Dr dare rides again song

C'est ce que faisaient les gens quand il n'y avait pas de télévision. Mes premiers souvenirs d'enfance ont été de porter un petit costume de marin avec un sifflet en bois sur une ficelle autour de mon cou, aller à l'église tout le temps et s'agenouiller beaucoup. Nous avons vécu dans une pension de famille une fois, quand j'étais très petit.

Je pense que cela aurait pu être à Atlantic City. La dame qui possédait la pension avait un poméranien et le poméranien avait l'habitude de manger de l'herbe et vomir des choses qui ressemblaient à des boulettes de viande blanches. Plus tard, nous avons habité dans l'une de ces maisons en rangée de Park Heights Avenue, dans le Maryland.

Nous avions des planchers de bois lourdement cirés, avec des carpettes. La tradition à cette époque était de tout cirer à fond, jusqu'à ce que vous puissiez voir votre visage dedans rappelez-vous, il n'y avait pas de télévision, donc les gens avaient le temps de faire ce genre de choses - et l'autre tradition était: quand papa est rentré du travail, vous courrez l'accueillir à la porte.

Une fois, quand mon père rentrait du travail à la maison, mon frère cadet, Bobby, a couru plus vite que moi et est arrivé. C'était une porte avec de petites vitres. Il l'ouvrit, serra papa dans ses bras, puis ferma la porte. Je suis arrivé en courant et j'ai dérapé sur une carpette et finis le bras gauche à travers la vitre. Je les ai entendu dire qu'ils devraient appeler un médecin pour le recoudre. Je me suis plaint tellement qu'ils n'ont pas cousu - Juste me coller un tas de pansements et je me suis retrouvé avec une cicatrice.

Je ne supporte pas les aiguilles. J'avais des dents horribles, alors mes parents m'emmenaient chez un dentiste italien qui avait un équipement unique - un croisement entre une scie à chaîne et une machine à coudre.

Il mettait la chose dans ma bouche et ça faisait voodn-voodn-voodn-voodnnnnnn - pas de novocaïne. J'ai appris à redouter le son du mot 'dentiste. Mes parents ont estimé qu'ils devaient consulter un dentiste italiencar ils ne pouvaient pas faire confiance à un de ces blancs. Il aurait été sensationnel comme moine diabolique dans Le Nom de la rose. Mon père était météorologue à l'arsenal d'Edgewood. Ils faisaient du gaz toxique là-bas pendant la Seconde Guerre mondiale, Je suppose donc que le météorologue aurait dû déterminer la direction dans laquelle le vent soufflait lorsqu'il était temps tirer les choses.

Il avait l'habitude de rapporter du matériel chez moi du laboratoire pour que je puisse jouer avec: béchers, flasques de Florence, petites boîtes de petri remplies de mercure - gouttes de mercure.

J'avais l'habitude de jouer avec tout le temps. Le sol de ma chambre était couvert de cette saleté faite de mercure et de poussière. Une des choses que j'aimais faire était de verser du mercure sur le sol et de taper dessus avec un marteau.

Dr dare rides again song

Ca giclait partout. J'ai vécu dans le mercure. Lorsque le DDT a été inventé, mon père en a rapporté à la maison - il y en avait tout un sac dans le placard.

Je ne l'ai pas mangé ou quoi que ce soit, mais il disait que j'aurais pu. Les parents siciliens font les choses différemment. Si je disais que j'avais mal à l'oreille, mes parents chauffaient de l'huile d'olive et lea versait dans mon oreille - ce qui faisait mal comme un baisemère - mais ils vous disent qu'il est censé faire du bien.

Quand on est enfant, on ne discute pas à ce sujet. J'ai passé les cinq ou six premières années de ma vie avec du coton qui pendait à mes oreilles - jaune huile d'olive. Avec mes maux d'oreille et mon asthme, j'avais des problèmes de sinus.

Il y avait un "nouveau traitement" pour cette maladie selon les bruits de quartier. Cela impliquait de fourrer du radium dans vos cavités nasales. Avez-vous déjà entendu cela? Mes parents m'ont emmené chez encore un autre médecin italien, et, même si je ne savais pas ce qu'ils allaient me faire, il ne semblait pas que ce serait trop amusant. Le docteur avait un long fil de fer - peut-être long d'un pied ou plus, avec au bout une boulette de radium.

Il me l'a fourré dans le nez et dans les sinus des deux côtés. J'aurais dû vérifier si mon mouchoir brillait dans le noir.

Un autre remède miracle qui venait de sortir était le sulfa. L'hiver était glacial dans cette maison au 15 rue Dexter. Les murs étaient si fins - c'était comme une maison en carton.

Nous avions l'habitude de porter des pyjamas à trappe en flanelle. Le matin, pour nous réchauffer, nous nous mettions près du poêle à charbon dans la cuisine. Un jour, la trappe du pyjama de mon frère cadet a pris feu. Mon père est arrivé en courant et a combattu le feu avec ses mains nues. Ses deux mains et le dos de mon frère étaient complètement brûlés. Le médecin a mis du sulfa sur eux et aucun d'eux n'a été marqué.

Pour contribuer à payer le loyer, mon père se portait volontaire pour des tests sur humains d'agents chimique peut-être même biologique.

On les appelait des 'patch tests. L'armée ne vous husky rides uk kent pas ce qu'elle mettait sur votre peau - et vous avez acceptez de ne pas gratter ou regarder sous le pansement - et ils payaient dix dollars par patch. Ensuite, ils l'enlevaient après quelques semaines. Mon père revenait à la maison avec trois ou quatre de ces choses sur ses bras et différentes parties de son corps chaque semaine.

Je ne sais pas ce que c'était, ni quels effets à long terme sur la santé cela aurait pu avoir sur lui ou sur l'un des les enfants qui sont nés ensuite. Il y avait des réservoirs de gaz moutarde à moins de deux kilomètres de chez nous, alors tout le monde dans ce projet de logement devait avoir un masque à gaz dans la maison, pour chaque membre de la famille.

Le gaz moutarde fait exploser les vaisseaux dans vos poumons, ce qui vous fait vous noyer dans votre propre sang. Nous avions un rack au bout du couloir avec des masques valant une blinde. Je portais le mien tout le temps dans la cour - c'était mon casque spacial. Un jour, j'ai décidé de savoir comment cela fonctionnait, alors j'ai pris un ouvre-boîte et ouvert le filtre l'extrayant par conséquent. En tout état de cause, j'ai découvert ce qu'il y avait dedans - charbon de bois, filtres en papier et différentes couches de cristaux, y compris, je pense, le permanganate de potassium.

