagne petit à petit du terrain.

Néanmoins, si on avait voulu de la théma, ce n'est pas ici qu'on serait venu! Si on est là, c'est pour les montagnes russes et on va donc y venir sans plus attendre! Zeus La première du lot qu'on a testée et qui, comme toutes les autres, est signée CCI ok Hades c'est Gravity Group mais ça revient à peu près au même. Pour la vitesse, c'est excellent, encore faudrait-il que ça vibre un peu moins parce que là c'est bien au-delà de notre seuil de tolérance! Cyclops Un peu comme Cornball Express, celui là fonctionne avec des trains à buzz bars et ne paraît pas bien méchant de l'extérieur.

D'ailleurs, il ne l'est pas plus que ça sur la majorité du parcours à l'exception d'une descente, tout à la fin, qui offre un airtime absolument colossal aux passagers à l'arrière du train, à tel point que les deux derniers rangs sont interdits aux moins de 18 ans! Résumé en deux mots, ça donne terrifiant et génial! Pegasus Plus calme que les deux précédents, voici le petit Wooden pour les enfants. Mouais ben mieux vaudrait qu'ils n'en abusent pas sinon je ne donne pas cher de leur santé à long terme à ces petites têtes blondes.

Parce qu'entre les vibrations, les à-coup et ce passage en hauteur où se succèdent les virages trop serrés, y a de quoi ce faire mal sur ce Pegasus! Opa Opa, c'est quoi ce nom?? Ils voulaient dire hopla peut être? Ou alors est-ce un hommage à notre chère économie de marché et ses offres publiques d'achat?

Non mais j'ai beau chercher dans mon dictionnaire de la mythologie, je ne trouve rien qui corresponde! En même temps, on s'en fout, surtout que le crédit en question est une Spinning Mouse Zamperla! Pas la peine de se prendre la tête pour une telle bouse! Hades Non non rassurez-vous, je ne l'avais pas oublié, je ménageais juste le suspens! De toute façon, on ne peut pas le rater ce grand huit! On l'a sous le pif dès l'arrivée sur le parking où l'on longe le grand demi tour qu'emprunte le train entre deux passages dans l'immense tunnel, point d'orgue de l'attraction.

Et alors, est-ce que c'est d'enfer ce grand huit? Et bien oui et non Oui parce que le parcours est sans doute l'un des meilleurs qu'on ait jamais vu pour une montagne russe en bois! La partie avant le lift offre à elle-seule pas moins de trois énormes coups de G négatifs et que dire du tunnel si ce n'est que c'est un véritable moment de folie où le train franchit les micro bosses avec une telle vitesse qu'à peine s'est-on rendu compte que l'on était retombé sur le siège que voici déjà l'airtime suivant!

Quant au non, il se résume à un seul mot : le confort! Ça tremble, ça vibre, ça tape, vraiment là c'est trop pour être supportable et pourtant je pense être assez résistant sur ce point!

Du coup, Hades rejoint la catégorie des gling aaaaaaaaaah-c'est-ballot, au côté notamment de Behemoth et de sa deuxième partie ratée. Allez un petit retracking et de nouveaux trains plus aptes à négocier un tel parcours et ce sera parfait. En attendant, faut que j'aille me poser cinq minutes, y a ma colonne vertébrale qui a besoin de faire un break!

Cinq minutes plus tard Ah ben ça va déjà mieux, on peut enchaîner! Alors quoi d'autre à Mt Olympus? Un parc aquatique, pas fait trop de peuple, plein de pistes de karts, pas fait non plus, pour la même raison.

Mais encore? Ben c'est tout! Ah dans ce cas le mot de la fin peut-être Sûrement même! Donc Mt Olympus Cinq crédits, un bien sympa : Cyclops, un bien décevant, surtout par rapport à nos attentes : Hades et quelques autres dont on ne gardera pas un souvenir mémorable.

Idem pour le parc de manière générale en fait Et pourtant elle ne mesure que consultar regime especial pe La longueur, c'est pas l'essentiel, ce qui compte c'est que ce soit un bon crédit et c'est le cas!

HellCat est rapide et possède de bons airtimes sur chacune des nombreuses bosses qui ponctuent son parcours. Le crédit c'est réglé, qu'est-ce qu'on a d'autre? Un Flume avec deux descentes, un mini golf et Quand je vous disais que c'était minuscule! Voilà Wisconsin Dells c'est fini, il est temps de mettre les voiles!

Quoi, on ne passe pas la soirée sur place???? Mais on va rater Rick Wilcox au Magic Theatre!!! Déjà on rate la Mad Mouse de Michigan's Adventure, maintenant ça, tu parles d'une galère! Et vous n'avez encore rien vu, dans le prochain chapitre, c'est un Spinning Zamperla qui va nous passer sous le nez! Osez cliquer sur suivant et vous lirez ça par vous-mêmes! Direction à nouveau l'Indiana avec juste avant un rapide passage par le Kentucky où nous n'étions pas à la recherche de poulet frit mais d'un petit Wooden GCI En gros, le parc se résume à un parking sur lequel est posé n'importe comment tout un stock de manèges forains qui donnent moins envie les uns que les autres!

Pire, le parking est plus joli que le parc lui-même car là au moins il y a de l'herbe! Je vous passe les crédits pourris genre Looper Pinfari au circuit dessiné à la main par un gars atteint de Parkinson, Kiddie Coaster brise vertèbre et Spinning Mouse fermée pour en arriver directement à l'essentiel : Kentucky Rumbler.

