Zermati maigrir sans régime avis

Continue et tu trouveras dans chaque étapes le courage de reprendre demain ou plus tard.

Belle journée ensoleillée. Et je dois avouer que le message est agréable! Par contre un 44 pour 1m80… Ha, si seulement!

Je suis plus petite et plus ronde! Tu es sublime et la photo est magnifique…. Bel effort et jolies photos. Dommage que tout cela reste provisoire, au vu de votre dernière phrase, même si je vous souhaite de rester mince.

Comme quoi il faut continuer à sourire et ne pas se prendre au sérieux!! Bizz ex copine de bleux. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Site web. Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire. Youtube Instagram Facebook Pinterest. Perdre 13 kilos, 1 an après le bilan : maigrir vraiment et longtemps par Olivia 24 Juin.

Marie-Camille sur à Olivia sur à Paula sur à Bravo à toi aussi alors! Rose sur à Laissons le corps savoir ce dont il a besoin! Tel est le crédo du Dr Jean-Philippe Zermati qui prône une approche diamétralement opposée aux régimes en tous genres. Zoom sur un régime où il est interdit d'interdire!

Nutritionniste de formation, le Dr Jean Philippe Zermati s'est très vite intéressé à la psychologie de l'acte alimentaire, au côté notamment d'un psychiatre renommé, le Dr Gérard Apfelbaum. Ils ont fondé ensemble une association, le GROS Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoidsqui lutte contre les régimes, quels qu'ils soient, pour recentrer l'individu sur ses propres sensations et ses systèmes de régulation, ce afin qu'il puisse atteindre son poids morphologique et non celui qui peut lui être imposé par les dictats agressifs de la mode.

Deux principaux livres, écrits par le Dr Zermati, permettent de mieux comprendre cette théorie et appliquer la méthode "La fin des régimes" et "Maigrir sans régime". Et s'il suffisait de faire la paix avec la nourriture et avec soi-même pour retrouver le poids idéal?

Constatant que la majorité des individus sont obsédés par les kilos superflus et sont donc sous contrôle permanent pour perdre du poids, frustrés par des interdits, le Dr Zermati, propose tout simplement de se libérer de l'état de "restriction cognitive", qui veut que l'on se "prive", "s'interdise", "se dépouille" du plaisir et de ses vraies sensations.

L'idée est de commencer tout d'abord par "s'observer manger", c'est-à-dire de passer au crible son alimentation en notant sur un carnet durant une dizaine de jours non seulement les quantités et le contenu de prises alimentaires, mais aussi les conditions avec qui, heure, lieu Une fois une idée plus précise du "paysage alimentaire", il faut se rapprocher des vrais sensations alimentaires, donc ne plus s'observer, mais se concentrer. En quelque sorte, il s'agit de manger uniquement si on a réellement faimet non si on en a envie, tout en retirant les sources de tensions possibles durant les repas ou les collations.

Bien sûr, le but est ensuite de s'arrêter de manger lorsque l'on n'a plus faim. Pour bien percevoir cette sensation, il ne faut pas attendre de desserrer la ceinture de plusieurs crans pour se dire "ça y est, j'arrête". De façon plus subtile, en mangeant lentementon peut percevoir les signes de rassasiement. Enfin, la dernière étape de cette "méthode" qui jusque là restait très physiologique, entre dans une phase de guérison "psychologique". Il s'agit de s'affranchir du tabou des aliments "interdits" en remplaçant par exemple durant plusieurs jours son déjeuner par uniquement une prise de chocolat ou des gâteaux.

A "volonté"? Pas vraiment, car les étapes précédentes ont appris à s'arrêter au bon moment, c'est-à-dire à ne pas manger au-delà de sa faim.

Le régime Zermati ou l'anti-régime

Du coup, le "compteur" calorique que le cerveau possède naturellement étant de nouveau opérationnel, pas de souci, on ne prend pas de poids.

Réussit-on pour autant à perdre du poids? En réalité, si on en perd, ce sera uniquement les kilos qui sont réellement superflus. Du coup, et c'est un bon point, cette méthode, qui est l'anti-régime par excellence, ne promet pas telle ou telle perte de kilo par semaine ou par mois.

Le régime zermati : avantages et inconvénients

Cette méthode a le mérite d'être honnête et de respecter l'individude le libérer des contraintes d'une minceur qui l'affaibli psychologiquement et physiquement. Grâce à cette méthode, il redevient autonome, régule lui-même son poids et remet en fonction tous ses systèmes de régulation, notamment ses sensations de faim et de satiété, ainsi que ce fameux compteur à calories "interne".

Ce dernier va les faire arrêter au bon moment et réussir à garder une balance énergétique stable, donc à ne plus prendre de poids.