J'ai toujours été étonné que les gens soient payés pour comprendre comment faire ce genre de choses. La deuxième partie de mon enfance êtes-vous sûr de vouloir connaître ce genre de choses? Premièrement, je vais vous dire comment nous sommes arrivés là. J'étais si souvent malade dans le Maryland, maman et papa voulaient bouger.

La première fois que j'ai réussi à m'échapper de cet état, c'est quand mon père a trouvé un travail en Floride - un autre poste de la fonction publique, cette fois dans la balistique, quelque chose sur les trajectoires des obus. C'était encore la Seconde Guerre mondiale. Même si j'étais malade tout le temps, Edgewood était plutôt amusant, mais lorsque nous sommes retournés dans le Maryland, nous ne sommes pas allés.

Je ne pense pas que mes parents l'aimaient beaucoup non plus, parce que peu de temps après, ils parlaient de déménager en Californie. Mon père avait reçu une autre offre de travail au Dugway Proving Ground dans l'Utah où ils font du gaz neurotoxiquemais nous avons eu de la chance - il ne l'a pas pris. Au lieu de cela, il a pris un job à l' école navale post-universitaire de Monterey, où il enseignait la métallurgie.

Je n'avais alors aucune idée de ce que ce bordel voulait dire. Alors, en plein hiver, nous sommes partis dans notre Henry-J une désuette et très inconfortable, petite voiture pas cher fabriquée alors par Kaiservia la Route du Sud, en Californie. Le siège arrière d'une 'Henry-J' était une planche de contreplaqué, recouverte d'environ un pouce de kapok et d'un matériau de rembourrage rigide en tweed. J'ai passé deux semaines enthousiasmantes sur cette planche à repasser de l'enfer.

Mon père croyait comme tout le monde sur la côte Est que la Californie était ensoleillée et chaude. Cela l'a amené à arrêter la voiture quelque part dans les Carolines et à le présenter à une famille noire quelque peu étonnée.

Quand nous sommes arrivés à Monterey une ville côtière du nord de la Californieil a fait un froid glacial. Pluie et brouillard tout le temps. À cause du travail de mon père, je suis passé assez souvent d'école en école. Je n'aimais pas spécialement ça, mais il faut dire que je n'appréciait pas grand'chose à cette époque. Une "sortie de fin de semaine" à cette période impliquait parfois de s'entasser dans l' Henry-J et en direction de Salinas, un endroit à proximité où ils cultivent de la laitue, en suivant les camions, en attendant qu'elles tombent.

Quand cela se produisait, mon père arrêtait la voiture, les ramassait, balayait les morceaux d'asphalte, les jettait à l'arrière avec moi, on les emmenait à la maison et les faisait bouillir. Je n'ai pas aimé être pauvre. On aurait dit que tout ce que je voulais faire d' amusant, coûtait trop cher - et quand vous êtes un enfant et que vous ne pouvez pas faire des choses amusantes, vous allez vous ennuyer ou être insatisfait ou les deux.

Par exemple, j'aurais aimé avoir un set de chimie. À cette époque, si vous aviez le grand set Gilbert Chemistry, le livret qui l'accompagnait vous apprenait à fabriquer des choses comme du gaz lacrymogène.

À l'âge de six ans, je savais comment fabriquer de la poudre à canon. Je savais quels étaient les ingrédients et je je n'avais qu'une envie c'était de me les procurer tous et en faire. J'avais tout cet attirail chimique à la maison, et je prétendais mélanger les ingrédients - rêver du jour où une de mes petites préparations pourrait effectivement exploser.

Une fois, je pensais avoir mis au point une formule pour un nouveau gaz toxique lorsque la potion liquide sur laquelle je travaillais basée en grande partie sur du Windex est entré en contact avec du zinc. Mon père voulait que je sois ingénieur. Je pense qu'il a été déçu que je n'ait pas d'aptitude pour l'arithmétique et les autres prérequis.

Ils avaient l'habitude de donner aux enfants de sixième année un test appelé le test de préférences Kuder. Il fallait coller une épingle dans la page, dans les cases que vous avez sélectionnées.

Le test était censé déterminer ce que vous seriez le mieux adapté à faire, en termes d'emploi, pour le reste de votre vie. Mes résultats de test ont indiqué que mon destin était de devenir secrétaire.

J'ai obtenu le meilleur score dans la catégorie "personnel de bureau". Mon plus gros problème, tout au long de l'école, c'est que les choses qu'ils essayaient de m'enseigner n'avaient pas tendance à à m'intéressre.

J'ai grandi avec les gaz toxiques et les explosifs - avec les enfants des personnes qui les construisaient. Qu'est-ce que je m'en foutais de l'algèbre Nous sommes passés de Monterey à Pacific Grove, une ville tranquille à proximité.

J'ai passé mes heures de loisirs à construire des marionnettes et modéliser des avions et fabriquer des explosifs artisanaux à partir des ingrédients que je pourrais trouver. Un jour, un ami a dit: "Vous voyez ce garage de l'autre côté de la rue? Il est verrouillé depuis des années. Je me demande ce qu'il ya dedans. On a creusé sous la paroi latérale.

Il y avait un tas de caisses, pleines de balles de mitraillettes de calibre cinquante. On en a piqué un tas, enlevé les têtes avec des pinces, et extrait la "poudre à canon" - seulement, ça ne ressemblait pas à de la poudre à canon. Ca ressemblait à de petites paillettes vert-noir je pense que cela s'appelait ballistite. C'était un membre de la famille des poudres sans fumée nitrocellulose - je n'en avais jamais vu auparavant.

Nous l'avons mis dans un tube de papier toilette et l'avons placé dans un tas de terre au milieu d'un terrain vide et éclairé en utilisant de la guimauve comme fusible ce plastique brillant et plat avec lequel on fabrique des porte-clés en camp d'été. Lorsqu'elle est emballée de manière lâche, la ballistite produit une pluie de petites boules de feu orange jaunâtre. L'autre chose qui s'est avérée être une explosion gratifiante étaient les balles de ping-pong poudrées.

Nous passions des heures à remplir des balles de ping-pong de poudre avec une lime queue de rat. J'ai eu l'idée quand j'ai lu l'histoire d'un gars qui s'est échappé de prison en fabriquant une bombe à partir de cartes à jouer. L'article disait que les cartes à jouer étaient enduites d'une sorte de matériau en cellulose, et le condamné avait tout raclé et accumulé en une poussière plastique.