Oui parce que si on est venu à Beech Bend, ce n'est ni pour le charme des lieux, ni pour tester le Bateau Pirate anciennement propriété de Michael Jackson dans son ranch de Neverland. Vu de dehors, comme d'habitude avec GCI, ça a de la gueule. Y a de la courbe sexy, plein de changements de direction partout et aussi un bon nombre de croisements de voie. Hélas, une fois à bord, c'est pas aussi bien qu'on aurait pu l'espérer Certes la première descente, inspirée de celle du mythique Airplane Coaster de Rye, offre de meilleures sensations que le classique virage en demi tour, mais à part cela, beaucoup de virage très quelconques et uniquement des bosses sans le moindre airtime.

Lot de consolation, la vitesse est constante et bien élevée sur tout le parcours. Mais comme avec Troy, ça ne suffit pas à nous rassasier! On quitte maintenant Beech Bend je vous laisse deviner la conclusion sur le parc, ça m'évite quelques ligne de blabla pour rejoindre Holiday World, situé environ deux heures de route plus au nord.

Holiday World, on connaît déjà et bonne nouvelle, rien n'a changé depuis la dernière fois : les boissons sont toujours gratos, le parc très agréable et les Wooden au garde à vous! Cerise sur le gâteau, y a de la nouveauté et pas de la petite puisque pour le parc s'est offert le plus haut Water Ride au monde : Pilgrims Plunge.

Ça c'est du super Splash, même si le splash en lui-même déçoit un peu par sa taille très modeste. Pour le reste, l'attraction est très foune, mouille ce qu'il faut, presque plus pendant la descente que lors de l'arrivée dans l'eau.

La montée verticale est ensuite particulièrement impressionnante : c'est haut et il n'y a aucun obstacle visuel pour regarder dans le vide. Enfin, le débit est vraiment bon pour une attraction de ce type grâce à des bateaux 10 places qui défilent sans s'arrêter en gare, chose suffisamment rare aux États Unis pour être signalée!

Voilà voilà, je ne vais pas revenir sur toutes les autres attractions de Holiday World, si vous avez lu le Trip Report de vous connaissez déjà.

Sinon, je vous invite à le faire, pendant ce temps là, moi je passe au chapitre suivant! Pour finir, direction le nord des USA et la région des grands lacs où nous attendent impatiemment Martin's Fantasy Island et Waldameer. Martin's Fantasy Island Il s'agit là d'un petit parc situé non loin des chutes du Niagara, à l'extrême est de l'état de New York.

Martin's Fantasy Island se divise en deux parties.

La première, qui semble être la plus ancienne, est plutôt mignonne avec beaucoup d'arbres et d'espaces verts. C'est la que se trouve la majorité des Kiddie Rides du parc ainsi qu'un mini golf et un étang sur lequel on peut canoter. La seconde, c'est déjà moins la joie Beaucoup de bitume mais à contrario des attractions plus intéressantes, parmi lesquelles la star du parc : Silver Comet.

Silver Comet est un grand huit hybride construit par CCI en et dont le parcours culmine à 25 mètres pour une longueur de mètres. Si côté confort, il n'y a rien à redire, on peut regretter que le circuit manque un peu d'airtime, surtout dans la deuxième partie, essentiellement composée de virages en hauteur qui ne servent pas à grand chose.

N'empêche, ça demeure un crédit bien sympa pour un parc de cette taille. Deuxième grand huit local : Crazy Mouse qui est une Inédit vous avez dit inédit? Ben vous vous êtes bien fourré le doigt dans l'oeil!!

Du côté des autres attractions, rien de bien révolutionnaire à signaler. On retrouve les mêmes Flat Rides que partout ailleurs plus quelques manèges un poil plus originaux comme un Star Flyer et un Mega Disk'O, tous deux de chez Zamperla. Ajouter à cela un Flume, fonctionnant avec un nombre impressionnant de bûches : 3 en tout et pour tout. Inutile de préciser que ça ne nous a pas trop motiver pour nous lancer dans la file! Verdict sur Martin's Fantasy Island : c'est gentillet, ok pour une petite étape de deux heures mais pas tellement plus.

Néanmoins, le parc est agréable, sans doute jamais trop blindé et c'est déjà ça! Waldameer Waldameer fut le dernier parc du trip et aussi la meilleure surprise du séjour. Plus qu'un magnifique Wooden Coaster Gravity Group, le parc possède aussi le charme fou de la vieille fête foraine d'antan où les gens s'amusent sur des manèges hors d'âge conservés en parfait état de marche.

A l'origine le parc a été construit au terminus d'une ligne de tramway, un peu comme Kennywood, Coney Island ou certains parcs au Japon Tobu Zoo notamment.

Le but de la compagnie exploitante était de pousser ses usagés à non seulement utiliser les transports en semaine pour aller au travail mais aussi le week-end end pour venir se divertir.

Ça c'était en et depuis Waldameer a bien évolué. Aujourd'hui le parc possède une trentaine d'attractions allant des grands classiques aux manèges plus modernes et parmi celles-ci, quatre montagnes russes dont voici un petit descriptif. Ici, pas de hauteur démesurée qui entraîne secousses et vibrations douloureuses, juste un très beau circuit de taille tout à fait raisonnable, qui joue parfaitement avec le terrain accidenté sur lequel il est bâti.