Regime alimentaire avec chimio

Ces phénomènes sont à l'origine d'importantes fatigues, qui peuvent miner la qualité de vie, quand elles ne sont pas elles-mêmes à l'origine d'un désintérêt pour la nourriture. Ne tombez pas dans ce cercle vicieux! Durant votre traitement, votre appétit sera très certainement perturbé.

Pour mieux en évaluer les conséquences, surveillez périodiquement votre poids.

En cas de variation importante, parlez-en à votre médecin. Cette dernière recommandation est particulièrement liée au fait que la fatigue est souvent liée à la perte de poids en terme de masse musculaire.

En privilégiant les protéines, vous permettez à vos muscles de se reconstruire, et ainsi de retrouver une activité physique qui facilitera sans aucun doute une meilleure réinsertion sociale.

Alimentation et chimiothérapie : comment mieux la supporter ?

Par ailleurs, évitez de sauter des repas et si c'est le cas, pensez à compenser. Si ce phénomène a tendance à se répéter faute d'appétit, parlez-en à votre médecin.

Il pourra vous proposer des compléments nutritionnels dont certains sont remboursés par la Sécurité sociale. Si au contraire, vous avez pris du poids suite à une chimiothérapie principalementn'entamez pas un régime de votre propre chef. Après un traitement chirurgicalseules certaines opérations nécessitent une alimentation particulière du fait de leur localisation. Ainsi, en cas d'intervention au niveau de la bouche du pharynx ou de l'oesophage, l'absorption d'aliments solides est difficile pendant plusieurs semaines.

Il vous faudra très certainement privilégier une alimentation liquide, des purées, compotes et viande hachée avant de revenir petit à petit à une alimentation normale.

Regime alimentaire avec chimio

Pour des raisons anatomiques, une ablation ou une réduction de l'estomac aura des conséquences. Dans cette poche, séjourne normalement le bol alimentaire avant de subir diverses transformations. Pour ne pas créer "d'embouteillages digestifs", veillez à privilégier de petits repas fractionnés tout en évitant des aliments pouvant provoquer des flatulences.

Enfin, une colostomie - intervention chirurgicale consistant à créer une ouverture artificielle entre le colon et l'abdomen anus artificiel - l'alimentation devra veiller à ne pas perturber votre transit intestinal.

Les diarrhées ou constipations constituent des ennemis à éviter! Après une chimiothérapie ou une radiothérapie des voies digestives supérieuresla déglutition est rendue difficile. Aussi est-il demandé de privilégier les aliments dits neutres viande hachée, compote, laitage, pâtes, eau, voire des petits pots et d'éviter des aliments susceptibles de noircir encore le tableau comme les aliments trop acides citron, pamplemousse.

Après la radiothérapieil est fréquent que les patients souffrent d'une certaine sécheresse buccale. Et lorsque la chimio vous provoque des diarrhées on mange de tout fruits légumes beurre huile mayonnaise?

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation. Découvrez le nouveau site. Alimentation et chimiothérapie : comment mieux la supporter?

Partagez sur Facebook Commentaire s : 1. A lire aussi: Cancer : les recommandations pour bien s'alimenter Les 8 clés de l'alimentation anticancer Alimentation anti-cancer : 5 produits pleins de promesses Inscrivez-vous à la newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes minceur et gourmandes. Partager cet article. Sur le même sujet. Cancer du sein: retrouver l'appétit pendant une chimio. Cancer du sein : la chimio systématique a vécu.

Chimiothérapie par aérosol : supprimer les effets secondaires pour les malades du cancer.

Regime alimentaire avec chimio

Cancer : une jeune Américaine se bat pour arrêter sa chimio. Chimiothérapies par fluoropyrimidines : les recommandations de la HAS. Pour plus d'infos à ce sujet veuillez consulter cette page. La prise en charge nutritionnelle fait partie intégrante des soins.

Les chimiothérapies peuvent altérer votre goût et diminuer votre plaisir à vous alimenter. Alors écoutez vos envies et mangez ce que vous aimez.

Les effets secondaires des différents traitements nausées, vomissements, diarrhées, difficultés à avaler, mucite, perturbation du goût, fatigue, douleurs, etc. Nous vous accompagnons dans les démarches auprès de votre assurance. De plus, une prise en charge et un suivi par un diététicien vous sont proposés afin de vous aider et répondre à vos questions.

Ils ne sont pas sans risques pour votre santé pendant les traitements. Télécharger la fiche en format PDF Alimentation.