Le boîtier de la bombe était un rouleau de papier hygiénique enveloppé de ruban adhésif. Il s'est fait sortir de prison avec. Je me suis dit: "Il ya un indice là quelque part. Ceux-ci étaient meilleures que celles en petits rouleaux car ils avaient plus de poudre et faisaient un plus grand boum.

J'ai passé des heures avec mon couteau X-Acto, è couper le papier et accumuler les charges coupées dans un bocal. À côté de ça, un autre pot plein de mes semi-léthales balles de ping-pong poudrées. Un après-midi, j'étais assis dans notre garage - un vieux bâtiment en ruine avec un sol en terre battue, comme celui avec les balles de mitraillettes.

C'était après le 4 juillet et les gouttières de notre quartier étaient jonchées de tubes de feux d'artifice utilisés.

Lotion cheveux huile de ricin ongles

J'en ai recueilli quelques-uns et j'étais en train de recharger l'un d'eux avec ma formule secrète. Je l'avais calé entre mes jambes, en le remplissant d'une couche de ceci et d'une couche de cela, en tassant chaque couche avec une baguette.

Quand je suis arrivé au niveau des Single-Shots, j'ai dû appuyer trop fort et la charge s'est enflammée. Il a explosé un grand cratère dans le sol en terre battue, a ouvert les portes et m'a projeté quelques mès en arrière, les boules en premier. J'ai continué à m'intéresser aux choses qui font boom; en dépit de cet incident. J'avais un copain à San Diego vers qui était également intéressé par les explosifs.

Lors de la soirée portes ouvertes, nous sommes partis en stop à l'école avec le pot, emprunté des gobelets en papier à la cafétéria, versé la poudre à l'intérieur. Le lendemain, j'ai trouvé mon casier où j'avais rangé le reste du pot bouclé. Peu de temps après, dans la classe d'anglais de Miss Ivancic, j'ai été invité à visiter le bureau du doyen, afin que je puisse être présenté au prévôt des incendies. Ils m'ont jeté dehors de l'école et allaient me mettre en probation, mais ma mère a plaidé à l'agent qui se trouvait être italien et a expliqué que mon père était sur le point d'être transféré de San Diego à Lancaster - et ils m'ont laissé partir.

Conseil pour maigrir des joues a conclu la première phase de ma carrière scientifique. Vers l'âge de douze ans ouje me suis intéressé à la batterie. Je suppose que beaucoup de jeunes garçons pensent que la batterie est excitante, mais ce n'était pas mon idée d'être un batteur de rock and roll ou quelque chose du genre, car le rock and roll n'était pas encore inventé.

J'étais juste intéressé par les sons d'une chose sur laquelle une personne pouvait battre. J'ai commencé avec des percussions orchestrales, en apprenant tous les rudiments - appelés flams, ruffs, ratamacues et paradiddles.

J'ai suivi un cours collectif d'été à Monterey avec un professeur nommé Keith McKillop. Au lieu de tambours, il nous faisait pratiquer sur des planches de bois. Nous devions nous tenir devant les planches et pratiquer les rudiments utilisés dans les percussions écossaises. Après cela, j'ai supplié mes parents de me procurer une caisse claire que je pratiquais dans le garage.

Quand ils ne pouvaient plus se permettre de louer la caisse claire, j'ai commencé à jouer sur les meubles - en battant la peinture des bureaux et des choses comme ça. Nous avions l'habitude de répéter dans le salon du pianiste, Stuart Congdon - son père était prédicateur. Je pratiquais sur des pots et des casseroles, tenus entre mes genoux comme des bongos. J'ai finalement persuadé mes potes d'acheter une vraie batterie d'occasion, d'un gars dans la rue, pour environ cinquante dollars.

Je n'ai pris livraison de la batterie qu'une semaine avant notre premier concert. Comme je n'avais jamais free ride key biscayne à coordonner mes mains et mes pieds, je n'étais pas très bon pour garder le temps avec la pédale de la grosse caisse.

Le chef d'orchestre, Elwood "Junior" Madeo, nous avait trouvé un travail dans un endroit appelé Uptown Hall, à la 40ème et Mead. Notre tarif: sept dollars - pour l'ensemble du groupe. Finalement, j'ai été viré parce qu'ils disaient que je jouais trop des cymbales.

Il est difficile d'être un batteur en formation, car très peu d'appartements sont suffisamment insonorisés pour pratiquer. D'où viennent les bons batteurs vraiment? Les albums de rock and roll ne sont pas apparus sur le marché avant plusieurs années après l'invention du rock. Au début des années cinquante, les adolescents achetaient des 78 ou des 45 tours. Le premier album rock que j'ai vu remonte aux alentours de - Teenage Dance Party. À l'intérieur était une collection de chansons de groupes de doo-wop noirs.

À l'époque, ma collection de disques se composait de cinq ou six singles rythm and blues de 78 tours. Comme j'étais un adolescent de la classe moyenne inférieure, le prix de détail de tous les types de vinyles hi-fi à rotation lente semblait totalement hors de question.

Un jour, je suis tombé sur un article concernant le magasin de disques de Sam Goody dans le magazine Look qui faisait l'éloge de ce merveilleux marchand. L'auteur déclarait que M. Goody pouvait vendre n'importe quoi - et à titre d'exemple, il a mentionné qu'il avait même réussi à vendre un album intitulé Ionisation. L'article poursuit en disant: "Cet album n'est que de la batterie - c'est dissonant et terrible; la pire musique du monde.

Ca c'est pour moi! Je me suis demandé où je pourrais trouver un tel disque, car je vivais à El Cajon, en Californie - un genre de petite ville de cow-boy près de San Diego. Il y avait une ville juste en haut de la colline appelée La Mesa - un peu plus branchée il y avait un magasin hi-fi. Après avoir parcouru le rack et trouvé deux disques de Joe Huston, je me dirigeai vers la caisse et jetai un coup d'oeil au bac LP.

J'ai remarqué une étrange couverture en noir et blanc avec un mec là-dessus qui avait les cheveux gris crépus et ressemblait à un scientifique fou. Je pensais que c'était génial qu'un scientifique fou puisse faire un disque. Alors je l'ai ramassé - et voilà, le disque avec "Ionisation" dessus.

Le numéro d'enregistrement était Je cherchais cet album depuis plus d'un an et je n'allais pas abandonner. Il y réfléchit une minute et dit: "Nous utilisons cet enregistrement pour démontrer la qualité hi-fi avec - mais personne ne les achète quand on les utilise.

Je ne pouvais pas attendre pour l'entendre. Ma famille avait un véritable lecteur de disques lo-fi, un Decca. C'était une boîte d'environ quatre pouces de profondeur, assis sur de courtes jambes en métal parce que le haut-parleur était dessouset il avait un de ces vieux bras de lecture sur lesquels il faut mettre une pièce dessus pour le maintenir. Le tourne-disque était dans le coin du salon où ma mère repassait. Quand elle l'a acheté, ils lui ont donné un disque de "The Little Shoemaker", créé par un groupe de chanteurs de garçons blancs d'âge moyen sur Mercury.

Elle avait l'habitude d'écouter "The Little Shoemaker" pendant qu'elle repassait, alors c'était le seul endroit où je pouvais écouter mon nouvel album de Varèse. J'ai augmenté le volume au maximum pour obtenir un maximum de "fi" et placé avec soin le aiguille polyvalente à pointe en osmium sur la spirale d'introduction de "l'ionisation". J'ai une bonne mère catholique qui aime regarder Roller Derby. Quand elle a entendu ce qui est sorti de ce petit haut-parleur au bas du Decca, elle m'a regardé comme si j'étais débile.

Il y avait des sirènes, des caisses claires, des grosses caisses, un rugissement de lion et toutes sortes de sons étranges. Elle m'a interdit de rejouer ce disque dans le salon. Je lui ai dit que je pensais que c'était vraiment génial et Je voulais l'écouter jusqu'au bout.

Elle m'a dit de prendre le tourne-disque dans ma chambre. Le tourne-disque est resté dans ma chambre et j'ai écouté l'EMS maintes et maintes fois en parcourant les notes d'accompagnement pour toute information que je pourrais glaner.

Je ne connaissait pas tous les termes musicaux, mais je les mémorisai quand même. Tout au long du lycée, chaque fois que les gens venaient, je les forçais à écouter Varèse - parce que je pensais que c'était le test ultime de leur intelligence. Ils pensaient aussi que j'étais débile.

À mon quinzième anniversaire, ma mère m'a dit qu'elle dépenserait cinq dollars pour moi beaucoup d'argent pour nous à l'époqueet m'a demandé ce que je voulais. J'ai dit, "Bien, au lieu de m'acheter quelque chose, pourquoi ne me laisses-tu pas faire appel téléphonique longue distance? J'ai décidé d'appeler Edgard Varèse. J'en ai déduit qu'une personne qui ressemblait à un scientifique fou pourrait seulement vivre dans un endroit appelé Greenwich Village.

Alors j'ai appelé l'information de New York et demandé s'ils avaient une entrée pour Edgard Varèse. Effectivement, ils l'avaient. Ils m'ont même donné l'adresse:rue Sullivan. Sa femme, Louise a répondu au téléphone. Elle était très gentille et m'a dit qu'il n'était pas là - il était à Bruxelles à travailler sur une composition pour l'exposition universelle "Poème électronique" - et m'a suggéré de rappeler quelques semaines après.

Je ne me souviens pas exactement de ce que j'ai dit quand je lui ai enfin parlé - probablement quelque chose comme "Gee - j'aime vraiment votre musique. Varèse m'a dit qu'il travaillait sur une nouvelle pièce intitulée "Déserts", qui m'ae ravi depuis. Lancaster, Californie, est dans le désert. Quand tu as quinze ans et que tu vis dans le désert de Mojave et que tu découvres que le plus grand compositeur du monde qui ressemble aussi à un scientifique fou travaille dans un laboratoire secret de Greenwich village sur une chanson sur ta ville natale pour ainsi diretu peux être très excité.

Je pense toujours que "Déserts" est à propos de Lancaster, même si les notes de pochette du disque Columbia insistent pour quelque chose de plus philosophique.

Pendant mes études secondaires, j'ai cherché des informations sur Varèse et sa musique. J'ai trouvé un livre qui avait une photo de lui dans sa jeunesse et une citation disant qu'il serait aussi heureux à cultiver du raisin qu'à être compositeur.

J'ai aimé ça.

Al St. John

Le deuxième 33 tours que j'ai acheté est celui de Stravinsky. Ca fait assez officiel, hein? La couverture était un truc improbable, abstrait vert et noir et portait une étiquette en papier magenta avec un lettrage noir. J'ai aimé Stravinsky presque autant que Varèse. L'autre compositeur qui m'a ému - je ne pouvais pas croire que quelqu'un écrive de la musique comme ça - était Anton Webern.

J'ai entendu un premier enregistrement sur l'étiquette Dial interprété par un artiste nommé David Stone Martin. J'ai adoré ce disque, mais il était aussi très différent de Stravinsky et de Varèse. À l'époque, je ne connaissais rien à la musique dodécaphonique, mais j'aimais la façon dont elle sonnait.

Comme je n'ai pas eu de formation musicale, cela ne me faisait aucune différence si j'écoutais Lightnin' Slim, ou un chant du groupe appelé The Jewels qui avait une chanson alors appelée "Angel in My Life"ou Webern, ou Varèse, ou Stravinsky. Pour moi, c'était de la bonne musique. Quelques professeurs à l'école m'ont vraiment aidé.

Kavelman, directeur de l'orchestre Mission Bay High, m'a donné la réponse à l'une des questions musicales brûlantes de ma jeunesse. Je ne comprenais pas pourquoi j'aimais autant ce disque. Je me suis dit que, puisqu'il était professeur de musique, peut-être il pourrait me dire. Il a été le premier à me parler de musique dodécaphonique. Ce n'est pas qu'il en était fan, mais il m'a expliqué que cela existait, et je lui en suis reconnaissant. Je n'aurais jamais écouté Webern si cela n'avait pas été de lui.

Ballard était le professeur de musique du lycée à Antelope Valley High. Il m'a laissé diriger l'orchestre plusieurs fois, m'a fait écrire de la musique au tableau et la faire jouer par l'orchestre. Ballard m'a également rendu un grand service sans le savoir. En tant que batteur, j'étais obligé de me taper l'horrible tâche de jouer dans la fanfare.

Compte tenu de mon manque d'intérêt pour le football, je ne pouvais pas supporter de me trimballer dans un uniforme stupide, en jouant Da-ta-da-da-ta-ta-taaaah; CHARGER! Ballard m'a viré de la fanfare pour avoir fumé en uniforme - et je lui en serai éternellement reconnaissant.

Mon professeur d'anglais à A. C'était aussi un bon ami. Don s'est fatigué d'être enseignant et a arrêté - il voulait être scénariste. Enil écrit le scénario d'un film de cow-boy super bon marché appelé Run Home Slow et m'a aidé à obtenir mon premier job de réalisateur de films. Alors que d'autres lycéens dépensaient leur argent en voitures, je dépensais mon argent en disques je n'ai pas de voiture. La seule façon pour moi d'obtenir un Lightnin' Slim était de parcourir quelques centaines de kilomètres et l'acheter d'occasion, tout éraflé.

A San Diego, il y avait des gangs de quartier, et chaque quartier avait son "groupe cool" - l'équivalent de l'équipe locale de football. Ces groupes se faisaient concurrence - qui avaient la meilleure musicalité, la garde-robe, la chorégraphie. Un "bon groupe" doit avoir au moins au moins trois saxophones un dont un barytondeux guitaristes, une basse et la batterie.

C'était considéré comme un groupe plus sérieux si tout le monde portait un manteau de sport en flanelle rose à un bouton. C'était vraiment bien s'ils avaient un pantalon assorti, et c'était superbe si tous les gars du premier rang connaissaient les mèmes pas, et s'ils étaient en haut et bas ' en mème temps sur les chansons rapides.

Les gens qui allaient voir ces groupes les aimaient vraiment. Ce n'était pas des "spectacles de rock" mis en scène par "promoteurs" - à la place, il y avait des gangs de filles qui louaient la salle, louaient le groupe, suspendaient le papier crépon, et vendaient les billets. J'ai passé plus de temps avec Don captain Beefheart Van Vliet quand j'étais au lycée qu'après son entrée dans "Show-business". Il a abandonné l'école pendant sa dernière année, parce que son père, qui était chauffeur de camion à Helms Bread, a eu une crise cardiaque.

Sa petite amie, Laurie vivait dans la maison avec lui, sa mère Sueson père Glensa tante Ione et son oncle Alan. Mémé Annie vivait de l'autre côté de la rue. Voici comment Don a obtenu son "nom de scène": oncle Alan avait pour habitude de se s'exposer à Laurie.

Femme ou démon (1939) George Marshall - Destry rides again

Il pissait avec la porte de la salle de bain ouverte et si elle se promenait, marmonnait au sujet de son appendice - quelque chose copmme: "Ahh, quelle beauté!

Il y avait des tas de petites patisseries dans la cuisine, comme des roulés à l'ananas invendus ce jour-là - la cuisine était remplie d'amidon - et nous en mangions des tas en écoutant des disques.

De temps en temps Don criait après sa mère toujours dans un peignoir bleu en chenille"Sue! Donne-moi un Pepsi! Notre principale forme de loisirs, autre que d'écouter des botox in twin cities, était d'aller prendre un café au milieu de la nuit au Denny's sur l'autoroute.

Si Don manquait d'argent c'était avant de prendre la route du camion à painil ouvrait la porte arrière du camion, tirait l'un des longs tiroirs avec les brioches mortes et faisait ramper Laurie à travers la fente, dans la cabine verrouillée pour en tirer quelques dollars de la caisse de son père. Après le café, nous allions nous promener dans son Oldsmobile bleu clair avec la sculpture faite main de loup-garou dans le volant pour parler avec des personnes avec de grandes oreilles.

Je me suis marié pour la première fois à environ vingt ans. À Chaffey, j'ai rencontré Kay Sherman. Nous avons quitté l'école, nous sommes mis ensemble et nous nous sommes mariés. Leur ligne consistait principalement en sérigraphie de cartes de voeux, conçues pour les femmes âgées qui aiment les fleurs. J'ai travaillé dans le département sérigraphie et, après un temps, j'ai fini par concevoir moi-mème quelques-unes des horreurs florales.

J'ai ensuite fait un job à temps partiel à faire la copie et la conception d'annonces pour les entreprises locales, y compris quelques perles pour la First National Bank of Ontario en Californie. J'ai fait aussi de courts séjours comme décorateur de fenêtres, vendeur de bijoux et - le pire - j'ai vendu des encyclopédies de Collier, porte-à-porte.

C'était vraiment misérable - mais au moins, j'ai eu un aperçu de la façon dont cette merde fonctionne. Tout d'abord, ils vous obligent à aller à l'école pendant trois ou quatre jours pour mémoriser l'argumentaire de vente dont il est interdit de dévier, car ils vous disent qu'ils ont payé beaucoup d'argent à un psychologue quelque part qui a tout compris.

Le gars qui a découvert celui que je devais mémoriser devrait voir sa licence retirée - ou ces gars ont-ils déjà une licence? Ils vous enseignent des astuces psychologiques pour convaincre des gens qui ne peuvent même pas se payer un pain de payer trois cent dollars pour des livres qu'ils ne peuvent même pas lire. Par exemple: quand vous allez présenter le marché avec le contrat de vente sur votre bloc-notes, vous devez tenir le stylo sous votre pouce en haut du bloc, près du clip.

Lorsque vous remettez le presse-papiers à la personne "Monsieur, pourquoi ne pas jeter un oeil à ceci - "vous relâchez le pouce et laissez le stylo se dérouler dans le presse-papiers pour main - et avant qu'il sache ce qui lui est arrivé, il a le contrat et le stylo dans ses mains. Ensuite, l'idée était de dérouler une photo montrant ce que cette incroyable bibliothèque en contreplaqué pourrait ressembler chez lui.

Puis tendre le livre - celui sur le corps humain. J'ai duré une semaine. Dans le monde du divertissement professionnel, je ne me débrouillais pas beaucoup mieux. La direction nous permettait de jouer un [1] twist par nuit. Je portais une veste blanche avec noeud papillon et un pantalon noir et, assis sur un tabouret de bar a jouer de la guitare électrique.

J'en ai eu tellement marre que j'ai arrêté, mis la guitare dans l'étui derrière le canapé et je ne l'ai plus touchée pas pendant huit mois. L'un des autres bons emplois a été celui de guitariste rythmique dans un groupe de sessions lors d'une soirée de Noël dans une salle de loisirs mormone. La pièce était décorée de chiffons de coton suspendus sur du fil noir des boules de neige, tu vois?

Prix botox nantes webmail

Le groupe était composé de sax, batterie et guitare. J'ai emprunté un faux livre pour pouvoir suivre les accords puisque je ne connaissais aucune des mélodies. Le saxophoniste était un professeur d'espagnol du lycée local. Il n'avait aucun sens du rythme et ne pouvait même pas compter les chansons, mais il était le leader du groupe.

À ce moment-là, je ne savais rien des Mormons. Ainsi, pendant une pause, quand j'allumais une cigarette, c'était comme si le diable lui-même venait de faire une rare apparition. Un groupe de gars qui semblaient ne pas être tout à fait prêt à se raser ont commencé à s'agiter près de moi et, d'une manière fraternelle, m'a escorté le cul dehors. Je savais que j'allais aimer le show business si je m'y mettais un jour.

À cette époque, il y avait un endroit appelé Pal Recording Studio à Cucamonga, en Californie ne vous moquez pas. Il a été créé par un homme extraordinaire nommé Paul Buff.

Buff avait vécu à Cucamonga avant de s'enrôler dans les Marines. En servant, il a décidé d'apprendre l'électronique, de sorte que, quand il serait sorti, il pourrait appliquer ce qu'il avait appris et créer son propre studio d'enregistrement.

Il est sorti, a loué une place au Archibald Avenue et a entrepris de changer l'orientation de la musique populaire américaine. Il n'avait pas de console de mixage, il en a donc construit une - à partir d'une vieille vanité des années Il enleva le miroir et, au beau milieu, à la place des cosmétiques, installé une plaque de métal avec des boutons Boris Karloff.

Il a construit son propre magnétophone à cinq pistes demi-pouce - à un moment où la norme de l'industrie était mono. Centre minceur eghezee facebook pense que seul Les Paul avait alors huit pistes. Buff a pu superposer de la même manière que Les Paul, mais d'une manière plus primitive. Il voulait devenir un auteur-compositeur-interprète. Il a donc écouté tous les derniers disques à succès.

Il apprend par lui-même à jouer des cinq instruments de base du rock and roll: batterie, basse, guitare, claviers et saxophone alto - et apprend ensuite à chanter. Certaines de ces chansons sont devenues des "succès régionaux". J'ai écrit et joué de la guitare côté B, un instrumental appelé "Grunion Run. J'ai travaillé avec lui pendant environ un an jusqu'à ce qu'il ait des problèmes financiers et qu'il risque de perdre son studio.

Alors, rappelez-vous le film de cow-boy vraiment bon marché pour lequel mon professeur d'anglais au lycée a écrit le scénario en ? J'ai même été payé pour cela - pas tout, mais la plupart. J'ai pris une partie de l'argent et acheté une nouvelle guitare, et j'ai utilisé le reste pour "acheter" Pal Records à Paul. En d'autres termes, j'ai accepté de reprendre son bail et le reste de sa dette.

Pendant ce temps, mon mariage s'est effondré. Je demandai le divorce, quittai la maison rue G et emménageai au 'Studio Z,' commencea alors une vie de overdubbage obsessionnel - sans trève, douze heures par jour. Je n'avais ni nourriture, ni douche ni baignoire; juste un évier industriel où je pouvais me laver. J'aurais crevé de faim là s'il n'y avait pas eu Motorhead Sherwood. Je le connaissais de Lancaster.

Il est venu à Cucamonga et n'avais pas de lieu de séjour, je l'ai donc invité à emménager avec moi dans le studio. Michael Golembesky. The unforgiving Afghan winter has settled upon the 22 men of Marine Special Operations Teamcallsign Dagger 22, in the remote and hostile river valley of Bala Murghab, Afghanistan. The Taliban fighters in the region would have liked nothing more than to once again go dormant and rest until the new spring fighting season began.

No chance of that—this winter would be different. From one firefight to the next, the noose began to tighten around the village of Daneh Pasab and the Taliban command cell operating there. On April 6,a ground force consisting of U. Army Special Forces, Afghan Commandos and Marine Corps special operations conducted a night assault to destroy the heavily entrenched Taliban force, breaking their grip on the valley and stopping the spring offensive before it even began.

But nothing in Bala Murghab comes easily as combat operations wear on the operators of Dagger 22 as they lean on each other once again in order to complete their mission in one of the most brutal environments on earth.

This meticulously researched book The Likeness: A Novel. Tana French. The victim looks exactly like Cassie and carries ID identifying herself as Alexandra Madison, an alias Cassie once used as an undercover cop.

Suddenly, Cassie is back undercover, to find out not only who killed this young woman, but, more importantly, who she was. The Likeness is a supremely suspenseful story exploring the nature of identity and belonging. The Waking Fire. Throughout the vast lands controlled by the Ironship Trading Syndicate, nothing is more prized than the blood of drakes.

Harvested from captive or hunted Reds, Greens, Blues and Blacks, it can be distilled into elixirs that bestow fearsome powers on the rare men and women known as the Blood-blessed. But not many know the truth: that the lines of drakes are weakening. If they fail, war with the neighboring Corvantine Empire will follow swiftly. Claydon Torcreek is a petty thief and an unregistered Blood-blessed who finds himself pressed into service by the Protectorate and sent to wild, uncharted lands in search of a creature he believes is little more than legend.

Lizanne Lethridge is a formidable spy and assassin facing gravest danger on an espionage mission deep into the heart of enemy territory. And Corrick Hilemore is the second lieutenant of an Ironship cruiser whose pursuit of ruthless brigands leads him to a far greater threat at the edge of the world.

As lives and empires clash and intertwine, as the unknown and the known collide, all three must fight to turn the tide of a coming war, or drown in its wake. Michio Kaku. The Future of the Mind brings a topic that once belonged solely to the province of science fiction into a startling new reality.

The Future of the Mind is an extraordinary, mind-boggling exploration of the frontiers of neuroscience. Something in the Water: A Novel. Catherine Steadman. What unfolds makes for a wild, page-turning ride! Erin is a documentary filmmaker on the brink of a professional breakthrough, Mark a handsome investment banker with big plans. Passionately in love, they embark on a dream honeymoon to the tropical island of Bora Bora, where they enjoy the sun, the sand, and each other.

Then, while scuba diving in the crystal blue sea, they find something in the water. Could the life of your dreams be the stuff of nightmares? Suddenly the newlyweds must make a dangerous choice: to speak out or to protect their secret. After all, if no one else knows, who would be hurt? Their decision will trigger a devastating chain of events.

Have you ever wondered how long it takes to dig a grave? Wonder no longer. The Californios: A Novel. Louis L'Amour. Captain Sean Mulkerin comes home from the sea to find his family home in jeopardy.

Now, on the edge of financial ruin, Eileen hopes Sean can help them find a way out. The rumor is that her late husband found gold in the wild and haunted California hills, but the only clue to its whereabouts lies with an ancient, enigmatic Indian.

Before they reach their destination, mother and son will test both the limits of their faith and the laws of nature as they seek salvation in a landscape where reality can blur like sand and sky in a desert mirage. Peter Schweizer.

Lancez un aperçu gratuit Extrait gratuit. Peter Singer. In addition to restating his compelling arguments about how we should respond to extreme poverty, he examines the progress we are making and recounts how the first edition transformed the lives both of readers and the people they helped. Learn how you can be part of the solution, doing good for others while adding fulfillment to your own life. Jonathan Van Ness. No one, honey. Ali Wong. Wong told the world her remarkably unfiltered thoughts on marriage, sex, Asian culture, working women, and why you never see new mom comics on stage but you sure see plenty of new dads.

The sharp insights and humor are even more personal in this completely original collection. Dear Girls is not so much a real-talk handbook as it is a myth-puncturing manifesto. Final Option. In Final Option, Juan Cabrillo fights the worst enemy from his past to the terrifying and unexpected ending created by the Grand Master of Adventure, Clive Cussler, in the latest action-packed thriller in his 1 New York Times-bestselling series.

When the CIA realizes the identities of three American spies in Brazil have been compromised, they turn to Juan Cabrillo and the crew of the Oregon to rescue the agents. What seems a routine operation turns out to be a trap designed by Juan Cabrillo's greatest enemy, a man driven by hate to seek the ultimate revenge.

At the heart of the plot is a state-of-the-art ship that is identical to the Oregon: same j-15 minceur forte pharma, same technology, same ability to evade capture. The only thing it doesn't have is Cabrillo and his talented crew. But will they be enough to go up against the one ship that rivals their own? The crew of the Oregon must piece together a series of disturbing events, including the mysterious sinking of a nuclear attack submarine and the possible discovery of a WWII-era weapon that was thought to be lost in the jungles of Brazil, in the ultimate game of cat and mouse.

The sixth Lisbeth Salander story--the crime-fiction phenomenon that has sold more than 90 million copies worldwide. Lisbeth Salander--the fierce, unstoppable girl with the dragon tattoo--has disappeared. She's sold her apartment in Stockholm. She's gone silent electronically. She's told no one where she is.

And no one is aware that at long last she's got her primal enemy, her twin sister, Camilla, squarely in her sights. Mikael Blomkvist is trying to reach Lisbeth. He needs her help unraveling the identity of a man who lived and died on the streets in Stockholm--a man who does not exist in any official records and whose garbled last words hinted at possible damaging knowledge of people in the highest echelons of government and industry.

In his pocket was a crumpled piece of paper with Blomkvist's phone number on it. Once again, Salander and Blomkvist will come to each other's aid, moving in tandem toward the truths they each seek.

In the end, it will be Blomkvist--in a moment of unimaginable self-sacrifice--who will make it possible for Lisbeth to face the most important battle of her life, and, finally, to put her past to rest. From page to screen. Sharp Objects: A Novel. Gillian Flynn.

For years, Camille has hardly spoken to her neurotic, hypochondriac mother or to the half-sister she barely knows: a beautiful thirteen-year-old with an eerie grip on the town. Now, installed in her old bedroom in her family's Victorian mansion, Camille finds herself identifying with the young victims—a bit too strongly.

Dogged by her own demons, she must unravel the psychological puzzle of her own past if she wants to get the story—and survive this homecoming. The Lying Game: A Novel. Ruth Ware. Until the very last page! Needless to say, I could not put this book down! Dig into this psychological thriller about whether you can really trust your nearest and dearest. On a cool June morning, a woman is walking her dog in the idyllic coastal village of Salten, along a tidal estuary known as the Reach.

Before she can stop him, the dog charges into the water to retrieve what first appears to be a wayward stick, but to her horror, turns out to be something much more sinister. Each different in their own way, the four became inseparable and were notorious for playing the Lying Game, telling lies at every turn to both fellow boarders and faculty. But their little game had consequences, and as the four converge in present-day Salten, they realize their shared past was not as safely buried as they had once hoped.

A Good Marriage. Now a major motion picture, Stephen King's brilliant and terrifying story of a marriage with truly deadly secrets. Her toe knocks up against a hidden box under a worktable and in it she discovers a trove of horrific evidence that her husband is two men—one, the benign father of her children, the other, a raging rapist and murderer.

Big Little Lies. Liane Moriarty. A murder A tragic accident Or just parents behaving badly? Madeline is a force to be reckoned with. Celeste is the kind of beautiful woman who makes the world stop and stare but she is paying a price for the illusion of perfection.

New to town, single mom Jane is so young that another mother mistakes her for a nanny. She comes with a mysterious past and a sadness beyond her years. These three women are at different crossroads, but they will all wind up in the same shocking place. Big Little Lies is a brilliant take on ex-husbands and second wives, mothers and daughters, schoolyard scandal, and the little lies that can turn lethal.

The Shack. William P. After his daughter's murder, a grieving father confronts God with desperate questions -- and finds unexpected answers -- in this riveting and deeply moving 1 NYT bestseller. When Mackenzie Allen Phillips's youngest daughter Missy is abducted during a family vacation, he remains hopeful that she'll return home. But then, he discovers evidence that she may have been brutally murdered in an abandoned shack deep in the Oregon wilderness.

Four years later, in this midst of his great sadness, Mack receives a suspicious note that's supposedly from God, inviting him back to that shack for a weekend. Against his better judgment, he arrives on a wintry afternoon and walks back into his darkest nightmare. What he finds there will change his life forever.

Dark Places: A Novel. They hope to discover proof that may free Ben. In Dark Places, her equally sensuous and chilling follow-up, Flynn. The story, alternating between the murders and the present, has a tense momentum that works beautifully.

Fredrik Backman. Read the New York Times bestseller that has taken the world by storm! Meet Ove. He has staunch principles, strict routines, and a short fuse.

Behind the cranky exterior there is a story and a sadness. The Princess Bride: S. William Goldman. William Goldman's modern fantasy classic is a simple, exceptional story about quests—for riches, revenge, power, and, of course, true love—that's thrilling and timeless. The Terror: A Novel. Dan Simmons. The bestselling novel, "a brilliant, massive combination of history and supernatural horror" Stephen Kingnow a major TV series. But what they don't expect is a monstrous predator lurking behind the Arctic ice.

When the expedition's leader, Sir John Franklin, meets a horrifying end, Captain Francis Crozier takes command, leading his surviving crewmen on a last desperate attempt to flee south across the ice. But another winter is rapidly approaching, and with it, scurvy and starvation. Crozier and his men may find that there is no escaping the terror stalking them southward.

And with the crushing cold and the fear of almost certain death at their backs, the most horrifying monster among them may be each other. Secouez-vous Acheter le dernier livre de Mark Manson.

Who Moved My Cheese? Spencer Johnson. A timeless business classic, Who Moved My Cheese? It would be all so easy if you had a map to the Maze. If the same old routines worked.

If they'd just stop moving "The Cheese. Most people are fearful of change, both personal and professional, because they don't have any control over how or when it happens to them. Since change happens either to the individual or by the individual, Dr. Exploring a simple way to take the fear and anxiety out of managing the future, Who Moved My Cheese? Jancee Dunn.

A hilariously candid account of one woman's quest to bring her post-baby marriage back from the brink, with life-changing, real-world advice.

After Jancee Dunn had her baby, she found that she was doing virtually all the household chores, even though she and her husband worked equal hours.

She asked herself: How did I become the 'expert' at changing a diaper? Many expectant parents spend weeks researching the best crib or safest car seat, but spend little if any time thinking about the titanic impact the baby will have on their marriage - and the way their marriage will affect their child.

Enter Dunn, her well-meaning but blithely unhelpful husband, their daughter, and her boisterous extended family, who show us the ways in which outmoded family patterns and traditions thwart the overworked, overloaded parents of today. On the brink of marital Armageddon, Dunn plunges into the latest relationship research, solicits the counsel of the country's most renowned couples' and sex therapists, canvasses fellow parents, and even consults an FBI hostage negotiator on how to effectively contain an "explosive situation.

As they discover, adding a demanding new person to your relationship means you have to reevaluate--and rebuild--your marriage.

In an comment perdre des hanches apres une grossesse zara twist, they work together to save the day, happily returning to the kind of peaceful life they previously thought was the sole province of couples without children.

Part memoir, part self-help book with actionable and achievable advice, How Not To Hate Your Husband After Kids is an eye-opening look at how the man who got you into this position in this first place is the ally you didn't know you had. Why do you act the way you do? Do you ever feel like you get stuck in destructive cycles that hold you back from living the life you really want? Discipline Equals Freedom: Field Manual. Jocko Willink. The instant New York Times bestseller!

The Master-Key to Riches. Napoleon Hill. Here is the actual handbook that Napoleon Hill provided to certified teachers of his ideas- a master class from the greatest motivational teacher of all time. The Master-Key to Riches is the blueprint that Napoleon Hill placed in the hands of those who would teach and perfect his success methods. Now revised and updated for the twenty-first century to avoid arcane language or points of reference, this book contains the full range of ideas and exercises that appeared in the original edition.

She has most recently worked as editor of Breakthrough, the quarterly journal of Global Education Associates, a UN non-governmental organization founded in Using insightful stories to bring his message to life, Ruiz shows us how to heal our emotional wounds, recover the freedom and joy that are our birthright, and restore the spirit of playfulness that is vital to loving relationships.

When you are aware that no one else can make you happy, and that happiness is the result of your love, this becomes the greatest mastery of the Toltec: the Mastery of Love. The Power. Rhonda Byrne. The Secret revealed the law of attraction. Now Rhonda Byrne reveals the greatest power in the universe—The Power to have anything you want. In this book you will come to understand that all it takes is just one thing to change your relationships, money, health, happiness, career, and your entire life.

Every discovery, invention, and human creation comes from The Power. Perfect health, incredible relationships, a career you love, a life filled with happiness, and the money you need to be, do, and have everything you want, all come from The Power.

The life of your dreams has always been closer to you than you realized, because The Power—to have everything good in your life—is inside you. Charles Duhigg. At its core, The Power of Habit contains an exhilarating argument: The key to exercising regularly, losing weight, being more productive, and achieving success is understanding how habits work. As Duhigg shows, by harnessing this new science, we can transform our businesses, our communities, and our lives.

Kirk - Urf remixed by Fila Brazillia. Third Uncle est extrait de l'album Taking Tiger Mountain. La date de parution n'est pas certaine, ? Version CD du double-album publié en Frontera est extrait de l'album Diamond Head. Réédition de l'album The Peel Sessions paru en Nostra Patria è Il Mondo Intero Disc 1 - Why Are We Sleeping?

Compilation uniquement diffusée au Japon. Toupidek, Limonade et J. Tagu - Alifib R. Robert, G. Tordjman - Toledo Texas J. Martusciello, F. Bogaert, An Pierlé, J. Snauwaert - Caroline D. Fellmann, J. Goetz - Mass Medium Ph. Fretun, M. Cutler, Map a bike ride on google maps. Buck, J. Montera, J. Cet album est également présent dans la rubrique Reprises et Samples. Michael Mantler. Goccia est extrait de Nido.

The Manzanera Expression Sampler. Vozero et Mystic Moon sont extraits de Vozero. Le Pétrin est extrait de Champ Libre. CD interdit à la vente distribué dans le cadre d'une action militante contre la "double peine" inscrite dans la législation française.

Nouvelle réédition remasterisée de l'album paru enenrichie de plusieurs bonus. Les titres bonus de la réédition ne sont pas crédités. Il est possible que Robert Wyatt joue sur les 5 autres titres. Rétrospective Promo version comportant 2 morceaux de chacun des 4 premiers albums.

Original Master Ambient Work Section Promo version comportant 6 morceaux accompagnés d'un dossier de presse de 6 pages. Robert Wyatt apparaît sur 7 morceaux de June 1st Song et KewRhone sont extraits de Songs. Nouvelle réédition remasterisée du CD paru en Nouvelle réédition remasterisée des CDs parus en Le 3ème CD est la réédition d'un one-sided single paru en Coffret de 8 Cds en tirage limité dont une nouvelle réédition remasterisée du CD Concerts paru en et Le 8ème CD est un CD bonus réservé aux premiers souscripteurs du coffret.

Ce coffret est également présent dans la rubrique Reprises. Harvey - Featherhead P. Opéra contemporain. September Song est extrait de September Song. Oh Really? Reedition This Summer Night est extrait de Chéri B. Réédition avec un remix de Hot Chip en face B.

September Song est extrait de September Song Compilation. PJ Harvey - September Song feat.

Compilation des musiques de film de Bruno Coulais. Weill] - Signed Curtain P.